G

GALLEGO, Juan Luis (violon)
Né à Madrid en 1975, il commença ses études musicales au Conservatoire Supérieur Royal de Madrid, dans la classe de Victor Martín, où il obtint un Diplôme d'Honneur dans tous les cours suivis et un Prix d'Honneur de Fin d'Etudes, en violon et en musique de chambre. Il fut distingué par la " Staaliche Hochschule für Musik " de Feibourg, dans la classe de D. Nicolas Chumachenco où il obtint le diplôme " Künstlerische Ausbildung ". Il obtint aussi le Prix national " Pablo Sarasate " en 1998. La Fondation "Banco Exterior", la fondation " Juan de Borbón ", l'AIE, la Caixa et la " Generalitat valenciana " lui octroyèrent des bourses d'étude afin de se perfectionner avec Ruggiero Ricci, Alexandra Frantseva, Lorand Fenyves et le quatuor Endellion.
Il a été soliste de l'Orchestre Symphonique du RCSM, de la Camerata " Martín Codax, de l'Orchestre de chambre " Ars Viva ", de l'Orchestre de Chambre " Carlos III ", du " Grupo Enigma ", de l'Orchestre de Chambre " Sainte Cécile " et de l'Orchestre de Chambre " Chamartin ". Il a, aussi, collaboré avec l'Orchestre National d'Espagne, l'Orchestre de la " Comunidad de Madrid ", le " Real Filarmonia " de Galice et l'Orchestre de la " Musikhochschule " de Fribourg.
Il s'est produit dans les festivals " Présences " de Paris, " Ars Musica " de Strasbourg, " Ars Musica " de Bruxelles, " Quincena Donostierra ", " A tiempo " de Caracas, " Spazio Musica " de Cagliari (Italie), " Festival del Otoño Musical Soriano ", " Festival Internacional de Música " de Ségovie et le " Premier Festival International de Musique espagnole " à Vienne. Il a donné des concerts dans de nombreux pays d'Europe et d'Amérique et il a enregistré avec la Radio Nacional de España, Radio France, Radio Suisse Romande, Radio de Belgique, AB, EMI, Factoría ; TVG…
Il s'est produit sous la baguette de Jesús Amigo, Arturo Tamayo, Zsilt Nagy, Fabien Panicello, Mark Foster, Juan Manuel Alonso, Pascual Osa et il a collaboré avec le Quatour Rossini, le Quatuor Rabel, le Trio Nazca, le Trio Pleyel, le Quintette Ansermet, l'Ensemble Undici, l'Ensemble Plural, l'orchestre de Chambre de Madrid, l'Orchestre de Chambre espagnol, l'Orchestre de " Otoño musical soriano ", le groupe Invano et l'Orchestre de Chambre " Reina Sofía ".
Actuellement, il est premier violon du Quatuor Rabel, soliste de l'Orchestre de Chambre " Reina Sofía " et professeur de violon au Conservatoire Supérieur de Zaragoza.

GAMA, Alex Ramirez
est né à Barcelone en 1978. C'est en suivant l'enseignement de Benjamin Santacana et de Margarita Serrat qu'Alex Ramirez Gama a commencé des études de piano au " Liceo " de cette ville, jusqu'au Degré Supérieur. En 2000, il obtint le Prix d'Honneur du Conservatoire supérieur du Liceo. Il travaille actuellement avec le pianiste Josep M.Colom et il a aussi reçu, entre autres, les enseignements de Paul Badura-Skoda et d'Alicia De Larrocha. En 1992, il obtient le 1er Prix du Concours d'interprétation de l'oeuvre de J.S. Bach disputé à Barcelone. Il fut lauréat du XXVème Concours des Jeunes Interprètes de Catalogne, des Jeunesses Musicales et du VIème Concours de piano " Prix de la Ville de Berga ",épreuves de niveau national.
Récemment , le Jury du XIème Concours d'interprétation musicale " Paper de Música " de Capellades lui a décerné le 1er Prix.
Depuis sa première apparition en public en 1989, il a développé une intense activité musicale et donné de nombreux concerts très bien accueillis par le public et la critique. En Novembre 1999, il a participé à la Saison musicale " Auditori XXI " qui a commencé à Barcelone. En 1998 il s'est produit au "Palau de la Música " de Barcelone avec l'Orchestre National de Chambre d'Andorre sous la baguette de Manuel Valdivieso, en ouverture de la 3ème Saison du Cycle " El primer Palau ". L'année précédente, il avait débuté comme soliste accompagné par l'Orchestre de Chambre " "Joan Valls ", dirigé par Javier Mateos. Il a aussi collaboré avec l'Orchestre Symphonique du Conservatoire du " Liceo " au cours de concerts de musique espagnole donnés à Paris et à Barcelone. En diverses occasions, ses interprétations ont été retransmises sur les ondes de " Radio Catalunya Música " et de " Radio Nacional de España ". Il a réalisé, en outre, un enregistrement pour la radio allemande " Mitteldeustcher Rundfunks ".
Depuis 1990, il a mené à bien un travail intéressant de musique de chambre. Avec le Trio " Scherzo " (1994-96), sous la conduite du violoncelliste Peter Thiemann, il se produit dans toute la Catalogne. En duo avec le clarinettiste Isaac Rogriguez, il représente l'Espagne au Concours " European Music Prize for Yougth ", organisé par la EMCY à Weimar en 1999 où il obtint le 3ème Prix. Il a aussi collaboré avec le pianiste Albert Guinovart, à quatre mains, à l'Auditorium de la SGEA de Barcelone.

