L

LACHAIZE, Thomas Il fait ses études musicales au Conservatoire National de Région de Bordeaux où il obtient un premier prix de saxophone à l'unanimité avec félicitations du Jury, et au Conservatoire National de Région de Bayonne où il obtient un premier prix de saxophone et de musique de chambre. Il se perfectionne auprès de Jean-Marie Londeix et Eric Devallon. Parallèlement il suit les cours d'harmonie et de contrepoint de Marc Jauréguiberry, et les cours d'analyse de Christian Lauba.
Depuis 2002, il est saxophone solo de l'Orchestre National Bordeaux Aquitaine, et se distingue dans tous les saxophones sous la direction de chefs tels que Michel Plasson, Yutaka Sado, Louis Langrée, Hans Graf (Grand Théâtre de Bordeaux, Théâtre du Châtelet à Paris), et Stéphane Denève (Chorégies d'Orange). Il est aussi régulièrement invité par l'Orchestre Bayonne Côte Basque dirigé par Vincent Barthes (Paris, Théâtre Marigny).
Il se produit avec des solistes comme Tasso Adamopoulos et Etienne Péclard (Musée d'Art Contemporain de Bordeaux), Richard Rimbert (forum de la FNAC), et Dominique Descamps (Université Bordeaux I, Grand Théâtre de Bordeaux).
Il forme également un duo avec le pianiste Jean-Philippe Guillo. Ensemble, ils interprètent les grands classiques du saxophone, mais aussi un répertoire original de ragtimes et valses de salon, notamment de Rudy Wiedoeft. De plus, ils interprètent les pièces les plus virtuoses du répertoire contemporain, dont " Stan " de Christian Lauba pour saxophone baryton et piano en création au Grand Théâtre de Bordeaux (février 2005). Ils sont régulièrement invités pour des ciné-concerts, films qu'ils accompagnent simultanément avec Nathalie Mule (violon).
En tant que soliste, il travaille en étroite collaboration avec le compositeur Christian Lauba, particulièrement sur ses études pour tous les saxophones. Ce dernier l'invite, lors de conférences et master-classes (Université Bordeaux III, Conservatoire de Bordeaux) et pour des créations (Grand Théâtre de Bordeaux), dernièrement avec l'ONBA (diffusion sur France Musiques). Il est invité au festival Nov'art (2004), et participe à une conférence sur la musique contemporaine donnée par Patrick Szernovicz (Monde de la musique). Dernièrement il participe au festival d'été " cour Mably " pour deux concerts avec des solistes de l'ONBA, l'un dans le répertoire classique, l'autre dans la musique contemporaine.

LACORNE, Jean-Yves. Après des études de piano, il se consacre à l'orgue qu'il travaille avec Michel JOLIVET et Gérard LETELLIER. Licencié en Musicologie à la Sorbonne, il s'est perfectionné en analyse et écriture musicale avec Solange CHIAPARIN. Premier Prix d'orgue de l'Ecole Nationale de Musique du Mans, il détient également les premiers prix d'orgue, d'harmonie et de contrepoint de la Ville de Paris, la Licence d'interprétation du Concours National Marcel Dupré de Chartres, ainsi que la Licence de Virtuosité "Prix de la Ville de Chartres". Il est titulaire de l'orgue de la Cathédrale Saint-Louis de Choisy-le-Roi (Val de Marne) et professeur aux Ecoles de Musique de Crécy-la-Chapelle, Montry et Conches (77). Il donne fréquemment des concerts au sein de diverses formations vocales ou instrumentales ainsi que des récitals (Basilique de Saint-Denis, Saint-Pierre de Chartres, Saint-Louis de la Salpétrière à Paris, Saint-Jacques de Compostelle).

LAGARDE Frédéric.
Premier prix de piano du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Frédéric Lagarde est également lauréat de dix concours internationaux (dont trois premiers prix) en France, Espagne, Portugal et Italie. Il est à ce titre cité dans « Le Point » parmi les pianistes français les plus en vue de sa génération.

