E/F

EBRON Quatuor a été créé en 2003, ses jeunes membres étant étudiants au Conservatoire Supérieur de Musique de Valence (Espagne) : Sergio Gil et Elena Roig, violon, David Alonso, violon alto, Daniel Berzal, violoncelle. Carmen Mayo, professeur à ce même conservatoire et Stefan Doru, membre de l’orchestre de Valence et du Quatuor Silvestri, se chargent de son encadrement. Les membres de cet ensemble a suivi les master-classes de Michael Thomas (Quatuor Brodsky), Gabriel Croitoru (soliste international et membre du quatuor Transilvano), Nicusou Silaghi (quatuor Transilvano), Rasvan Neculai (orchestre de Valence, quatuor Transilvano) et Viorel Tudor (orchestre d’Extremadoure). Depuis sa création, le quatuor Ebron s’est produit au Conservatoire Supérieur de Musique de Valence, au Ministère de l’Education de la communauté de Valence, au Cercle des Beaux-Arts de Valence, à Benissa (Alicante), à la Clinique Quirón de Valence, à, l’occasion des conférences culturelles données dans cette institution. Le répertoire du quatuor Ebron comporte tous les styles et tous les compositeurs, du baroque à nos jours et plus particulièrement dans les domaines classiques et romantiques.

de EÇA, baryton
José DE EÇA commence à un très jeune âge ses études de solfège et de piano sous la férule de sa mère, Maria de Almeida de Eça, et son apprentissage vocal avec son père, le professeur Oliveira Lopes. Il étudie actuellement le chant lyrique sous la houlette de Fernanda Correia au Conservatoire Supérieur de Musique de Vila Nova de Gaia (Portugal).
En tant que soliste, le jeune baryton s’est déjà produit dans Amahl and the Night Visitors (Menotti), Music of the Heart (Oscar Hammerstein) et Eloise (Karl Jenkins), œuvres présentées dans plusieurs villes du nord du Portugal. Il a joué le rôle principal dans Brundibár, opéra de Hans Krása, mis en scène au Théâtre Rivoli de la ville de Porto. Ses prochaines interventions seront dans la Flûte enchantée de Mozart et La Traviata de Verdi.
Ses récitals récoltant un grand succès auprès du public, José DE EÇA s’est non seulement produit dans de nombreuses villes portugaises (Lisbonne, Porto, Coimbra, Algarve, etc.) mais également à Barcelone ainsi qu’au Festival International de Musique d’Addis-Abeba (Éthiopie) lors d’un hommage au 150ème anniversaire de Claude Debussy en décembre 2012.
Grâce à sa connaissance de plusieurs langues, José DE EÇA se distingue dans ses interprétations de lieder de Schubert et de Schumann, dans la mélodie française, italienne, anglaise et espagnole, ainsi que dans les célèbres chansons napolitaines. En 2010 il a été le candidat le plus remarqué dans la spécialité de chant lors du concours pour jeunes artistes « Santa Cecilia » (Porto).

ERET
Pavel, violon (CZ)
Diplômé du Conservatoire National de Musique et de l'Académie des Beaux Arts de Prague, Pavel Eret a suivi l'enseignement des professeurs Jaroslav Stetina et Jirí Tomasek dans ces établissements. Il a également remporté la bourse d'études de la Hochschule für Musik und Darstellende Kunst à Vienne où il étudia avec le professeur Michael Frischenschlager. Il est également diplômé de la maîtrise des cours et des séjours éducatifs tenus par de célèbres professeurs étrangers, tels que Josef Gingold et Walter Verdehr (USA), Raphaël Oleg (France), Alberto Lysy et Ulrich Lehmann (Suisse). Parmi les violonistes solistes, Pavel Eret est à ce jour le seul double vainqueur absolu du Concours International de violon " Kocian " et du concours de la radio, appelé " Concertino Praga ", En 1993 il fait un passage à la demi-finale entre les meilleurs dix participants au Concours Niccolò Paganini de Gênes. De 1998 à 2001, il fut employé en tant que soliste et premier violon solo de l'Orchestre Philharmonique de Nagoya (Japon) .Il exerce depuis avec succès ses connaissances de la langue japonaise tout en jouant pour le public qu'en donnant ses cours de maîtrise au Japon chaque année. Depuis 2005, il est également devenu le premier violon du Quatuor Philharmonique Tchèque.
Pavel Eret a enregistré de nombreux disques tant en solo qu'en quatuor. Récemment, il s'est produit en tant que soliste dans une série télévisée japonaise de comédie très populaire : "Nodame Cantabile", qui amène les spectateurs dans le monde de la musique classique.