GANZER-JUSTICIA, Gemma. Elle entreprit ses études de piano au conservatoire Supérieur de Musique du Liceo de Barcelone où elle obtint les prix des grades supérieurs de piano et de musique de chambre.
Elle se perfectionna dans la musique de chambre au Conservatoire " Claude Debussy " de Paris , dans la classe d'Anne Lecapelain où elle obtint la Médaille d'Or à l'unanimité du jury avec mention spéciale.
Elle a été l'élève de Maria Teresa Monteys, professeur à l'Académie Marshall où elle reçut aussi des cours d'Alicia de Larrocha. Actuellement elle se perfectionne encore au contact de la concertiste chilienne Edith Fischer, à Barcelone.
Elle a suivi les trois derniers Cours Internationaux de piano et musique de chambre de Blonay (Suisse) où elle a eu l'occasion de travailler avec les très célèbres Paul Badura-Skoda, Josep Maria Colom, Bernd Zack, Machael Davidson, et Peter Nágy.
Ces dernières années, elle se produisit dans de nombreux concerts, comme soliste, et dans diverses formations de musique de chambre, notamment à la " Casa Elizalde " pour le Récital des jeunes pianistes, avec le Trio Agitato à l'auditorium de Saint Sébastien, au " Casal del Metge " de Barcelone, au récital de chant et de piano dans le cadre du " Cicle Cant i Piano " à la Casa Golferichs…


GARAU, Miguel Après des études au Conservatoire National de Buenos Aires, Miguel Garau crée un duo de guitares avec Fernando Millet. Le talent des jeunes musiciens enthousiasme le public et remporte de nombreux prix de concours internationaux. Miguel Garau se produit dans des salles de concert renommées dont le Royal Festival Hall (Londres), le Theater Diligentia (La Haye), la Salle Philharmonique (Kiev) ou l’Olympia (Paris), tout en prêtant régulièrement son concours à des émissions radio et télévisées : BBC, RTV Espagnole, Radio France...
Avec le quatuor à cordes Prima Vista, il s’est récemment produit autour d’un répertoire de musiques classique et sud-américaine. Il partage régulièrement l’affiche avec la pianiste Hilda Herrera pour un programme de folklore argentin. Depuis quelques années, il dirige également l’ensemble de tango « Músicas Recuperadas ».


GARCIA
Erik , piano
Approuvé par les critiques de la presse spécialisée lors de son récital au Festival International « Quinzaine Musicale » de San Sebastián en 2012, ce jeune pianiste de 24 ans compte déjà avec une large expérience scénique.
Finaliste au concours régional « Intercentros Melómano » (La Rioja, 2007) et lauréat du Premier Prix au Concours d’Interprétation Musicale « Fermin Gurbindo » (Logroño, 2008), Erik Garcia s’est déjà produit en Espagne (Bilbao, éditions 2010 et 2011 du Festival International Musica-Musika au Théâtre Arriaga ; au Riojaforum de Logroño ; XXX Festival Sierra Musical 2013, ainsi qu’à Barcelone, à Saragosse, à Murcie et à Almería) et à l’étranger (cycle « Couleurs de Piano » de la ville de Marmande ; série de concerts au Prieuré Le Mesnil Saint Martin, Lot-et-Garonne, et à la Salle Carbonneau de Castillonnès) ainsi qu’à Londres à l’Institut Cervantes en collaboration avec l’altiste Samuel Espinosa).
Erik Garcia commence à apprendre la piano à l’âge de 4 ans, poursuivant ensuite sa formation sous la houlette de Alberto Peralta au conservatoire de Logroño. En 2008 il est admis à « Musikene » (Centre Supérieur de Musique du Pays Basque à San Sebastián), dans la classe du grand pédagogue Emmanuel Ferrer-Laloë, lequel a exercé une grande influence sur lui professionnellement et humainement. En 2010 il aborde une spécialisation en accompagnement vocal auprès du pianiste et chef d’orchestre argentin Enrique Ricci au même conservatoire. En outre, Erik Garcia a reçu les conseils de pianistes comme Eriko Takezawa, Miguel Ituarte, Alfonso Gómez et Andrew Ball, des sopranos Ana María Sánchez et Ana María González, et du ténor Jaume Aragall.
Après avoir obtenu son diplôme supérieur de musique à San Sebastián en 2012, Erik Garcia se perfectionne actuellement en tant que chef de chant et accompagnateur vocal sous la férule des pianistes Maciej Pikulski et Rubén Fernández.. En 2012 il est sélectionné avec des solistes de l’Académie Marshall de Barcelone pour offrir un récital avec la soprano Teresa Albero au Musée des Beaux-Arts de Bilbao ; ce duo piano-chant se produit également à Valencia et à la « Quinzaine Musicale » de San Sebastián en 2013.
En collaboration avec le Théâtre du Liceu, Erik Garcia a participé récemment en tant que pianiste à la 3ème édition du « Barcelona Opera Studio » (BOS) dans une production des Noces de Figaro. Cela lui a obtenu une bourse pour participer au Barcelona Singing Festival 2013, avec des prestations supplémentaires au 15ème Festival de Musique Claissque « Castell de Santa Fiorentina » (Barcelone).
Parmi ses projets, Erik compte plusieurs récitals dans la 2ème Saison Lyrique « Riojalirica » (Logroño), et il accompagnera les masterclasses données par le ténor Michel Sénéchal et organisées par l’association « L’Art du Chant Français » en 2014.


GARCÍA Francisco Antonio
(clarinete)

" L'interprétation de l'Ensemble Modern fut légère et étincelante, guidée par une brillante prestation de la part du clarinettiste Francisco Antonio García, qui a su bien phraser les douce mélodies mozartiennes et maîtriser avec habileté les passages difficiles qui parsèment cette œuvre. "
Juan Carlos Galtier, Heraldo de Aragón.