Chambriste ou soliste, il est invité de nombreux festivals français : la « folle journée » de Nantes, Pablo Casals à Prades, « Présences » (Radio-France, Paris), Montpellier (Radio-France)… mais aussi plus largement en Europe : Paris (Théâtre des Champs-Elysées, Salle Gaveau), Londres (Queen Elisabeth Hall), Lisbonne (Théâtre National), Porto, San Sebastian, Florence, Genève (festival Amadeus), Strasbourg (Opéra National du Rhin), Toulouse, Nice, Luxembourg, Bruxelles, Düsseldorf, Stuttgart, Wien, Prague (Rudolfinum, salle Martinù), Brno, Bratislava, Cracovie, Ljubljana, Bucarest (Philharmonie), Istanbul…,et en Asie, Amérique du Nord et Afrique, ce dans près de trente pays à ce jour. Il joue en soliste avec de nombreux orchestres symphoniques, notamment ceux de Lisbonne, Porto, T.U. de Wien, Garde Républicaine, Bayonne-Côte Basque, « Classica » de Moscou, Académie Nationale de Bucarest…

Fervent chambriste, il est notamment membre du «Dumky Trio», et de l’Ensemble «Calliopée», dont il est à la fois pianiste et co-fondateur. Ses différents enregistrements ont obtenu les plus hautes récompenses dans la presse nationale et internationale (« Chocs » du Monde de la Musique, cinq « Diapasons »…). Son dernier CD, consacré à la musique de chambre de Martinù (paru sous le label Alpha avec l’ensemble Calliopée) lui a d’ailleurs valu un nouveau « Choc » du Monde la Musique/Classica en mai 2009.

Professeur au CRR de Rueil-Malmaison et à la Ville de Paris, il est invité régulièrement à donner des master-classes en France et à l’étranger (Centre Musical International d’Annecy, cours à Brno et Tyn en République Tchèque, Banff-Center of the Arts au Canada…). Son répertoire est des plus étendus, allant de la musique baroque aux créations contemporaines (il est d’ailleurs dédicataire de P. Schoeller, K. Maratka et I. Bellocq…)

Frédéric Lagarde est directeur artistique de plusieurs festivals, notamment des "Classiques à Val" (Val d’Isère).

LAKlN, Stella
joue au piano depuis l'âge de six ans. De 1970 à 1986, elle vécut à Bruxelles et fut l'accompagnatrice-pianiste de la 'Brussels Gilbert and Sullivan Society', également celle de la Chorale de l'Otan. De retour en Angleterre en 1986, elle a continué ses études de piano et elle a passé sa 'Licenciate Trinity. College of Music'. Depuis 1996, Stella est domiciliée en France, à Monpazier, où elle continue de pratiquer le piano. Elle est le pianiste de le 'Chorale de l'Avenire' de Monpazier, celle de 'Méli-Mélo' de Saint-Avit-Senieur, ainsi que celle du 'Chœur des Deux Vallées' .
Elle a participé aux concerts de Hermine Huguenel, d'Olivia Lybbe-Simms, d'Iben Vedel Peterson et de l'ensemble vocal 'La Lupinelle', direction Paul Marin.

LAPEYRE Julien
, violon
Originaire du Lot-et-Garonne, Julien Lapeyre est diplômé de la Haute Ecole de Musique de Genève où il a obtenu un diplôme de concert et d’enseignement avec distinction. Il a participé à de nombreux orchestres de jeunes, notamment l'Orchestre Français des Jeunes dirigé par E. Krivine, le Wiener Jeuness Orchester, l'Europe Union Youth Orchestra dirigé par S.J.E. Gardiner, B. Haitink et V. Ashkenazy, le Verbier Festival Orchestra et le Verbier Festival Chamber Orchestra. Il est membre du Miyasaki Festival Orchestra au Japon sous la direction de Charles Dutoit depuis 2008. Julien Lapeyre est actuellement professeur au conservatoire d’Annemasse (Haute-Savoie).

