D

DAVIES Philippa. Depuis sa prestation acclamée en 1988 aux BBC Proms avec le Concerto en ré majeur de Mozart accompagnée par l’Orchestre Symphonique de la BBC, Philippa Davies a atteint une renommée internationale comme l’un des plus grands flûtistes de notre temps. Elle s’est produite avec le New Stockholm Chamber Orchestra, l’Orchestre Symphonique de la BBC, l’Orchestre Philharmonique de la BBC, l’English Chamber Orchestra et les London Mozart Players. Elle est membre du très réputé Nash Ensemble (avec nombre d’enregistrements pour le label Hyperion) ainsi que de « London Winds ». Elle est régulièrement invitée à jouer flûte principale avec les orchestres londoniens Royal Philharmonic, Philharmonia, BBC Symphony et English Chamber Orchestra. Philippa a enregistré tous les concertos et quatuors avec flûte de Mozart, les sonates pour flûte et piano de Bach avec Maggie Cole, et l’intégrale de l’œuvre pour flûte de William Alwyn.
Philippa a étudié la flûte avec Douglas Whittaker au Royal College of Music, puis avec William Bennett. Elle a reçu le Prix de la Fédération Nationale d’Associations de Musique et le Mozart Memorial Prize. Les compositeurs Peter Maxwell Davies, Jonathan Harvey, Giles Swayne et Robert Saxton ont écrit des œuvres dédiées à elle, qu’elle a créées.
Philippa Davies est professeur de flûte à la Guildhall School of Music de Londres.

DELFOSSE, Michèle
est née à Paris. Elle est l'élève de Ruggero Gerlin, Rafael Puyana et Huguette Dreyfus, trois noms prestigieux liés au clavecin. Brillante lauréate du Conservatoire National Supérieur de Paris dans les classes de clavecin, harmonie, musique de chambre et histoire de la musique, elle est diplômée de l'Accademia Chigiana de Sienne (Italie) où elle suit le cycle de perfectionnement en clavecin pendant trois ans.Prix du concours international G.B. Viotti (Italie), lauréate du Festival International des Jeunes Solistes du "Mai Musiqcal" de Bordeaux, membre de la S.A.C.E.M., elle s'est produite à travers la France, l'Europe, les deux Amériques, l'Océan Indien, les Emirats Arabes et a participé aux émissions de Radio-France, de la Radio Suisse-Romande, de la R.A.I., ainsi qu'aux festivals de Besançon, Paris, Saint-Guilhem-le-Désert, Sceaux, Quercy-Blanc, Montreux, Ohrid.Elle a enregistré plusieurs disques remarquables et est titulaire d'une classe de clavecin dans un conservatoire parisien. Son répertoire s'étend du XVIIème siècle à la musique contemporaine. Elle joue avec orchestre et pratique la musique de chambre. Partenaire de musiciens prestigieux, elle joue en duo avec le hautboïste Jacques Vandeville, avec le luthiste-guitariste Arnaud Dumond, et a créé le "Trio Couperin" avec clavecin, flûte traversière baroque (Pierre Séchet) et viole de gambe. Elle est également l'animatrice du "Trio Fiori Musical" avec la soprano Ana-Maria Miranda, flûte et clavecin. Elle joue un clavecin copie d'ancien TASQUIN (XVIII° siècle) signé par KLOP (Pays-Bas).

DE MAQUA, Carlos initie ses études musicales à Avilés (Asturias, Espagne), puis à Madrid, où il étudie le chant avec le professeur Miguel Barrosa, continuant sa spécialisation en interprétation et en répertoire avec le ténor Pedro Lavirgen.
Il débute dans La Traviata de Verdi dans le rôle d'Alfredo.
A partir de 1995 il interprète plusieurs rôles de zarzuela dans toute l'Espagne, sous de grands chefs d'orchestre comme José Tamayo et surtout comme membre de la Compagnie Lyrique Espagnole. Quelques-uns de ses rôles d'opéra ont été Hernani et Macbeth (Verdi), ainsi que les principaux rôles dans Le Troubadour, Cavalleria Rusticana, Tosca, Madame Butterfly et Carmen. Ses récitals à l'étranger ont été chaleureusement accueillis par le public et la critique: dont particulièrement celui à Paris (Massenet, Puccini, Giordano), un autre pour l'ONU à Genève, ainsi qu'un récital à San Antonio, TX (USA). Ses rôles d'opéra les plus récents ont été Otello (Verdi) à Oviedo et Le Troubadour (Verdi) à Coimbra.