ERNEST DIAS , Odette née à Paris, a étudié au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle obtient, en 1951, le Premier Prix de Flûte. Arrivée au Brésil en 1953, engagée par l'Orchestre Symphonique Brésilien sur invitation du maître Elezar de Carvalho. Professeur titulaire du Département de Musique de l'Université de Brasilia de 1974 à 1997 où elle fait, entre autres activités didactiques, des recherches sur la musique brésilienne, en particulier la musique de Minas Gerais et carioca du XIX ème siècle. Les résultats de ces recherches ont été présentés maintes fois en récitals, conférences, "work shops" au Brésil, aux Etats-Unis (Washington, University of Texas, Berkeley School, Boston-Mass., Weslelan University et University of Hartford), en France (Sorbonne, Université L. Lumière de Lyon, Université de Paris VIII), en Espagne (Casa do Brasil-Madrid) et au Portugal (Lisbonne). Pour ses travaux d'investigation musicale sur la musique brésilienne du XIX¡, elle est collaboratrice du C.N.R.S. de Paris. Odette Ernest-Dias a enregistré plusieurs disques avec la pianiste Elza Kazuko Gushikem et avec le guitariste Jaime Ernest Dias.

ERRINGTON, Richard étudia le piano, l’accompagnement, le chant et le violoncelle au Royal Manchester College of Music. Il obtint un diplôme de professorat et devint membre associé de cet établissement. En 1973, il épouse son amour d’enfance, et lui et sa bien-aimée font un parcours commun au Manchester College of Education. Après des années passées à Liverpool, il retourna dans son collège d’enfance à Heresford pour y travailler en tant que professeur de musique, comme accompagnateur, comme répétiteur et comme directeur de chorales. En 1997, lui et son épouse déménagent pour la France.
Richard ERRINGTON compose de nombreuses oeuvres instrumentales et vocales. Il enseigne actuellement le piano et le chant et dirige également la Chorale Franco-Anglaise d’Eymet. Il accompagne de nombreux chanteurs et musiciens, et se produit avec d’autres instrumentistes talentueux dans le Lot-et-Garonne et en Dordogne. Richard est un musicien dont le romantisme et la passion artistique se ressentent à travers ses compositions émouvantes et la grande sensibilité de son interprétation pianistique. Il est un spécialiste des oeuvres de Rachmaninov, de Debussy et de Dohnanyi qu’il affectionne particulièrement. Sa simplicité, son humour et sa gentillesse en font un personnage et « équipier » avec lequel il est un vrai bonheur de travailler.
Richard nous honora avec ses magnifiques prestations à plusieurs occasions : 300e soirée du Mesnil en juillet 2010, récital de piano solo au bénéfice du Prieuré en février 2006 (Schubert, Dohnanyi), prestations en duo de pianos avec Gareth GILES en juillet 2003 et juillet 2004, récital à deux pianos avec Emmanuel FERRER-LALOE en juillet 2002, 200e soirée du Mesnil en septembre 2002, soirée vocale avec Annie-Laurence LIEUTIER en mai 2004, soirées vocales avec Brigitte HOOL en avril 2002 et en septembre et avril 2000, soirée vocale avec Marie-Caroline KFOURY en septembre 2001, soirée vocale avec Stella Maris DVORACKOVA en août 2001, concert avec la chorale de Monteton à l’église de Montaut en août 2003...

ESPINOSA Samuel, alto
Né à Logroño en 1990, Samuel Espinosa commence à apprendre l’alto à l’âge de huit ans dans sa ville natale. En 2009 il obtient une place d’études au Royal Collège of Music de Londres, où il obtient son Bachelor’s Degree en 2013 sous la houlette du professeur Jonathan Barritt. Samuel se perfectionne actuellement pour un Masters à la Hochschule für Musik de Dresde sous la férule de Pauline Sachse. Il a participé activement à des masterclasses avec les altistes Tatjana Masurenko, Lawrence Power, Jennifer Stumm, Andreas Willwohl et Simon Rowland-Jones. Samuel est membre du Quatuor Blegvad, au sein duquel il s’est produit à la Cadogan Hall (Londres) en 2012. Il joue également souvent au sein du Britten-Pears Orchestra, ayant participé à des projets dirigés par Edward Gardner et Oliver Knussen. Au sein de l’Orchestre du Pays Basque Espagnol Euskadi OSE il a joué sous les baguettes d’Andrey Boreyko, de Carlo Rizzi et de Krzysztof Penderecki. Membre titulaire du European Union Youth Orchestra (EUYO), il s’est produit au sein de celui-ci lors de BBC Proms et au Concertgebouw d’Amsterdam, sous les baguettes des chefs Vasily Petrenko et Vladimir Ashkenazy. Samuel collabore également avec l’ensemble suisse « Spira Mirabilis » qui travaille sans chef d’orchestre. Son intérêt pour la musique contemporaine le mène à travailler au sein du Trio Vasnier (flûte, alto et harpe), ensemble qui a récolté le 1er Prix de la Critique dans le cycle « El Primer Palau 2015 » au Palau de Barcelone. Samuel est actuellement académicien sous la houlette de Marek Janowski au sein de l’Orchestre de la Radio Berlinoise (Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, RSB).
Samuel Espinosa a été sélectionné pour des bourses décernées par la Fondation « Ad Infinitum » (Lübeck), BBVA/JONDE, Williamson Foundation for Music (USA) et la Fondation Promete (Espagne).