" En outre, il faut mentionner l'apport de musiciens comme Francisco Antonio García, qui nous a apporté une ample gamme de couleurs, et souligner son extrême agilité (qui n'a rien à envier à celle du violon). Ainsi, la clarinette devient capable de satisfaire les mille exigences expressives de la musique de chambre de la première moitié du XXe siècle. "
Roberto Zambonini, La Provincia di Lecco (Italie)

Le beau registre grave en " chalumeau " provenant de la clarinette de Francisco Antonio García, plein de sons archaïques, suggestifs et beaux, initiait l'œuvre intitulée " Silencio " du compositeur Joaquín Homs, accompagnée par une mise en scène toute originale, entre lumière et pénombre, soutenue par la chorégraphique expression corporelle du musicien. Dans l'interprétation de García, cette pièce de Homs traversait toutes les nuances sonores, depuis un forte froid et menaçant jusqu'à un piano chaud et transparent. Il parcoura toute la gamme de registres avec une parfaite maîtrise et régularité, atteignant ainsi les aigus avec une brillance fulgurante.
Luis Alfonso Bes, Heraldo de Aragón

Francisco Antonio García est né à Puçol (près de Sagunto, Valencia), où il initie ses études musicales. Il obtient son diplôme de clarinette 3e cycle au Conservatoire Supérieur de Musique de Madrid, et son Doctorat en Clarinette et en Musique de Chambre au conservatoire de Rotterdam sous la férule de Walter Boeykens. Il se perfectionne ensuite avec Michel Collins et Colin Bradbury au Royal College de Londres, institution qui lui confère le Prix Fanny Hughes. Il a également reçu les conseils artistiques de Jacques Lancelot, Karl Leister, Antony Pay et Thea King. Francisco Antonio García est soliste de l'Orchestre Symphonique de la Ville de Valladolid et soliste de l'Orchestre Symphonique de Galice. Il a collaboré avec les orchestres de Cadaqués, Barcelone, Grenade, Saragosse et Castille-León, avec les Virtuoses de Moscou et avec l'ensemble contemporain " Enigma ". La critique musicale a toujours fait les éloges de sa grande musicalité, ainsi que de sa maîtrise technique. Il donne des stages nationaux et internationaux, ainsi que des masterclasses dans plusieurs conservatoires supérieurs espagnols. Il s'est produit dans beaucoup de villes espagnoles, néerlandaises, françaises, italiennes et anglaises ; en tant que soliste, par exemple au Purcell Room à Londres; à la Salle Cortot, au Palau de la Música de Valencia, à l'auditoire de Saragosse etc. En outre, il a réalisé des enregistrements pour la radio nationale espagnole RNE. Francisco Antonio García enseigne la clarinette au Conservatoire Supérieur de Musique d'Aragón (Saragosse), où il invite des collègues de grande renommée internationale à partager leurs connaissances avec ses élèves.

GARDNER BROWN, Jan (Harpe) a étudié le piano et la composition à la "Royal Academy of Music" de Londres avant d'aborder une carrière se partageant entre concerts, enseignement et ... maternité! Elle a été l'un des membres fondateurs du trio "CHARIVARI" avant de s'établir en espagne en 1987. Elle a dirigé l'Ecole Internationale de Musique de la "COSTA BLANCA" et enseigne actuellement la musique au Collège international XABIA.

GAUDINIÈRE Julien, piano
Diplômé du conservatoire de Montauban où il a étudié avec Éric Lesage, il poursuit ensuite sa formation au Conservatoire de Bordeaux dans la classe d'Hervé N’Kaoua. Il en sortira diplômé avec la mention Très Bien à l’Unanimité avec les félicitations du Jury avant d’y obtenir son prix de perfectionnement. Dans le même temps, pour élargir ses connaissances musicales, Julien obtient un DEUG en musicologie à l'Université de Toulouse le Mirail. Il décide ensuite de partir poursuivre sa formation musicale au Québec, à l’Université de Montréal, où il obtient sa Maîtrise en interprétation, en mai 2012, sous la direction de Maneli Pirzadeh. En mai 2015 il y obtient son doctorat en interprétation avec la mention "exceptionnel". Julien Gaudinière est récipiendaire de diverses bourses pour l’excellence de son parcours (bourses d'excellence en piano Denise Angers, Bourses de la faculté des études supérieures de l’Université de Montréal, bourse d’admission à la Maîtrise en Interprétation). Il a eu l’occasion de suivre les master-class de maîtres prestigieux tels Dang Thai Son, A. Kouyoumdjian, Marc Durand, Cyprien Katsaris, Peter Nagy, Emmanuel Ferrer-Laloë, Thierry Huillet, Louise Sibourd et Pierre Hantaï


GENICIO Belén (Soprano) Pianiste et chanteuse, Belén Genicio initie son éducation musicale à l'âge de sept ans, poursuivant ses études par la suite dans la Meisterklasse du Conservatoire Supérieur (Musikhochschule) de Munich.
Belén Genicio est récipiendaire du Prix National de Fin d'Études des Conservatoires Espagnols, et a gagné le 1er Prix au Concours International de Chant Lauri-Volpi. Elle s'est produite dans des théâtres d'opéra en Suisse, en France, en Allemagne et en Espagne, ainsi que dans des tournées de la " Compagnia d'Opera Italiana di Milano ". Elle a donné des récitals au Rudolfinum de Prague, à la Salle Liszt de Budapest, et aux Festivals de Bonn, de Munich et de Wetzlar. En Espagne elle s'est produite dans de nombreuses séries de concerts et de récitals.