DEMAY, Sylvie soprano
Après des études musicales générales (piano, orgue, choeur, danse, musicologie) Sylvie DEMAY se tourne vers le chant, qu’elle étudie auprès d’Isabel Garcisanz et d’Irène Aïtoff. Passionnée par la musique ancienne, elle se forme au CEPMA de Toulouse avec, entre autres, Guillemette Laurens. Elle travaille avec J.Cl. Malgoire, La Compagnie Baroque Michel Verschaeve, A Sei Voci, dir. B. Fabre-Garrus ou La Compagnie du Pianoforte, dir. P. Bouyeret le Centre de Musique Baroque de Versailles. Elle assiste M. Verschaeve dans ses mises en scènes et affine ainsi sa pratique de la rhétorique gestuelle. Elle se forme aussi régulièrement à la danse baroque. En parallèle des rôles d’opéra, elle se produit lors de récitals et participe activement à la création contemporaine en prêtant sa voix aux compositeurs d’aujourd’hui qui lui dédicacent plusieurs pièces. Elle est aussi l’auteur de plusieurs spectacles de théâtre musical : "Camille et Claude, dialogue pour deux voix d’éternité", « Les Nièces de Monsieur Rameau »... . Sa discographie comprend une dizaine de titres tous récompensés par la critique.
Titulaire du C.A. de chant, elle a enseigné une dizaine d’années au C.N.R. de Lille et est actuellement professeur au CRC de Corbeil-Essonnes. Sa connaissance approfondie de la voix l’amène à collaborer avec des écoles de théâtre comme l’EPSAD de Lille et l’EDT de Corbeil-Essonnes, ainsi qu’avec la recherche médicale (service O.R.L. du C.H.U. de Lille).

DEMIRDJIAN, Naïri pianiste libanaise, fait son apprentissage du piano au Conservatoire de Beyrouth puis à Paris dans la classe de Germaine Mounier à l'Ecole Normale de Musique dont elle a obtenu un diplôme.
Elle a entamé une carrière de concertiste essentiellement au Liban et a également occupé d'importantes fonctions dans l'organisation des Jeunesses Musicales du Liban. Elle a accompagné de nombreux chanteurs et instrumentistes dans des répertoires très variés de musique de chambre au Moyen-Orient et en Europe.
Naïri Demirdjian dirige à Paris plusieurs classes de piano. Elle assure également la direction musicale des Vinécanteries. Ses différentes rencontres avec des artistes de grande valeur lui ont permis de montrer ses qualités de concertiste dans des ensembles de musique de chambre.


DIAPENTE Quatuor. Le Quatuor Diapente s’est formé à Madrid et y a réalisé son premier concert en 2006. Depuis lors, cette formation s’est produite non seulement dans beaucoup de salles importantes de la région madrilène, mais également à la Chapelle Notre-Dame de la Compassion à Paris. Ils ont été invités à participer aux festivals « Clasicos en Verano » (Madrid), « Mujeres en Música » (Getxo), « Arte Sacro », et autres. Les membres de ce quatuor (les violonistes Raul Galindo et Unai Gutierrez, l’altiste Pedro Michel Torres et le violoncelliste Jacobo Villalba) se sont formés aux conservatoires de Madrid, La Havane, Stuttgart et Budapest, et enseignent aux conservatoires de Madrid et de Ségovie. Le Quatuor Diapente a créé des œuvres des compositeurs Agustín Bertomeu, Marvin Camacho, Mario Carro, Carlos Galán, Agustín González Acilu, Constancio Hernáez, Eduardo Lorenzo, Enrique Muñoz, Jorge Taramasco et Mercedes Zavala. En 2012, pour le label Brilliant Classics et en collaboration avec le guitariste Gonzalo Noqué, ils réalisent le premier enregistrement des œuvres de musique de chambre du compositeur viennois Ferdinand Rebay (1880-1953). Ils ont également publié un CD avec des œuvres pour quatuor de compositrices espagnoles des XXème et XXIème siècles.
www.cuartetodiapente.es