ESTEBAN Carmen
(piano) Née à Saragosse, Carmen Esteban y fait ses premières études musicales. Elle poursuit sa formation à Madrid sous la férule du pianiste Pedro Espinosa, qui lui donne les plus précieux conseils musicaux. Elle se perfectionne ensuite en musique de chambre au Conservatoire Supérieur de Barcelone sous la houlette de Liliana Maffiote. En même temps, elle participe activement à des stages et masterclasses non seulement en Espagne, mais également en Hongrie, tant en piano comme en musique de chambre, recevant les conseils de grands maîtres, tels Ramón Coll, Roberto Bravo, Cecilio Tieles, Carles Guinovart, Adela Barranco, Violeta Hemzy de Gainza, Gonçal Comellas et Marçall Cervera, entre autres. Elle est finaliste en musique de chambre au Concours des Jeunesses Musicales d'Espagne en 1989. Elle est membre du jury pour divers concours espagnols de musique de chambre à Valencia et à Pampelune. Pendant plusieurs saisons de concerts, elle collabore avec l'ensemble contemporain " Enigma " surgi de l'Orchestre de l'Auditoire de Saragosse. En tant que chambriste, elle s'est produite dans tout le territoire espagnol ainsi qu'aux Pays-Bas, en Italie, en République Tchèque et en France (Salle Cortot).

" Le succès de ce concert est dû à part égale à l'apport précis et judicieux de la pianiste Carmen Esteban, qui a non seulement secondé la clarinette avec bravoure, mais qui a toujours su contribuer à construire un dialogue toujours étroit entre les deux instruments. Applaudissements chaleureux et mérités. "
Roberto Zambonini. La Provincia di Lecco-Italia-

Carmen Esteban est actuellement professeur de musique de chambre au Conservatoire Supérieur d'Aragón (Saragosse). Elle a non seulement réalisé une série d'enregistrements pour la radio nationale espagnole RNE, mais elle a également publié le CD " Del 27 al 51 : Recuperación de una Modernidad " avec le clarinettiste Francisco Antonio García.

" Le compositeur catalan sert d'enchaînement au chapitre suivant du disque, avec la clarinette et le piano comme protagonistes. Francisco Antonio García et Carmen Esteban obtiennent avec les " Sonnets " de Toldrà et la " Self-Paráfrasis " de Xavier Montsalvatge certains des moments les plus beaux et expressifs de tout le programme. "
Juan Antonio Gordón, Heraldo de Aragón

" Le grand soin, tel une caresse maternelle, apporté par ces deux interprètes dans les différentes œuvres, ainsi que leur parfaite distinction entre les personnalités des différents compositeurs, font de ce disque le témoignage d'une époque encore peu explorée. Espérons que ceci servira d'exemple pour d'autres. "
Revue Melómano Nº 121, juin 2007

ESTELLES LLORET, Francesc a débuté ses études de musique avec la pédagogue Inmaculada Vidal et les poursuivit au Conservatoire de Valence avec Ma Carmen Pérez Blanquer et Carlos Apellaniz avec lequel il obtint son diplôme professionnel. par la suite, il partacheva ses études supérieures de piano dans la classe de Mario Monreal, au Conservatoire Supérieur de Valence.
Il a suivi des cours de perfectionnement avec Fernando Puchol (professeur au Conservatoire Supérieur Royal de Musique de Madrid), Juan José Pérez Torrecillas (Professeur au Conservatoire Supérieur de Malaga), Miguel Angel Herranz (Torrecillas (Professeur au Conservatoire Supérieur de Valence), Nelson Dell Vigne-Fabbri (Professeur à l'Ecole Alfred Cortot de Paris) et John Salmon (Professeur à l'Université de Caroline du Nord, aux Etats-Unis) ainsi qu'avec le pianiste et pédagogue international Emmanuel Ferrer-Laloë.
Il a obtenu le Prix "Université Polytechnique de Cartagène" au IIIème Concours International de Musique de Cartagène. Actuellement, il complète ses études de Musique de Chambre au Conservatoire Supérieur de Musique de Valence avec Carmen Mayo et de piano au "Liceo" de Valence avec le pianiste Gustavo D'az-Jerez.