Son répertoire est très vaste. Belén Genicio a chanté dans des oratorios de Carissimi et de Haendel, dans des opéras de Purcell, de Verdi et de Tchaïkovski, et a interprété des cycles de lieder de Ravel, Wagner, Britten et García-Abril. Elle n'oublie pas non plus la zarzuela. Depuis ses premières années d'études elle cultive le lied et la mélodie, genres qu'elle favorise particulièrement et dans lesquels elle atteint un grand succès. Parallèlement à ses activités de concert, Belén Genicio est professeur de chant à l'École Supérieure de Chant de Madrid. Elle est membre de l'Association Aragonaise d'Interprètes Musicaux depuis sa fondation.

GILES, Gareth a débuté ses leçons de piano à 5 ans et d'orgue à 9 ans. Il a été choriste à la cathédrale d'Hereford, représentant la 3ème génération de sa famille dans ce choeur. Il a suivi sa formation à Hereford Cathedral School où il a connu Richard Errington,et ils se lièrent vite d'amitié et de complicité musicale.Pendant cette période, Gareth a été organiste à l'église et à l'occasion soliste et accompagnateur de choeurs et de groupes dans la localité.
Après avoir obtenu son diplôme de "Associateship to the Royal College of Organists" dès l'âge de 16 ans, il est allé poursuivre son cursus au " Royal College of Music" où il a travaillé l'orgue avec Nicolas DANDBY et le piano avec Neil IMMELMAN. Pendant ses études à Londres il a été pianiste dans de "nombreux hotels et restaurants renommés. Lors de ses retours à Hereford il à souvent joué en duo avec Richard et ils se sont même produits lors d'une réception donnée pour le Prince et la Princesse de Galles.
Après avoir effectué son "PGCE" à Roehampton, Gareth a été nommé directeur de la musique à l'école secondaire de Heathside dans le Weybridge, et organiste assistant à l'église St Mark de Subirton, il a tenu ces postes jusqu'àè ce qu'il prenne sa retraite d'enseignant à plein temps, en 2002. cette nouvelle situation lui a permis d'aborder une nouvelle vie d'activité musicale intense, et de développer son travail avec le "Surrey County Arts", tout en ayant la charge de Directeur Assistant de la Musique à l'église St James de Weybridge et en dirigeant 4 choeurs d'enfants d'ages variés, et en donnant des cours particuliers de piano.
Cette activité libérale, lui a permis de se consacrer davantage à son violon d'ingres: la composition. Il a écrit 2 grandes cantates pour enfants et une série de chants de Noël, ainsi que des oeuvres diverses.En 2002 il a reçu une commande du Conté de Surrey pour 6 chansons destinées aux écoles primaires du sud-ouest de l'Angleterre. Il travaille cette année à la composition d'un ensemble de 'carols', un festival de musique et à une pièce de théâtre pour les écoles du Surrey. Son plus grand projet à ce jour a été la composition sur commande d'une pièce nommée "Something Really Big". Cette pièce de 23 minutes a connu sa première mondiale, le 8 décembre dernier, au Royal Albert Hall avec un immense choeur de 1400 enfants, un orchestre d'instruments à vent, 19 harpes et un orgue.
Catherine, l'épouse de Gareth est aussi une musicienne accomplie et ils ont 2 fils, Alex et Edward.
Gareth est ravi de cette occasion de jouer à nouveau avec Richard, il attendait cette occasion depuis plusieurs mois.

GLADYS, Elzbieta violon
Diplomée du Conservatoire Supérieur de Musique de Varsovie (Classe d'orchestre, Musique de chambre, Musicologie/Histoire de l'art, Analyse musicale, Littérature musicale), Elzbieta Gladys est également lauréate de plusieurs concours de virtuosité en Pologne (Malbork, Olsztyn, Elblag, Torun), ce qui lui a valu de se produire en soliste avec orchestre dans son pays ainsi qu'en France. En marge de ses études supérieures, elle a perfectionné sa technique en masterclass auprès de maîtres renommés tels que Alexandre Brussilovsky et Ruggiero Ricci. Par ailleurs, membre de plusieurs orchestres (Orchestre Symphonique de l'Académie Supérieure de Musique de Varsovie, Orchestre de Chambre "Mala Filharmonia" de Varsovie, Orchestre Philharmonique de Lublin, Orchestre de Chambre "Chopin" de Varsovie, Orchestre de Chambre "Camerata Academia"), elle a participé à de nombreuses tournées en Europe, notamment en Russie, en Lithuanie, aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne, en Suisse et surtout en France; au cours des dernières années, elle a joué sous la direction prestigieuse de Marek Janowski, Jan Stanienda, Jerzy Maksymiuk et Krzysztof Penderecki. Elle se produit actuellement dans l'Orchestre Symphonique Tempo Primo, (violon solo), ainsi que dans l'Orchestre Colonne de Paris. Egalement passionnée de musique de chambre, elle a donné, dans son pays, plus de 600 concerts en formation sonate avec piano, et participé à différents festivals en France. Depuis six ans, Elzbieta Gladys est premier violon du Quatuor Prima Vista au sein duquel elle donne preès de 80 concerts par an, en France et en Europe.

GLENDOWER Duo. Considérés comme l'un des duos les plus intéressants et innovateurs à Londres, le Glendower Duo infuse le répertoire classique avec une nouvelle énergie, tout en promouvant la musique contemporaine pour clarinette et piano. Ils se produisent régulièrement à Londres (South Bank Centre, Bishopsgate Hall) et en toute l'Europe. En 2009 le duo remporte une série de succès dans des concours internationaux, dont l'obtention d'une bourse de la Yamaha Music Foundation of Europe. En été 2010, le duo gagne le 1er prix dans la section " duos " au Concours International de Musique de Chambre Contemporaine à Cracovie. " The Times " a décerné quatre étoiles à leur première prestation au Purcell Room (Londres). Depuis 2008 ils se produisent régulièrement pour " Live Music Now! " , un programme d'extension musicale à la communauté dont le but est d'offrir des prestations de grande qualité non seulement dans des salles de concert, mais aussi dans les hôpitaux et dans les écoles.