DIAZ-JEREZ Gustavo L’un des plus brillants pianistes de sa génération, Gustavo Díaz-Jerez a conquis un public international et reçu les éloges unanimes de la presse, tant pour ses interprétations de musique contemporaine comme pour celles du répertoire pianistique du XVIIIe au XXe siècle.Né aux Îles Canaries en 1970, Gustavo Díaz-Jerez étudie le piano sous la houlette de J. A. Rodriguez au conservatoire de Santa Cruz (Tenerife), puis avec Solomon Mikowsky à la Manhattan School of Music à New York, école qui lui confère son prestigieux Harold Bauer Award. Au concours d’élèves de ce conservatoire, Díaz-Jerez gagne le premier prix dans la catégorie de concertos pour piano avec son interprétation du 2e concerto de Bartók. À New York il étudie également la composition sous la férule de Giampaolo Bracali et de Ludmila Ulehla.

Gustavo Díaz-Jerez se produit dans toute l’Europe, en Asie, Amérique du Sud, Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis, dans des salles prestigieuses comme le Carnegie Hall, l’Alice Tully Hall, le Royal Festival Hall et l’opéra de Sydney, entre autres. En tant que soliste, il s’est présenté avec des orchestres de grande renommée, tels les Berliner Philharmoniker, l’Orchestre du Festival de Budapest, la Symphonie de Turin, la Northern Sinfonia et la plupart des grands orchestres espagnols... travaillant avec des chefs de la taille d’Ivan Fischer, Victor Pablo, Matthias Bamert, Gunther Herbig, Adrian Leaper et Stanislaw Skrowaczewski. Il a été l’invité de prestigieux festivals comme La Roque d’Anthéron, la Quinzaine Musicale de San Sebastián, et les festivals internationaux de Santander et de Grenade. L’intégrale de l’Iberia que vous entendez ce soir représente le début de sa prochaine tournée européenne avec cette œuvre remarquable.

Gustavo Díaz-Jerez a déjà enregistré une partie importante du répertoire espagnol pour piano solo : non seulement l’Iberia, mais également l’intégrale de Manuel de Falla, la musique de Carlos Surinach pour piano solo et pour piano et orchestre, les œuvres les plus importantes du compositeur canarien Teobaldo Power, la musique d’Oscar Esplá pour violon et piano, et un CD avec ses propres œuvres pour musique de chambre.

En tant que compositeur, Gustavo Díaz-Jerez a écrit un grand nombre de pièces pour piano solo, pour musique de chambre et pour orchestre. Mathématicien accompli, il est vivement intéressé par la relation entre les mathématiques et la musique. Il est l’auteur de FRACTMUS, logiciel qui permet aux musiciens d’explorer les utilisations des algorithmes et des fractales pour leurs compositions. Vous trouverez son article « Fractals and Music » sur le site web (www.emusician.com) / Electronic Musician Magazine.

En 2002, Gustavo Díaz-Jerez fut nommé professeur de piano à « Musikene », Centre Supérieur de Musique du Pays Basque, à San Sebastián.