FANJUL Jorge. Jorge FANJUL obtient son diplôme d'études supérieures de musique sous la houlette du violoncelliste David Apellániz au conservatoire de Valencia. Pendant ses études, il se distingue par le meilleur brevet de notes de son année, ainsi que comme meilleur interprète au Concours de Musique de Chambre de la Ville d'Alcora. Puis, en 2004, il gagne le 7ème concours des Interprètes d'Instruments à Corde de la Province de Tolède. Jorge FANJUL s'est également perfectionné avec des grands artistes comme María de Macedo, Gregory Walms, Marçal Cervera, Ángel Luís Quintana, Damián González et Miguel Jiménez.
Depuis 1994 il intègre divers orchestres, dont l'Orchestre des Jeunes de la Ville de Valencia et le Jeune Orchestre National d'Espagne (JONDE). Il est également membre d'une série d'ensembles de musique de chambre, tels le Trío Maror et son duo avec la pianiste Carmen MAYO. En tant que premier violoncelliste du Jeunesses Musicales World Orchestra, il a participé a leur tournée européenne et asiatique. Il est membre du quatuor de cordes solistes de ce même orchestre depuis sa fondation.
Jorge FANJUL travaille actuellement avec le Groupe Instrumental de Valencia, avec l'Orchestre Symphonique de Valencia, avec l'Orchestre National d'Espagne et avec l'Orchestre de Chambre " Reina Sofia ", formations avec lesquelles il a participé à de nombreux enregistrements.

FÉRAL
Florent, piano
Florent Feral commence le piano à l’âge de 9 ans au conservatoire de Montauban dans la classe d’Eric Lesage. Après avoir obtenu son premier prix de piano et de musique de chambre, il intègre le conservatoire à rayonnement régional de Toulouse dans la classe de Thierry Huillet où il obtient le DEM de piano ainsi que ses diplômes d'analyse, écriture musicale, musique de chambre et accompagnement. Il effectue son cycle de perfectionnement en 2010 au conservatoire de Bordeaux, dans la classe d'Hervé N’Kaoua. En 2011, Florent intègre la faculté de musique de l'université de Montréal (Canada) dans la classe de Maneli Pirzadeh et y obtient sa maitrise en piano en mai 2013. Récipiendaire d’une bourse d'excellence de la faculté pour la qualité de son travail, il a pu suivre tout au long de son parcours les conseils de Cyprien Katsaris, Louise Sibourd, Emmanuel Strosser, Isabelle Dubuis, Susan Manoff ou encore Marc Durand. Il est lauréat de divers concours nationaux et internationaux, en solo et en duo.

FERRER-LALOE
, Pianiste franco-espagnol né à Alger, Emmanuel FERRER-LALOE est lauréat des
Conservatoires de Toulouse et Paris, ainsi que du Conservatoire Européen de Paris, des concoursinternationaux de Barcelone et d'Orense, et de l’Université de Hartford (Connecticut).Il donne des concerts et enregistre pour différentes chaînes de radio et télévision en Espagne (où il réside – à Madrid – de 1972 à 1992), en Allemagne, Australie, Brésil, Egypte, Etats-Unis, Grèce, Hong-kong, Hongrie, Inde, Irlande, Italie, Japon, Liban, Malaisie, Norvège, Portugal,Taiwan, etc., et apparaît dans de nombreux festivals, et avec orchestre. Passionné d'enseignement, Il donne des masterclasses et des cours publics dans de nombreux conservatoires et universités d’ Europe, d’Amérique et d’Asie, contribuant à la formation de nombreux musiciens professionnels. Limitant ses apparitions à la scène à quelques concerts par ans, il consacre son temps à recevoir ses élèves et ses amis musiciens des cinq continents, pour lesquels il organise des stages et des soirées musicales, dans un ancien Prieuré en Haut-Agenais Périgord.Emmanuel Ferrer-Laloë enseigne actuellement au Centre Superieur de Musique du Pays Basque “Musikene” à San Sebastián, l’un des trois centres les plus prestigieux d’Espagne.

FERRETTE Aurélien, violoncelle
Aurélien FERRETTE, violoncelle
Diplômé de la Haute Ecole de Musique de Genève où il a obtenu un diplôme de soliste, de musicien d’orchestre et d’enseignement. Il collabore avec de nombreux orchestres comme l’Orchestre de la Suisse Romande et la Sinfonietta de Lausanne. En 2006, il participe à l’Académie du Festival de Lucerne sous la direction de Pierre Boulez. D’autre part, il est passionné de jazz et d’improvisation. Aurélien Ferrette est professeur à l’Espace Musical de Genève.