LAPEYRE Romain, violoncelle
Romain Lapeyre, violoncelle : Diplômé du Conservatoire de Bordeaux et lauréat du prix Zara Nelsova, Romain étudie actuellement le violoncelle à la Royal Academy of Music de Londres dans la classe de David Strange ainsi que la musicologie à l’Université de Paris-IV Sorbonne. Il participe à de nombreux orchestres de jeunes parmi lesquels le NJO Summer Academy, l’orchestre OstinatO, l’orchestre Prométhée ainsi que l’European Union Youth Orchestra où il devient violoncelle solo en 2010. Il joue notamment sous la direction de Vladimir Ashkenazy, Yan Pascal Tortelier, Gianandrea Noseda, Vasily Petrenko, Andrew Litton, Matthias Bamert, Paul Goodwin et travaille avec les compositeurs George Benjamin, Leif Segerstam, Nicolas Bacri et Thierry Pécou. Il se produit dans de prestigieuses salles telles le Royal Albert Hall de Londres, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Konzerthaus de Berlin, le Théâtre Châtelet et l’Opéra-Comique de Paris, le Seoul Arts Center et le Centre national d’Art de Pékin. Lors de nombreux stages et master-class, il bénéficie des conseils avisés de Colin Carr, Henri Demarquette, Hélène Dautry, Xavier Gagnepain, Etienne Péclard et Edouard Sapey Triomphe. Il est membre du Trio Bastide depuis 2007.Romain joue un violoncelle Egiono Degani modèle Montagnana de 1906 gracieusement prêté par la Royal Academy of Music de Londres.

LAPOUGE, Jean-Louis, après avoir pratiqué le saxophone dans sa jeunesse, sur les conseils du célèbre critique et ancien premier hautbois de l'Orchestre de Bordeaux Aquitaine Roland Mancini, il décide d'approfondir la technique et la pratique du hautbois avec Jean-Yves Gicquel, hautbois et cor anglais solo de l'actuel Orchestre National de Bordeaux Aquitaine.
Ce sont ensuite huit saisons en qualité de premier hautbois à l'Orchestre Symphonique du Périgord Noir sous la baguette de Paul Roque puis du brillant mais regretté Barrie Sirnms, avec lequel Jean-Louis Lapouge se lie d'amitié et se produit fréquemment soit avec piano, soit avec clavecin, soit avec l'ensemble vocal et instrumental 'Cantilène' . Parallèlement à l'orchestre, Jean-Louis Lapouge forme un trio baroque et classique avec le violoniste Gérard Bonnefon et son compère le violoncelliste Jean Senillon, deux remarquables musiciens ayant marqué pendant longtemps la vie musicale périgourdine, puisqu'ils ont fêté leurs cinquante ans de pratique musicale côte à côte depuis l'époque de l'ancien Opéra-Théâtre de Périgueux.
Après avoir fondé l'orchestre de chambre 'Auberoche' (plus de vingt musiciens amateurs venus de toute la Dordogne, il aborde le répertoire des cantates et concertos dédiés à cette formation, où le hautbois est très tréquemment sollicité.
Il se produit actuellement avec piano et diverses formations de musique de chambre baroque, classique ou romantique.

LAUBA Christian est né à Sfax, en Tunisie, en 1952. C'est au Conservatoire de Bordeaux, dans la classe de composition de Michel Fusté-Lambezat qu'il poursuit ses études musicales, avant de remporter en 1994 le premier prix du concours de composition de Berlin. En 1996, il dirige des master-classes aux Pays-bas, à Apeldoorn et Amsterdam, préside le jury du concours international de composition Gaudeamus et donne des conférences aux universités de Maryland, Bowling-Green, Chicago, Winnipeg, Madrid et Milan.
Il a reçu de nombreuses commandes de l'Etat, de divers orchestres et de plusieurs ensembles de musique contemporaine (Ensemble Musique Nouvelle, Proxima Centauri, 2e2m, Ensemble à vents néerlandais, Percussions de Strasbourg, Orchestre de Bordeaux Aquitaine, Orchestre de la MDR de Leipzig, Quatuor Danel, Ensemble Ictus, Ensemble Court-circuit, Quatuor Casals, concours du quatuor de Bordeaux). Ses œuvres ont été crées à travers le monde, en Europe, en Asie, et sur le continent américain, par les plus grands solistes. Ses Etudes pour saxophones ont reçu le prix de la SACEM

LAVAUD-BACH, Bertrand étudiant au CNR de Toulouse dans la classe de piano de Thierry Huillet , il vient d'obtenir en juin 2003 son prix avec mention très bien. (voir aussi BONNET)
Bertrand et Arnaud viennent d'obtenir en juin2003 leur prix de musique de chambre à l'unanimité en interprètant la sonate de Janacek.