www.gustavodiazjerez.com

DICHTEL, Catherine Née le 25/03/76
4 Villa Perreur - 75020 PARIS Nationalité française
Tel : 01.43.61.92.77 / 06.70.69.55.68 Célibataire
e-mail : cdichtel@hotmail.com
PIANISTE
DIPLOMES
1999 Médaille d'or obtenue dans la classe de piano (H.Billaut) du CNR de Lyon
1999 Diplôme d'ingénieur de l'INSA de Lyon
1996 Diplôme de Fin d'Etudes (mention Très Bien) obtenu dans la classe de formation musicale du CNR de Lyon
1996 BAFA
1994 Baccalauréat (série C, mention Très Bien)
FORMATION MUSICALE
2000-2002 Etudiante au Cefedem de Rueil-Malmaison
1999-2002 Etudiante à l'ENM de Romainville dans la classe de piano (J. Granjon)
Cours d'harmonie dans le Conservatoire du Xème arrondissement (J.M.Bardez)
1995-1999 Etudiante au CNR de Lyon dans les classes de piano (H.Billaut), de formation musicale et d'analyse
1994-1999 Membre de la section Musique-Etudes de l'INSA de Lyon
FORMATION SCIENTIFIQUE
1999-2000 DEA ATIAM (Acoustique, Traitement du Signal et Informatique Appliqués à la Musique) effectué au sein de l'IRCAM
1994-1999 Etudes au sein de l'Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon, dans le département Génie Physique et Matériaux.
1993-1994 Terminale C, au lycée L.A.Dubreuil, à Saint Jean d'Angély (17).
EXPERIENCE PROFESSIONNELLE
2001-2002 Assistante d'Enseignement Artistique (piano) au Conservatoire Municipal de Chatou
1999-2001 Enseignement du piano : remplacements et cours particuliers
Sept. 2000 - Mai 2001 Chargée de Recherche dans l'équipe d'acoustique instrumentale de l'IRCAM
Mars - Juillet 2000 Stage de DEA effectué dans l'équipe d'acoustique instrumentale de l'IRCAM
Avril - Août 1998 Stage ingénieur effectué au Mexique, dans un centre de recherche et de développement
Août 97 Animatrice dans un centre de vacances musicales
LANGUES
Espagnol Parlé et lu couramment
Anglais Très bonne maîtrise à l'écrit et à l'oral
CENTRES D'INTERET
Vie associative Création d'une association (Les Mirlitons) ayant pour but la réalisation de spectacles, d'animations et d'ateliers (Secrétaire en 1998-1999)
Participation à l'organisation de cours de soutien scolaire.

DOMENÉ José Antonio, harpe: Né dans la région de Murcie (Espagne), José Antonio DOMENÉ gagne le premier prix au Concours National de Harpe « Arpa Plus » et le prix spécial « Victor Salvi » en 2001 et 2002. En février 2004 il gagne à l’unanimité une première médaille au Concours International de l’U.F.A.M. en Aix-en-Provence, avec les félicitations du jury. Ensuite, au concours Harpe Supérieur et Honneur de l’U.F.A.M. en Courbevoie en 2006, il gagne un premier prix.
Après avoir achevé le deuxième cycle au Conservatoire de Murcie, José Antonio DOMENÉ étudie actuellement au Conservatoire Supérieur de Madrid.
DOMENÉ travaille avec l’Orchestre Symphonique de Castille-La Mancha, avec l’Orchestre de Chambre Ibérique et avec l’Orchestre Symphonique de la Région de Murcie. Souvent appelé à participer aux concerts de l’Ensemble Espagnol de Musique Contemporaine à l’Auditorium National d’Espagne à Madrid, plusieurs de ses prestations en solo ont été également enregistrées par la radio et la télévision espagnoles. À l’étranger, il s’est déjà produit avec les orchestres suivants : Orchestre de l’Opéra de Brasov (Roumanie), Orchestre Philharmonique Slovaque, Orchestre de Saint-Pétersbourg, Orchestre de Chambre de Kiev, Orchestre Symphonique de Massachusetts, Orchestre de Thuringe (Allemagne). Il vient de publier l’ouvrage « El Arpa en la Antigua Grecia » (L’Harpe dans la Grèce antique).