Florent Feral commence le piano à l’âge de 9 ans au conservatoire de Montauban dans la classe d’Eric Lesage. Après avoir obtenu son premier prix de piano et de musique de chambre, il intègre le conservatoire à rayonnement régional de Toulouse dans la classe de Thierry Huillet où il obtient le DEM de piano ainsi que ses diplômes d'analyse, écriture musicale, musique de chambre et accompagnement. Il effectue son cycle de perfectionnement en 2010 au conservatoire de Bordeaux, dans la classe d'Hervé N’Kaoua. En 2011, Florent intègre la faculté de musique de l'université de Montréal (Canada) dans la classe de Maneli Pirzadeh et y obtient sa maitrise en piano en mai 2013. Récipiendaire d’une bourse d'excellence de la faculté pour la qualité de son travail, il a pu suivre tout au long de son parcours les conseils de Cyprien Katsaris, Louise Sibourd, Emmanuel Strosser, Isabelle Dubuis, Susan Manoff ou encore Marc Durand. Il est lauréat de divers concours nationaux et internationaux, en solo et en duo.

FORRÉ-GUILLO
, Aurélie. Originaire des Pays de la Loire, Aurélie a suivi ses études musicales au Conservatoire National de Région d’Angers dans la classe de Bertrand Ott. Après avoir obtenu deux premiers prix en piano et musique de chambre, elle poursuit ses études en cycle de perfectionnement.
Son goût pour l’enregistrement l’amène à suivre une formation diplômante au CEFEDEM de Poitiers, où elle obtient deux Diplômes d’État : Piano et Formation Musicale. Aprés deux années d’expériences pédagogiques au CNR de Poitiers, elle passe avec succès le Certificat d’Aptitude et enseigne depuis 1999 au Conservatoire National de Région de Bordeaux.
En tant que soliste, elle joue avec orchestre la « Rhapsody in Blue » de Gershwin et le 2e concerto de Chopin. Elle collabore régulièrement avec l’Orchestre National Bordeaux- Aquitaine. Également passionnée par la musique de chambre, c’est tout naturellement qu’Aurélie Forré-Guillo s’associe avec son époux Jean-Philippe Guillo pour le répertoire piano 4 mains et 2 pianos (Bordeaux, European Teachers’ Association, Orly, Midis musicaux de Rennes, La Tannerie à Agen...). Elle joue également avec d’autres partenaires : Duo violoncelle-piano avec son frère Cédric Forré, duo chant-piano avec Laurence Escande, Piano 4 mains avec Sébastien Mongrand.

FOSTIER
, Johan. Figure de la jeune génération des guitaristes belges, Johan Fostier a été lauréat des grands concours internationaux de guitare : 1er Prix à Eindhoven (Pays-Bas, Tromp Muziek), 1er prix à Mottola (Italie), 1er Prix au Concours "de Bonis " à Cosenza (Italie) où il a également obtenu le Prix du Public, 3ème Prix au concours "Alhambra" à Alcoy (Espagne) et au "Printemps de la Guitare" de Walcourt (Belgique ), prix spécial d'interprétation à Alessandria (Italie), et 4ème finaliste du concours "Philippos Nakas" Athènes).

En octobre 2001, il remporte le premier prix à l'unanimité du jury du concours international de guitare classique de la "Guitar Foundation of America" à La Jolla (San Diego, Californie).
Ses activités professionnelles l'amènent à se produire régulièrement en Belgique, en France, en Suisse, aux Pays-Bas et en Allemagne, en Russie, aux Etats-Unis, au Canada, et au Mexique, aussi bien en soliste qu'en musique de chambre avec la soprano Evelyne Bohen (duo Almaviva), en duo de guitares avec Delphine Bertrand, en duo avec la flûtiste Sandrine Desmet, avec les guitaristes Pia Grees, Matthias Kläger et Luc Vander Borght (quatuor Take Four), ainsi qu'au sein de l'ensemble belge de musique de chambre Emanon (dédié à la création belge). Dans ses concerts, son tempérament lyrique l'amène à s'exprimer avec prédilection dans les oeuvres des grands compositeurs du répertoire guitaristique latin, de Sor à Barrios et de Tárrega à Piazzolla, en passant par les plus subtils Ponce, Asencio et Castelnuovo-Tedesco, sans pour autant négliger la musique ancienne (Cabezón, Narváez, Dowland, Weiss, Bach) qu'il interprète sur une guitare romantique faite à Mirecourt, et contemporaine (Krieger, D'Angelo, Brotons, Brouwer...), et les transcriptions (Albéniz, Granados, Britten, Gershwin).
En novembre 2001, il crée en Belgique avec le comédien et metteur en scène Vincent Dujardin la version française du conte populaire espagnol "Platero y yo" de Juan Ramon Jimenez, mis en musique par Mario Castelnuovo-Tedesco.