GÓMEZ MALET
Taciana flûte, Taciana Gómez Malet obtient son diplôme supérieur de flûte traversière au Conservatoire Municipal de Barcelone, et son titre de professeur de flûte au Conservatoire Royal Supérieur de Musique de Madrid avec mention d'honneur. Grâce à une bourse du gouvernement français, elle se perfectionne à l'École Nationale de Musique des Landes (Mont-de-Marsan) et au Conservatoire de Musique de la Ville de Pantin, où elle obtient son DEM et sa Médaille d'Or avec unanimité du jury. Elle poursuit ses études de postgrade de 1999 à 2001 dans la prestigieuse classe de Michel Debost à Oberlin College (Ohio, États-Unis), où elle obtient le " Artist Diploma " avec mention d'honneur. Elle s'est également perfectionnée dans des masterclasses données par les flûtistes K. Chastain, J. Smith, I.. Ribera, P. I. Artaud, P. Bernold, Irina Grafenauer, Claude Lefebvre et d'autres.

Taciana Gómez Malet obtient le premier prix au 3e Concours de Musique de Chambre de Valldoreix (Barcelone) en 2003, le 2ème prix au 5e Concours de Jeunes Flûtistes à Rungis en 1999, et devient finaliste au " Concerto Competition " d'Oberlin College (Ohio) en 2000. Elle a joué dans le Contemporary Music Ensemble, dans l'Orchestre Symphonique et l'Orchestre de Chambre d'Oberlin College, et elle s'est produite en soliste avec le Las Vegas Music Festival Orchestra, avec l'Ensemble Instrumental des Landes (Mont-de-Marsan) et avec l'Orchestre de Granollers (Catalogne). En vue de sa grande prédilection pour la musique de chambre, elle a été membre de grand nombre de formations américaines, françaises et espagnoles (Trio Enixe, Trio Kaspar, quatuors, duo avec la pianiste Aida Gavrilova, etc.). Elle s'est également produite en compagnie de solistes de grande renommée, tels Claude Lefebvre et Monique Duphil. Sur son récent CD avec le pianiste Manuel de la Riva figure le premier enregistrement mondial de " Cantos del Plenilunio " du célèbre compositeur espagnol Anton García Abril. Taciana Gómez Malet est professeur de flûte au Conservatoire Professionnel de Zaragoza. Elle a traduit et édité la version espagnole du célèbre traité " Une simple flûte " de Michel Debost.

GONZALEZ Ana María, soprano
Née en Espagne, Ana María González s’est formée en Argentine à la Haute École d’Art Lyrique du Teatro Colón de Buenos Aires. Elle y réalisa des études de piano, et de chant avec la soprano Hina Spani, concluant ses études avec la médaille d’or. Au cours de ses années comme membre de la troupe de solistes du Teatro Colón, elle fut nommée « Meilleure Soprano » plusieurs saisons de suite. À Buenos Aires et à l’étranger elle chanta, entre autres, les rôles de l’Enfant (Ravel), ainsi que Susanna, Adina, Norina, Gilda, Nannetta, Pamina, Mimì, Musetta, Magda, Liù, Marguerite, Micaela, Manon (Massenet), Donna Elvira, Amelia (Simon Boccanegra) et Antonia (Les Contes d’Hoffmann).
Ses débuts dans le rôle de Juliette (Gounod) à l’Opéra d’Avignon attira rapidement l’attention de la presse internationale: à Londres, au Théâtre Covent Garden, elle chanta plusieurs fois le rôle de Mimi (Puccini). À Vienne elle donna La Traviata plusieurs saisons de suite, enchaînant des prestations aux opéras de Hambourg, Düsseldorf, Duisburg, Palais Garnier (Juliette, à côté d’Alfredo Kraus), Bordeaux (Rigoletto), Parme, Palerme, Concertgebouw d’Amsterdam, Liceu de Barcelone, Teatro de la Zarzuela de Madrid, Palau (Valencia), Séville, Grenade, Málaga, Oviedo et La Corogne.
Ana María González s’est récemment produite dans Esclarmonde et Thaïs, deux productions du Festival Massenet (Saint Étienne et Opéra Comique de Paris), ainsi qu’au Festival de Ravenne, dans l’Arène de Vérone aux côtés de José Carreras, au Konzerthaus de Vienne et dans diverses villes d’Allemagne et d’Amérique du Sud. Nouvelle production de Falstaff à l’opéra de Hambourg, Neuvième Symphonie de Beethoven avec l’Orchestre National d’Espagne. En 2010, Ana María González a été invitée à se produire dans le grand gala de réouverture du Teatro Colón de Buenos Aires, où elle avait fait ses débuts.

GONZALEZ-RODRIGUEZ, José-Abel
Espagnol né à Burgos, il commence très tôt sa formation comme musicien et pianiste avec Emmanuel FERRER LALOE à Madrid, et aux Conservatoires de Valladolid et de Monzòn (Lérida) (1er prix de piano). Il poursuit sa formation au Conservatoire de Bayonne où il obtient le 1er prix de piano. Sa rencontre avec Jacques ROUVIER le fait venir à Paris où il obtient également un 1er prix de piano au Conservatoire Supérieur National de Région de Paris. Il poursuit ses études à Bruxelles, et ensuite à Paris avec Jean FASSINA.
José Abel GONZALEZ se produit en concert en France, en Espagne et en Grande Bretagne, autant en soliste qu’en accompagnement piano. Il s’est produit, entre autres, à la Columbia University (New-York) au Festival International de Musique Classique de Guadeloupe, au Festival Ibérique de Rueil-Malmaison et au Festival de Musique de Bath (Grande Bretagne). Il obtient le 1e prix de piano au concours Musica 75 et au concours Carrión de Los Condes en Espagne. Il participe également à l’enregistrement des études de concert pour piano de Franz LISZT pour la firme EMI.
José Abel a travaillé pour l’Université Nationale d’Education à Distance de Madrid, ainsi qu’à Paris comme chef de chant pour une série de productions d’opéra. Actuellement il travaille pour le Conservatoire de Musique d’Herblay, partageant son temps entre ses activités de pédagogue et de concertiste dans la région parisienne.