DOUÉ, Jacques & Françoise. Des années d'enseignement au Conservatoire de Bayonne et de nombreux concerts ont marqué l'attachement de Françoise et Jacques Doué pour le Pays Basque Français. Leur duo piano-violoncelle est bien connu des mélomanes et leurs concerts de musique de chambre ont largement franchi la région et les frontières. En France, Paris, Bordeaux, en Aquitaine et Pays Basque, les radios ont accueilli chaleureusement leurs concerts.
Hors de France, l'Espagne (Madrid, Barcelone, San Sebastian, Pampelune, Imn), aux Antilles, en Amérique du Sud (Pérou, Bolivie, Venezuela, Paraguay, Panama), en Asie (Iran, Mghanistan, Inde, Tha'dande, Cambodge, Vietnam), les critiques ont reconnu unaninlement les qualités musicales, l'équilibre et la recherche de leur duo, reflet de l'école française de piano et de violoncelle. Ils furent tous deux élèves de Marcel Cianlpi et Maurice Maréchal, dans le cadre du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.
Françoise Doué, après avoir fait des études de chant à ce même conservatoire, fit une importante carrière lyrique sur les scènes françaises. Jacques Doué est actuellement Conseiller Pédagogique au Ministère des Affaires Culturelles.
Jacques et Françoise sont venus nous offrir une soirée musicale le 5 Mai 1994 et, avec leur fille violoncelliste Aurore, le 22 Décembre 1996.

DOUÉ-DEBART, Aurore commence le violoncelle à l'âge de 6 ans dans la classe de son père Jacques Doué au Conservatoire National de Région de Bayonne où elle obtient en 1985 une médaille d'or d'instrument et de musique de chambre. Par la suite, elle poursuit des études au Conservatoire Municipal de Saint-Cloud dans la classe de Xavier Gagnepain qui aboutissent à un 2ème prix de violoncelle, ceci tout en travaillant à Perpignan avec Philippe Müller lors de master-classes durant un an. Puis en 1992 elle obtient un 1er prix de violoncelle ainsi qu'un 1er prix de musique de chambre l'année d'après au CNR de Boulogne Billancourt avec Xavier Gagnepain. En formation trio avec piano, on lui décerne un 1er prix de musique de chambre au concours régional d'Ile de France. Durant toutes ces années, elle sera tuttiste à l'Orchestre Régional de Bayonne Côte Basque et rentrera, en 1994, à L'Ensemble de Basse-Normandie.
Premier prix de piano du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Frédéric Lagarde est également lauréat de dix concours internationaux (dont trois premiers prix) en France, Espagne, Portugal et Italie. Cité par " Le Point " parmi les pianistes français les plus talentueux de sa génération, il est l'invité des grands festivals français comme les " folles journées " de Nantes, Pablo Casals à Prades, " Présences " (Radio-France, Paris), Montpellier (Radio-France)... On l'entend en Europe à Paris (Théâtre des Champs-Elysées, Salle Gaveau), Londres (Queen Elizabeth Hall), Lisbonne (Théâtre National), Porto, San Sebastián, Florence, Genève, Strasbourg, Toulouse, Nice, Cannes, Luxembourg, Düsseldorf, Stuttgart, Vienne, Prague, Brno, Bratislava, Cracovi, Ljubljana, Bucarest, Istanbul..., et en Asie, Amérique de Nord et Afrique, ce dans plus de vingt pays.
Fervent chambriste, il est notamment membre du "Trio Dumky " et de l'Ensemble " Calliopée ", dont il est à la fois pianiste et co-fondateur. Ses différents enregistrements ont obtenu les plus hautes récompenses dans la presse nationale et internationale (" Chocs " du Monde de la Musique, 5 " Diapasons "...). Pédagogue, il est invité régulièrement à enseigner en France et à l'étranger (Centre Musical International d'Annecy, Cours Internationaux de Tyn et conservatoire de Brno en République Tchèque, etc.). Il organise également plusieurs festivals et saisons de concerts en France (" Harmonies en Images " en Pays de Loire, " les classiques de Val d'Isère "...).