Il s'est produit en soliste dans le Concerto d'Aranjuez de Joaquín Rodrigo et dans le Concerto en do majeur Opus 160 de Mario Castelnuovo-Tedesco avec l'Orchestre Philharmonique de Moscou dans la célèbre salle Tchaïkovski, avec l'Orchestre de Chambre du Kremlin il a créé en Russie le Concerto en do majeur Opus 160 de M.Castelnuovo-Tedesco. Il s'est produit avec l'Orchestre Philharmonique de Liège, aux Pays-Bas avec l'Orchestre du Brabant, avec l'Orchestre National de Belgique, et auparavant avec l'Orchestre "Prima la Musica", l'Orchestre de Chambre de Wallonie, et avec l'Orchestre du Conservatoire de Bruxelles.
Il a donné des récitals à Moscou et Kaliningrad, aux Etats-Unis, au Canada, sur les principales scènes néerlandaises telles que le Concertgebouw d'Amsterdam, le Théâtre "De Schalm" à Veldhoven, le Vredenburgcentrum à Utrecht, le Concertgebouw de Doelen à Rotterdam, le Muziekcentrum Frits Philips à Eindhoven, "De Cenakel" à Tilburg, en Belgique il a été invité à se produire dans le "sanctuaire" de la musique de chambre de Gand : De Rode Pomp. Johan Fostier a participé notamment aux Nocturnes de Beloeil, à la Semaine Internationale de la Guitare à Hélécine, au Festival d'Été de Rochefort, au Kaléidoscope de la Guitare, aux concerts classiques de l'Université Libre de Bruxelles, aux concerts Musica nel Mendrisiotto (Suisse). Il s'est également produit en récital et en duo à Paris à la salle Alfred Cortot, en quatuor sur les scènes allemandes et en tant que soliste au Festival d'Été de Mottola (Italie).

Diplômé du Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles pour la guitare, la pédagogie, et la musique de chambre (auprès de Mr J. Vanherentals dans la classe de Mr S.Bémant), Johan Fostier s'est perfectionné d'abord à l'École Normale Supérieure de Musique de Paris où il a pu suivre l'enseignement de Monsieur Alberto Ponce et où il a obtenu en 1996 le Diplôme de Concertiste avec les félicitations du jury, et ensuite au Conservatoire de Fribourg (Suisse) auprès de Joaquim Freire et Susanne Mebes, où il a obtenu en 2001 le Diplôme de Virtuosité avec la mention Summa Cum Laude et les félicitations du jury. Il a également étudié avec Messieurs Eduardo Isaac, Nigel North, David Starobin lors de stages internationaux, assisté aux masterclasses de Messieurs Manuel Barrueco et David Russel.
Sa pensée musicale a été particulièrement marquée par sa rencontre avec le musicien, pédagogue et chef d'orchestre Guy Van Waas

FOURNIER
Guillaume , piano
Alors qu’il semblait, une fois son diplôme de l’INSA de Strasbourg acquis en 2003, voué à une carrière d’Ingénieur en Génie Climatique et Energétique exerçant le piano comme Ingres son violon, Guillaume Fournier, né en 1980, décide, après avoir été diplômé des conservatoires de Rennes, Strasbourg, Lyon, et Saint-Maur, de finalement se tourner complètement vers la musique. L’obtention du Diplôme d’Etat de piano, en 2005, puis du concours de Professeur d'Enseignement Artistique, en 2009 conforteront ce choix, tout comme sa sélection par Kun Woo PAIK pour se produire au Concert « Jeunes Talents » du Festival International de Musique 2006 de Dinard, ou encore les 1er et 2e "Prix « Liszt »" aux Concours Internationaux respectifs de Mayenne et de Brest, en 2008. Les joies du dessin et de la peinture l'ont aussi amené à fréquenter l'Ecole des Beaux-Arts. Passionné par la pédagogie, aimant à partager sa vocation et à former de jeunes musiciens, il enseigne le piano et la musique de chambre au Conservatoire à Rayonnement Départemental du Mans (depuis 2006), et a été professeur invité en résidence de l’Institut Français d’Haïti en décembre 2009. Il a récemment publié "24 (pr)études d'après Chopin", une méthode d'apprentissage des Etudes de Chopin. Ainsi, poussé par l'enthousiasme de mettre au service de son art toutes ses compétences, il crée de nouvelles formes de concerts-multimedia : les « Concerts Esperluette », dans le but de faciliter l’accès à la musique (www.concerts-esperluette.fr).