GOURY, Jean-Michel
(Saxophones) : Né en 1961, études au CNR de Bordeaux (J.M. Londeix, F.Rossé, J. Pernod) et à l'IRCAM (D. Kientzy, R. Piencikowski). Professeur certifié au CNR de Boulogne-Billancourt. Membre du duo Goury-Josset et du quatuor de saxophones Xasax. Tournées en soliste et de nombreux concerts dans le monde entier avec les ensembles Itinéraire, Contre-champs, Klangforum. Collabore aux spectacles de la Péniche Opéra (cabaret contemporain), du Théâtre des Amandiers de Nanterre ("Forever Valley" de G. Pesson), du festival de Salzbourg ("La cronaca del luogo" de L. Berio). Une centaine de créations: Aperghis, Berio, Isaksson, Stäbler, Levaillant, Lubat, Sauguet, Pesson, Giner, Sharp, Seffer, Netti... Réalise 32 CD (Hat Art, Kairos, Erol Records, MFA, Universal).

GOURY, Sophie (Flûtes) : Née en 1973, études au CNR de Rennes (G. Bouchet), de Boulogne-Billancourt (C. Nessi, N. Hakim, P. Grouvel), du conservatoire du 12ème arrondissement de Paris (C. Cantin). Professeur diplômée d'état (CEFEDEM de Rueil-Malmaison) à l'EMM du Plessis-Bouchard (région parisienne). Co-fondatrice (avec E. Rolin et le comédien D. Crumb) de l'ensemble Polyfolia (musique, peinture et poésie). Flûtiste solo de l'ensemble Musique en vie (dir: G. Conesson) et de l'orchestre symphonique inter-universitaire de Paris (dir: J.S. Bereau). Créations de Castérède, Petit, Shrude, Rolin, Gubler, Rossé. Réalise 6 CD.

GRANDEY, Francisco (ténor) a obtenu le Grand Prix de Deauville de la Chanson Française avec "A Marie Galante", et a créé en France la chanson thème du film "O Cangaceiro" ainsi que "Malagueña", "Histoire d'un Amour", "Besame mucho". Il chante des mélodies napolitaines, des flamencos et des grands succès internationaux. Il a enregistré de nombreux disques chez Pathé Marconi, avec des orchestres tels que celui de Franck Pourcel ou Philippe Gérard. Il a été parrainé par le grand ténor italien Tito Schipa et l'étude approfondie de la technique vocale lui a permis de conserver une voix puissante et chaleureuse

DE GROLÉE Né en 1984 en Picardie, Antoine commence le piano à l’âge de 6 ans.
À l’âge de 17 ans, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Lyon dans la classe de Pierre Pontier, où il obtient le Diplôme National d’Études Supérieures Musicales avec les félicitations du jury. Il a ensuite travaillé pendant deux ans avec la pianiste Hortense Cartier-Bresson et pendant trois ans à l'Académie Pianistique d'Imola (Italie) avec Boris Petrushansky. Il a reçu les conseils de grands pianistes et pédagogues tels que Zoltan Kocsis, Anne Queffélec et Evgueni Moguilevski. En 2007, il a remporté le 5ème Prix du Concours International Long-Thibaud. Auparavant, il avait obtenu les 1ers Prix des concours Flame en 2000 et Teresa Llacuna en 2005. Il est également lauréat de la Fondation d’Entreprise Groupe Banque Populaire, de la Fondation Charles Oulmont et du Prix International ProMusicis.
Depuis plusieurs années, il est invité dans de nombreux festivals : Festival des Arcs, Prima la Musica à Vincennes, Chopin à Bagatelle, Festival de Menton, “Les Vacances de M. Haydn” à La Roche-Posay, Festival Couperin à Champs-sur-Marne, les Heures Musicales du Haut-Anjou, Festival du Haut-Limousin, Piano à Riom, La Charité-sur-Loire, Piano en Saintonge, les Rencontres musicales de Noyers-sur-Serein, les Musicales de l’Abbaye d’Auberive, le Salon de Musique de Franche-Comté, les Inouïes-Musique en Artois, les Pianos Folies du Touquet, Violons de légende à Beaulieu-sur-mer, Un été à Bourges, le Festival international de musique de chambre en Poitou, 1,2,3 Musique à Talence…
Il a également joué à Bruxelles, au Maroc, en Espagne, en Moldavie, en Italie, Autriche, Hollande, Grèce, Danemark, Bulgarie, Turkménistan, Argentine, ...
Passionné par la musique de chambre, il a eu comme partenaires Svetlin Roussev, Hortense Cartier-Bresson, Vladimir Mendelssohn, Michel Dalberto, David Guerrier, Ayako Tanaka, Pierre Fouchenneret, Alexis Galpérine, Xavier Gagnepain, Elsa Grether, Eléonore Darmon, Saténik Khourdoian, Virgil Boutellis-Taft, Florent Charpentier, le quatuor Joachim... Il accompagne également la classe de violon de Svetlin Roussev et la classe de violoncelle de Michel Strauss au CNSMD de Paris. En Août 2013 il a été le pianiste de la master-class de Teresa Berganza à Saintes. Il a été diffusé sur Medici.tv et plusieurs fois sur France Musique où il a notamment été l’invité de Gaëlle Le Gallic pour son émission radiophonique « Dans la cour des grands ». À cette occasion, il a été désigné « coup de cœur des auditeurs ». Son site: www.antoine-de-grolee.com