DOURTHE, Carlos premier Violoncelle Supersoliste de l'Orchestre National de France, est né en 1959 à Santiago du Chili, au sein d'une famille de musiciens. Après des études musicales dans son pays d'origine, il entre au Conservatoire National Supérieur de Paris, dans les classes de Bernard Michelin (violoncelle) et Jean Hubeau (musique de chambre).
C'est dans le cadre du troisième cycle de perfectionnement de musique de chambre au CNSM qu'il participe à la fondation du quatuor Ysaïe, formation avec laquelle il développe une intense activité musicale qui lui permet de rencontrer de nombreuses personnalités du monde artistique tels le quatuor Amadeus, György Sebök, Beaux-Arts Trio, Janos Starker, Alexander Schneider, Bernard Greenhouse ou Daniel Shafran. Il a successivement occupé les postes de premier violoncelle solo à l'Orchestre Panaméricain de Puerto Rico et à l'Orchestre Jean-François Paillard, ce qui lui a permis de se produire en soliste lors de nombreuses tournées en France, aux USA, en Allemagne, au Japon, aux Pays-Bas, en Belgique et en Amérique Latine.
En 1990, il est choisi par Lorin Maazel comme premier Violoncelle Supersoliste de l'Orchestre National de France. Ses qualités artistiques et son incessant souci de perfection lui ont valu d'ètre invité en soliste pour des concerts et tournées en France (notamment au Théâtre du Châtelet où il se produit régulièrement), en Allemagne, au Luxembourg, Au Mexique, au Brésil, au Chili, au Japon, ainsi que par de nombreux festivals prestigieux tels que le Festival Estival de Paris, Festival Debussy de Saint-Germain en Laye, Festival du Marais, Festival de l'Orangerie de Sceaux, Festival aux chandelles de Saint-Pierre-sur-l'Hôte, Festival de Wiltz.

DUCASSÉ Stéphane commence ses études musicales à l’E.N.M. d’Agen ainsi qu’au C.N.R. de Toulouse. Cinq ans plus tard il obtient une médaille d’Or de Flûte Traversière et de Musique de Chambre à Agen et un 1er Prix à l’unanimité de formation musicale à Toulouse. Parallèlement, il entre en 1990 à l’Ecole Normale de Musique de Paris dans les classes de Mr Christian Cheret (flûtiste à l’Opéra de Paris) et d’Yvan Bellocq où il mène de brillantes études puisqu’il obtient quatre ans plus tard le Diplôme Supérieur d’Enseignement et de Concert. Il se perfectionne égalemnt avec des maîtres de l’instrument: James Galway, Patrick Gallois Christian Larde, Sheseignori Kudo...Invité à deux reprises par la Maison de la Radio, il s’est également produit avec Alexander Paley en qualité de chambriste et avec l’ensemble Proxima Centaury en qualité de soliste. Pasionné de Jazz moderne, Stéphane Ducassé joue également du piano et de la flûte avec des formations diverses. Il a « jammé » avec les légendaires « Crusaders » à Paris. Il enseigne au C.I.A.M. à Bordeaux la flûte jazz et la formation musicale, et à l’E.N.M. d’Agen l ’education auditive ainsi que l’improvisation jazz.


DULIEGE , Caroline
: Dès l'âge de 5 ans, elle étudie le violon puis entre à 11 ans à la Maîtrise de Radio France qui assurera sa formation musicale jusqu'à 17 ans.
Elle poursuit ensuite ses études au CNIPAL, Centre National d'Insertion Professionnelle d'Art Lyrique à Marseille, puis se perfectionne auprès de Lorraine Nubar, Béatrice Gaucet, Richard Miller, Jean-Pierre Blivet, Anna Maria Miranda.
Parallèlement au CNIPAL, elle assure ses études universitaires (Licence et Maîtrise de Musicologie), obtient un 1er Prix de Formation Musicale (Niveau Supérieur) au Conservatoire National de Boulogne et est nommée Professeur de Formation Musicale à la Ville de Paris depuis 1998.
Elle a été engagée à de nombreuse productions au Théâtre du Chatelet (Don Carlos, Yenufa, le Crépuscule des Dieux...) ainsi qu'à l'Opéra de Marseille (Aïda, Turandot, Nabucco...), Opéra Comique, Théâtre de Lille, Chorégies d'Orange, Théâtre d'Avignon... Ses. goûts éclectiques la portent vers le répertoire classique mais également vers la mélodie française et allemande (Caveau de la Bohème), l'oratorio (Eglise St. Eustache) ainsi que la musique contemporaine (Unesco à Paris).
Elle doit participer au mois d'Octobre 1999 à Une tournée en Italie avec le Groupe "A Sei Voci" en interprétant "Les Vêpres" de Stefano Fabri (1606-1657).