FRANCESCHI,
Philippe clarinettiste
Il se produit dans le groupe AKSAK (musiques de l'Europe Central à la Méditerranée Orientale). Depuis 1988, il dirige le groupe vocal Antequiem d'Aix-en-Provence. Il assiste Roland Hayrabédian dans la direction des pièces " Avoaha " et " L'Office des oracles " de Maurice Ohana

FRERES MEDUSES, Les
Randall AVERS grandit en Ohio et commence ses études de guitare classique à l'âge de 6 ans. Passionné, il poursuit ses études de l'instrument dans sept différentes universités et conservatoires à travers les USA et l'Europe. A partir de l'age de 17 ans, il remporte plusieurs prix : Guitar Fondation of America, concours René Bartoli, la Yamaha France Compétition et bien d'autres. Il joue régulièrement sur le continent nord-américan et en Europe, il fut l'un des ambassadeurs artistiques des Etats Unis durant une tournée qui le mena en Afrique du Nord et en Egypte. Il habite maintenant en Norvège où il enseigne la guitare à la Røyken Videregående Steinerskol près d'Oslo.
Benoit ALBERT grandit dans le Sud Ouest de la France. Inspiré par la musique pop au sens large, il commence ses études de guitare à l'âge de 14 ans. Très rapidement il entre au conservatoire de Bordeaux puis au CNSMD de Paris dont il est diplômé en guitare et musique de chambre. En tant que concertiste solo et chambriste, ses tournées l'ont mené dans de nombreux pays de la Malaisie au Venezuela. Sa discographie très éclectique comporte sept CD dont deux consacrés entièrement à sa musique. Il enseigne actuellement au conservatoire d'Agen.

Benoît ALBERT et Randall AVERS débutent leur collaboration au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 1999. A cette période leur répertoire ne se démarque pas véritablement des autres duos de guitares malgré la création de la Fantasia Bulgarica d'A. Ourkouzounov ou l'arrangement d'oeuvres rares comme les duos du luthiste E. Gautier. Durant deux années ils jouent en France et remportent à l'unanimité le 1er prix de musique de chambre du CNSMD.
A la sortie du conservatoire, les deux guitaristes développent des projets plus personnels : les performances solo pour R. Avers qui étudiera aux USA puis en Norvège alors que B. Albert poursuit des recherches avec des ensembles mixtes de musique de chambre incluant les arts visuels et la danse, et développe son propre style en tant que compositeur et improvisateur.
En 2008, ils se retrouvent avec une approche de la scène et du répertoire plus mature et ont acquis une vision plus " planétaire " du monde de la musique. Leur répertoire beaucoup plus large et varié s'articule dorénavant autour de la musique classique, du jazz, de la popmusic, de la musique des Balkans et des musiques populaires en général. Grâce au partenariat avec des danseurs, des peintres où des scénographes, le duo a développé une vision plus complète du concert qui tend à devenir une " mise en espace ".
En 2010 Les Frères Méduses ont fait 3 tournées aux USA et une tournée en France avec un total de 25 concerts. Cette même année, ils ont réalisé un CD et un DVD. En juin à la convention de la Guitar Fondation of America à Austin où Randall Avers était membre du jury de la compétition, ils rencontrent Dan Mc Daniel qui deviendra leur agent pour tout le continent Nord Américain (USA / CANADA)
.

FRESNEAU Hildegarde , violon
Révélation classique ADAMI 2015, Hildegarde Fesneau est cinquième prix du concours Long-Thibaud-Crespin 2014, 1er prix du concours Ginette Neveu 2013, deuxième prix du concours Valsesia Musica 2015, 3ème prix du concours Fmaji 2016 et 1er prix des concours Cziffra, Postacchini, Flame, Ufam, Nérini, Bellan, Flaine, Musique au Centre, Monteroza Kawai, Ancona, Grand Prize Virtuoso. Elle suit actuellement l’enseignement de Augustin Dumay et Tatiana Samouil à la chapelle musicale Reine Elisabeth après avoir suivi ceux de Boris Garlitsky, Alexis Galperine, Michael Hentz, Maurice Moulin, Barbara Kmiec et les master classes de Renaud Capuçon, Igor Ozim, Mihaela Martin, Dong-suk Kang au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Hildegarde fait l’objet de plusieurs reportages notamment au JT de TF1 ainsi que sur France 2, France 3, M6, Direct 8, Mezzo, Arte, W9, Rai uno, Rai quatro, 4ETV. Elle est interviewée régulièrement sur France Musique, France Inter, Radio Classique. Hildegarde Fesneau s’est produite au Royal Albert Hall (Londres), Théâtre des Champs Élysées, à la salle Pleyel, à la salle Cortot, à la salle Gaveau, au théâtre des Bouffes du Nord, au Zénith de Pau, au festival « Pablo Casals » de Prades, de Colmar, de Radio-France Montpellier, de Sully-Sur-Loire, Chopin-Nohant, Les Nuits Caraibes, du Printemps Musical de Saint-Cosme, des Concerts de Poche, Evmelia, La clé des portes, de Millau entre autres. Hildegarde a notamment joué en soliste sous la baguette de Fayçal Karoui, FrançoisXavier Roth, Pascal Rophé, Nicolas Krauze, Paul Kuentz, Franck Fontcouberte et a collaboré avec les musiciens Antoine De Grolée, Deborah Nemtanu, Yves Henry, Michel Lethiec, Bruno Philippe, Bruno Pasquier, Eliane Reyes, Jonas Vitaud, Aurélien Pontier entre autres. Le groupe Humanis a produit en 2012 son premier CD violon-piano avec le pianiste Alan Kenneth. Jeune talent du magazine Diapason Mars 2015 n°633 et portrait de Art’issime Décembre 2015, Hildegarde Fesneau joue sur un violon Andrea Frandsen gracieusement prêté par le Mécénat Musical Société Générale, est bénéficiaire de la fondation SAFRAN et lauréate de la fondation Banque Populaire.