GUERRERO, Alejandro Velarde .Nace en Toluca, Estado de México. Inicia sus estudios, musicales en 1985 en la Escuela de Belleas Artes del Estado de México. En 1994 egresa como instrumentista ejecutante de oboe del Conservatorio de Música del Estado de México. Ha participado en diversos diplomados musicales, entre ellos "Música y Movimiento" con el Quinteto de Alientos de la Ciudad de México. Como ejecutante ha formado parte de diversos grupos: Ensamble de Alientos de Tultepec, Banda Municipal y Estatal del Estado de México, Orquestas Sinfónicas Juveniles de Veracruz y del Estado de México, Orquestas Sinfónicas y de Cámara de la Escuela de Bellas Artes, y en el Quinteto de Alientos de la Ciudad de Toluca, entre otras. Actualmente forma parte del Dúo Aria de la Universidad Autónoma del Estado de México.

GOTTER Sara , soprano
« Jouer du piano, c’est ce que je souhaitais, et c’est l’instrument que j’ai pratiqué huit années durant. En intégrant l’école de musique d’Agen, j’ai également intégré la Maîtrise d’Agen alors dirigée par Joël PÉRAL. Les aléas de la vie m’ont conduite à pousser les portes du Conservatoire de Marmande. J’y ai découvert aux côtés de Mme Michelle PÉNA l’art lyrique puis y ai travaillé et approfondi celui-ci avec l’aide précieuse de Mme Martine OLMÉDA. A ce titre, et ce dans le cadre de la classe de chant, j’ai pu expérimenter au travers de divers concerts et auditions le plaisir de chanter en tant que soliste. Me présenter au Concours international de chant de Marmande 2013 est, pour aujourd’hui, l’aboutissement de mes années de travail passionné, mais représente aussi et surtout, pour demain, la direction que je souhaite prendre, celle de faire du chant mon métier. »

GUILLO, Jean-Philippe
Nantais d’origine,il commence l’étude du piano dès l’âge de quatre ans dans sa ville natale avant d’entrer au Conservatoir national supérieur de Musique de Paris dans la classe de Pierre Sancan, puis celle de Jean-Claude Pennetier. Après avoir obtenu deux premiers prix à l’unanimité en piano et en musique de chambre, il se perfectionne auprès d’autres grands artistes tels que Dimitri Bashkirov, Yevgueni Malinin, Jean-Bernard Pommier, François-Rene Duchable... Il se produit régulièrement en récital aussi bien en France qu’à l’étranger (Estonie, Belgique, Japon, Suisse, Espagne, République Tchèque, Maroc) et en musique de chambre avec de prestigieux partenaires. D’une très grande curiosité artistique, il aborde également le répertoire contemporain : Il a enregistré la 7e sonate de François Rossé qui lui est dédiée ainsi que «Brazil sem fim» de Christian Lauba (enregistrement live), compositeur dont il joue régulièrement les pièces, seul et en musique de chambre avec Richard Ducros et Thomas Lachaize (Liège, Bruxelles – Maison de la radio, Tallinn, Paris, Bordeaux, Arles, Festival de Cordes sur ciel, Mulhouse-La-Filature). Il se produit également en duo saxophone-piano avec Thomas Lachaize autour du répertoire de Ragtime et lors de nombreux ciné-concerts en tant qu’interprète et improvisateur, « Bessie à Broadway » de Frank Capra, « La petite marchande d’allumettes » de Jean Renoir, « Au bonheur des dames » de Julien Duvivier.
Son enregistrement des « Préludes de Rachmaninov » est paru chez Mezza Notte. « Un piano souverainement libre où se marient virtuosité et expression pour notre bonheur » (Jean-Claude Pennetier).
En mai 2009, le « Théâtre des 4 Saisons » à Gradignan programme Bartók, Ligeti, Lauba. Ce récital donne lieu à un nouvel enregistrement chez Mezza Notte.
Professeur au C.N.R. de Bordeaux, il donne régulièrement des master classes (Académie internationale de Biarritz, Académie musicale d’Amboise, conservatoire de Casablanca, Académie supérieure de musique de Tallinn) et participe à de nombreux concerts-conférences avec Patrick Szernovicz du « Monde de la Musique».


GUNDERSEN
Marius Noss
Né en 1973, est devenu l’un des guitaristes norvégiens les plus actifs, donnant ca. 100 concerts par an. Après ses études à la Guildhall School of Music (Londres), il s’est spécialisé dans la musique d’Amérique du Sud, surtout du Brésil. En mars 2012 il a publié son nouveau CD « Visual Music – Retrato Brasileiro » avec des morceaux de compositeurs brésiliens et des pièces de sa propre plume. Sa collaboration la plus récente avec le photographe Tomas Moss associe la musique pour guitare et les images : elle peut être visitée et appréciée sur le site www.visualmusic.no