DUPRIEZ Jacques
Le parcours pour le moins atypique de Jacques Dupriez commence par le prix de violon au Concours Dexia-Classics. Professionnellement à l’Opéra du Théâtre Royal de la Monnaie à l’âge de 16 ans et au Conservatoire Royal de Musique, de Bruxelles puisqu’il réussit le même jour les deux examens d’entrée… D’abord violoniste dans l’orchestre, il voyage dans un monde de musiques baroque, classique, d’opéra, de jazz, de jam-sessions, de studios d’enregistrement, de tournées dans le monde du Show Business, etc.
Il fait un intéressant voyage d’étude aux USA au “Mannes College of Music” de New York et à la “Julliard School” où il profite de son passage dans la métropole américaine pour suivre les cours du violoniste Albert Markov.
De retour en Europe au Conservatoire, où déjà lauréat dans sa jeunesse du «Concours Pro Civitate», il décroche d’emblée, dans la classe d’Edith Volckaert, les Premiers Prix et Diplômes Supérieurs de violon, de Musique de Chambre ainsi que la bourse Carton de Wiart. Il se perfectionne ensuite auprès de Carlo Van Neste dont il devient l’assistant pour le cours de Musique de Chambre à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.
Cependant un projet d’enfance voit son dessein se profiler, toujours attiré par le son grave de l’Alto, il retourne au Conservatoire comme simple élève et y décroche le Prix d’Alto Lequime et Jadot et devient alto solo de l’orchestre Philharmonique d’Anvers.

La carrière internationale de Jacques Dupriez est très chargée, tant par les voyages que par les créations d’oeuvres pour violon-alto et/ou le violon-baryton, qu’avec son ensemble à géométrie variable “ViaMusica”, que par sa charge de professeur de musique de chambre au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles. Nombreux sont ses élèves qui sont aujourd’hui lauréats des plus grandes compétitions mondiales et collègues dans la vie active du monde très vaste de la musique.
Il participe à de nombreux festivals et crée plusieurs sociétés de Musique de Chambre de par le monde. Parmi ceux-ci, le « Festival d’Instruments et Musiques Rares » où le nouveau Violon-Baryton est à l’honneur.

Invité dans le monde par les orchestres au Japon, Espagne, Belgique, Italie, présent dans les Cycles et Festivals de Fayence, Biarritz, Paris, Bucarest Genova, Zaragoza, San Francisco, New York, Budapest, Tokyo etc. Sollicité par la Cour Impériale du Japon, il continue à s’y déplacer chaque année. Il entreprend une collaboration artistique avec plusieurs compositeurs, dans le monde entier, effectuant des tournées et enregistrements pour les différentes radios européennes qui lui consacrent des émissions radios et télévisées en direct.

Jacques Dupriez est un des altistes les plus en vue aujourd’hui. Invité dans le monde entier, une abondante discographie et une dizaine de créations mondiales annuelles avec le nouveau « Violon-Baryton », sont toujours accueillies avec le plus grand enthousiasme par le public et les éloges de la presse **** DIAPASON”; “*** LE MONDE DE LA MUSIQUE”, “JOKER” dans “CRESCENDO” etc. Il est directeur artistique des « Masterclasses & Festival des Instruments et Musiques Rares » au Château de Farnières-Vielsalm (Luxembourg) et professeur de musique de chambre au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles.

CV court :
« Jacques Dupriez est un des altistes les plus en vue aujourd’hui. Invité dans le monde entier, une abondante discographie et une dizaine de créations mondiales annuelles avec le nouveau « Violon-Baryton », sont toujours accueillies avec le plus grand enthousiasme par le public et les éloges de la presse **** DIAPASON”; “*** LE MONDE DE LA MUSIQUE”, “JOKER” dans “CRESCENDO” etc. Il est directeur artistique des « Masterclasses & Festival des Instruments et Musiques Rares » au Château de Farnières (Luxembourg) et professeur de musique de chambre au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles. »

DVORACKOVA, Stella Maris
(voir MARISOVA).