FRIBOURG, L'Orchestre des Jeunes de existe depuis 1971. Sa particularité est de jouer en concert un programme différent chaque mois, puisant dans un répertoire de plus de 400 œuvres allant du XVlème au XXème siècle. Le tiers de la saison comporte des programmes symphonique réalisés grâce à la présence d'anciens musiciens.
En 1978, une association à but idéal (équivalent des associations Loi 1901 en France) est constituée avec, comme président, M. Philippe de Raemy. Plus de 150 solistes et chefs ont travaillé avec l'Orchestre des Jeunes de Fribourg parmi lesquels Roberto Benzi, Charles Bruck, Paul Badura-Skoda, Yuri Bukoff, Paul Coker, Malcolm Binns, Anthony di Bonaventura, Patrice Fontanarosa, Marielle Nordmann, Ingo Goritzki. Parmi les 300 musiciens qui ont été membres de l'O.J.F., environ 50 sont aujourd'hui musiciens professionnels (Chamber Orchestra of Europe, Orchestre de la Suisse Romande, Camerata de Salzbourg notamment). L'OJF a effectué de nombreuses tournées de concerts en Suisse, France, Italie, Allemagne, Espagne, aux USA, Canada, Chili, en République Tchèque, Argentine et au Brésil.
L'OJF a aussi participé aux Rencontres Internationales d' orchestres de jeunes organisées par la Mairie de Paris et y a remporté le Premier Prix avec les "Sept dernières paroles du Christ" de Haydn. En 1990, l'Etat de Fribourg attribue à l'Orchestre des Jeunes le premier "Prix Culturel". Dernièrement, l'Orchestre des Jeunes de Fribourg a été choisi par le cinéaste Jean-Luc Godard pour participer au tournage de son film "For ever Mozart" .
Théophanis KAPSOPOULOS chante à la Maîtrise du Collège St. Michel à Fribourg, puis étudie le piano, le violon, le chant et la percussion. Il découvre la direction en formant un ensemble qui deviendra l'O.J.F., ainsi qu'avec la Maîtrise et le Groupe vocal du Christ-Roi. Les rencontres d'Edmond de Stoutz et de Charles Bruck le confirment dans sa voie de chef d'orchestre professionnel. Aujourd'hui, chef de l'O.J.F., il enseigne le piano au Conservatoire de Fribourg. Il dirige chaque année d'autres orchestres aux USA, au Canada et au Brésil. Il est membre du jury des concours de Cordoba (Argentine) et de Piracicaba (Brésil).

FUSTER PALMER, Jesús est né à Buol (Valencia-Espagne). Il commence ses études musicales au Conservatoire de Valence avec Francisco Salanova, obtenant les plus hautes récompenses et le Prix de Fin d'Etudes à l'unanimité. Membre fondateur du Jeune Orchestre National d'Espagne comme hautbois solo, il poursuit ensuite ses études au Conservatoire de Rotterdam avec Manuel Abbhÿl obtenant le 'Suma cum laude' en virtuosité. Lauréat de l'Accadémie Chigiana de Sienne (Italie) avec le diplôme de "Mérite", du Concours de Musique de chambre "Montserrat Alavedra" àTarrasa, et du Concours Lopez Chavarri de Musique de Chambre de Valence, Jesús FUSTER PALMER a été professeur au Conservatoire de Rotterdam et est actuellement soliste de l'Orchestre Symphonique de Valence et professeur du Conservatoire Supérieur de Musique de cette ville.