www.marius-gundersen.no

GUTIÉRREZ REDONDO Esther, violon
À l’âge de cinq ans, elle commence ses études de violon à Valladolid, où elle achève le 2ème cycle avec les meilleures qualifications. Depuis 2009 elle étudie dans la classe d’Abel Tomás (membre du Quatuor Casals) à l’ESMUC, École Supérieure de Musique de Catalogne (Barcelone). En musique de chambre elle a comme professeurs Kennedy Moretti et Charles Tunnell.
Esther Gutiérrez s’est produite en tant que soliste et chambriste aux auditoriums de Valladolid, Salamanca, Segovia, Llanes et au Théâtre Victoria Eugenia de San Sebastián.
Elle a été membre de plusieurs orchestres : ‘Julián Blanco’, ‘Teatro Calderón Orchestra-Espectáculo Mozartdeus Valladolid’, ‘Jóven Orquesta Sinfónica Punta del Este’, ‘Nueva Generación Musical’ et ‘Villa de Llanes’, ayant ainsi travaillé sous la baguette de Félix A. del Barrio, Lanfranco Marcelletti, Javier Torres, José Ramón Hevia et Serguei Mesropian. Puis, elle a été sélectionnée pour l’Orchestre des Jeunes de la Région de Castilla y León, où elle a travaillé sous la direction de chefs comme Jesús Lopez Cobos, Javier Castro et Ruben Gimeno. Depuis son entrée en conservatoire supérieur, elle fait partie de l’orchestre de chambre ‘Camerata ESMUC’, ainsi que de l’Orchestre Symphonique de l’ESMUC (travaillant sous la direction de chefs comme Lutz Köhler, Sir Patrick Cohen, Jordi Mora et Jaime Martín).
Esther vient d’être sélectionnée pour être membre de la JONDE, Orchestre National des Jeunes d’Espagne.

GUTIÉRREZ REDONDO Sara, piano
Née à Valladolid, Sara Gutiérrez a obtenu son diplôme de piano dans la classe de Marta Zabaleta et Miguel Borges à MUSIKENE, le Centre Supérieur de Musique du Pays Basque à San Sebastián. Elle s’y est également spécialisée en musique de chambre dans les classes de Josep Colom et Irini Gaitani.
Sara est lauréate de plusieurs prix, dont le Premier Prix au Concours de Piano de la Ville de Segovia et le Premier Prix au Concours de Musique de Chambre de Valencia. Elle a été également sélectionnée comme finaliste au Concours de Piano de la Ville d’Albacete. En vue de son talent et de son assiduité, elle a été sélectionnée comme boursière de la Fondation Municipale de Culture de la Ville de Valladolid et comme « jeune excellente » par la banque « Caja de Burgos ».
Sara s’est produite en tant que soliste et chambriste dans de nombreuses salles en Espagne, les Pays-Bas, en Belgique, en Suisse, en France et au Portugal. Elle a participé aux festivals musicaux « VI Estío Musical » (Burgos) et au XIIème Cycle de Musique Contemporaine à Valladolid. Elle a également collaboré avec l’Orchestre Baroque du Conservatoire de Salamanca.
Pour l’année académique 2011-2012, Sara est entrée dans le programme Masters de la classe de piano de Stéphane de May au Conservatoire Supérieur de Rotterdam (CODARTS), où elle s’est déjà produite en soliste avec le CODARTS Ensemble lors d’un concert à De Doelen.
Le duo
Esther et Sara ont un duo stable violon-piano : elles ont assisté ensemble aux masterclasses de Abel Tomàs et de Kennedy Moretti aux cours d’été ‘Santa María del Paular’ à Madrid, et ont suivi les conseils d’ Irini Gaitani et de Manuela Gouveia. En tant que duo, elles se sont produites à la Salle de Musique de Chambre de l’Auditorium de Valladolid, dans la série prestigieuse de concerts « Eutherpe » à la ville de Léon, ainsi qu’à Madrid et au Kapelzaal de la ville de Leyde (Pays-Bas).


GY Caroline , mezzo-soprano, découvre la musique en étudiant le piano et le solfège, tout d'abord auprès de sa mère, très bonne pianiste, puis auprès de professeurs particuliers à Cannes. Laissant la musique au second plan pour suivre des études supérieures en informatique, elle ne reprendra sa formation musicale qu'en 2004, en découvrant l'Art lyrique auprès de Bertrand Kovack, à Avignon. Sa motivation et sa passion pour la musique la poussent alors à ne plus perdre de temps et à s'y consacrer de plus en plus.

Installée en région bordelaise depuis janvier 2006, c'est auprès de Lucette Brachet que Caroline Gy perfectionne sa technique et aborde l’opéra français et les grands rôles de mezzo tels que Dalila, Carmen, Charlotte mais aussi les rôles de mezzo de quelques opéras de Verdi (Azucena /Il Trovatore, Emilia/ Otello, Fenena/Nabucco, Maddalena/Rigoletto... ) Il lui arrive de participer aux masterclasses de Leontina Vaduva et récemment à celles de Viorica Cortez. Elle se produit régulièrement en récitals dans des répertoires d'Opéra français et italien, mais aussi de mélodies françaises et de lieder (Strauss, Schubert, Brahms).

En 2011, Caroline Gy a été invitée à l'Opéra de Constanza (Roumanie) pour chanter le Requiem de Mozart en tant qu'alto soliste, puis la Rhapsodie pour Alto de Brahms. Fin 2013, c'est le rôle de Carmen qui lui est confié dans « Carmen,les Grands moments » proposé par les AGT au Grand Théâtre de Bordeaux (Salon Boireau). Au cours de l'année 2014, Caroline Gy développe son répertoire d'Oratorio pour répondre à des invitations de quelques Festivals (2014 et 2015). Et fin 2014, elle crée à Arcachon un événement musical sous forme de Salon lyrique dont l'originalité remporte un vif succès. Au cours de l'été 2015, Caroline Gy s'est produite en récital au Festival de Basse-Navarre. Puis c'est à l'Abbatiale de St sever(classée au Patrimoine Mondial par l'Unesco) qu'elle a donné un concert de clôture des Journées du Patrimoine.