LEBLOIS, Franck Diplômé du Conservatoire Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Jean-Pierre Laroque, il y obtient en 1993 ses certificats de basson et de musique de chambre spécialisée. C'est en 1994 qu'il obtient le CA de professeur de basson - le plus haut diplôme français de pédagogie - ainsi qu'un deuxième prix international de musique de chambre. En 1988 il fonde l'association " fou de basson " dont le but est notamment la promotion du basson et de son répertoire. Parallèlement à sa carrière de pédagogue/chercheur, il se produit comme musicien interprète : il est basson 1ère catégorie dans l'orchestre lyrique du Grand Théâtre de Tours, où il joue de 1984 à 1998. Depuis cette date, il se consacre - pour le domaine de l'interprétation essentiellement - à la carrière de chambriste et de concertiste tout en continuant de collaborer comme basson ou contrebasson dans des orchestres (ONBA, Orchestre Philharmonique du Maroc…) ou ensembles instrumentaux. En 2001 il fonde l'ensemble de musique de chambre " Commixtus " dont il est le directeur artistique.
Artiste invité (USA, Roumanie, République Tchèque, Pologne, Australie, Japon) comme pédagogue (Académie de Prague " AMEROPA "), chambriste ou comme concertiste, il collabore avec de nombreux compositeurs du monde entier dont il assure les créations pour et autour du basson. Franck LEBLOIS a enregistré une série de disques en ensemble instrumental et orchestral ainsi qu'en musique de chambre (trio, octuor).

LECOUR, Inessa
Inessa LECOURT (née OUDALAIA) est une pianiste de l'école russe. Elle a commencé sa carrière professionnelle à Nijni Novgorod comme soliste et artiste d'orchestre philharmonique et comme accompagnatrice au conservatoire supérieur.
En arrivant en France en 1995, elle obtient les diplômes français: DE d'accompagnement et CA de professeur de piano. Depuis 1998, Inessa Lecourt est le chef de chant au Conservatoire de Région de Toulouse.
Elle continue ses activités artistiques comme soliste, artiste de musique de chambre et comme accompagnatrice des chanteurs et des instrumentistes.
Elle travaille souvent en collaboration avec l'Orchestre National du Capitole de Toulouse sous la direction de Tugan Sokhiev principalement, mais également de Marc Minkowsky, ou encore Josep Pons.

LE TOUZÉ,
Ludovic violoncelle
Ludovic Le Touzé débute le violoncelle à l'âge de cinq ans. En 1995 il intègre la classe de Patrick Gabard au CNR de Lyon où il obtient la médaille d'or en 2000. En parallèle, il y étudie également le hautbois avec Pascal Jean. En septembre 2000, il est admis au CNSMD de Lyon. Il y travaillera auprès de Jean Deplace, Nicolas Hartmann et Anne Gastinel, et aura l'occasion de rencontrer notamment Anner Bylsma lors d'une masterclass. Il obtient le DNESM avec mention très bien en juin 2005. Tout au long de son parcours, Ludovic Le Touzé étudie avec de nombreux professeurs lors de stages, tels que Hélène Dautry, Raphaël Perraut et Augustin Lefebvre. Depuis la fin de ses études, il travaille régulièrement avec des orchestres tels que l'Orchestre National de Lyon, l'Opéra de Lyon, l'Orchestre des Pays de la Loire ou encore l'Orchestre des Pays de Savoie. S'intéressant depuis plusieurs années à l'interprétation sur instrument d'époque, il rejoint en 2009 la classe d'Hilary Metzger à l'ENM de Villeurbanne. Il participe régulièrement à des concerts de musique de chambre au violoncelle baroque. En septembre 2010 il est admis à la formation supérieure de Saintes.

LIEUTIER, Annie-Laurence

Initiée à l'écoute de tous styles musicaux par une famille d'artistes et mélomanes, Annie-Laurence Lieutier s'oriente très tôt vers le Jazz et le Negro Spiritual . Dés son enfance, elle a le plus profond respect pour ces musiciens noirs américains , lesquels, partis de rien, sinon de l'adversité, ont su transmettre par leur voix et leur corps tant d'émotions avec grande virtuosité et surtout grande sensibilité. Enfant, elle aime les œuvres de George Gershwin ; elle admire Ella Fitzgerald et Louis Armstrong dont les voix et l'interprétation restent longtemps un modèle de complicité et de symbiose avec la musique.
Parallèlement, elle découvre la même sensualité dans les œuvres de certains compositeurs contemporains comme Claude Debussy et Maurice Ravel, où se retrouvent ces jeux de dissonances et cette fluide liberté qu'elle aime peindre et dessiner.
Très tôt, elle est fascinée par la richesse des différences musicales des peuples et par l'existence de tant de diversité de techniques vocales. Les chants rituels religieux ou tribaux créent son intérêt pour le fonctionnement mécanique de la voix ainsi que pour le lien énergie - respiration - émission sonore. Autodidacte, elle suit diverses formations musicales, stages, cours de chant et , d'une façon complémentaire, des expériences diverses et variées (Tai chi chuan, Qi Qong, orthophonie, relaxation...) qu'elle associe à la culture vocale. Tour à tour soliste, choriste, chef de pupitre, chef de chœur , enseignante de technique vocale, elle évolue dans le milieu musical dans un esprit fusionnel et avec une grande curiosité. Elle chante et joue dans plusieurs formations très diversifiées : Jazz, Médiévale, Classique, Traditionnelle, Gospel, Musique Argentine… Elle écrit quelques arrangements pour une chorale de Gospel (notamment pour un chœur de femmes) mais voulant suivre son propre chemin, elle crée son propre quartet vocal pour lequel elle arrange et harmonise des chants de divers pays : les prémices d'une unité musicale pluri - culturelle.
Elle participe également à des projets pédagogiques et initie des enfants au chant et à l'éveil vocal en tant qu'intervenante dans le milieu scolaire. Annie-Laurence Lieutier considère le chant comme un plaisir, une discipline, une maîtrise de l'énergie, un art du souffle : Un art qui requiert l'écoute et l'ouverture de soi à travers la respiration et la phonation, un art permettant de transmettre grâce à la voix, l'art de l'échange et de l' Harmonie universelle.
La citation qu'elle préfère : " La respiration anime inlassablement la présence du possible qui est en nous " (Serge Wilfart - " Le chant de l'être ")

LLANOS
Dario (piano) initie ses études musicales à l’âge de sept ans avec Marleen van de Zande, professeur de piano néerlandaise. Après avoir obtenu les plus hautes qualifications de l’Associated Board of the Royal Schools of Music (ABRSM), il est admis au Conservatoire Royal Supérieur de Musique de Madrid, où il étudie sous la houlette de Jacobo Ponce. Il se spécialise en musique contemporaine avec Sebastián Mariné et en improvisation avec Emilio Molina. En 2010 il finit ses études avec la médaille d’honneur. Depuis lors, il se spécialise avec Arpad Bodó (Hongrie), et assiste à des cours de perfectionnement donnés par Pascal Devoyon, Rikako Murata et d’autres. Dario LLANOS est actuellement le directeur d’études d’instruments à clavier de l’École de Musique Créative, un regroupement de quatorze écoles de musique en région madrilène. Il enseigne le piano aux écoles de musique de San Blas et de Vicálvaro, se perfectionnant en même temps en pédagogie pianistique au Conservatoire Royal Supérieur de Musique de Madrid.

LOIDI
Gabriel
Il entreprit des études de piano, de solfège, d'harmonie et de trompette au Conservatoire Supérieur de Musique de Saint-Sébastien. A 18 ans, il alla à Londres où, pendant 6 ans, il perfectionna ses connaissances du piano à la Guildhall School of Music avec les plus grands maîtres (Norman Beedie, James Gibb et Edith Vogel). De cette dernière, il hérita d'un très beau " legato " et un sens profond du chant.
Il s'est produit dans de nombreux récitals, comme soliste, en Espagne et en Angleterre. En mars 2003, il interpréta le 2ème concerto du Cycle de " Fantasias " à la Fondation Juan March de Madrid, concert retransmis en direct par la Radio Nationale Esapgnole. Engagé aussi dans la musique de Chambre, il a joué en duo avec les interprètes de l'Atelier de la mezzosoprano Marina Pardo et de la violoniste Ida Bieler. Avec cette dernière, il a donné, en concer, l'intégrale des œuvres de J.S. Bach pour violon et piano. Il a enregistré, aussi, pour la Radio Nationale d'Espagne, des musiques à deux pianos avec Rosa Torres-Pardo, avec laquelle il a fréquemment collaboré. Il est le fondateur du Festival de musique de Ezcaray (Rioja) qu'il a dirigé jusqu'en 2003.
Son rapport à la musique ne s'arrête pas au domaine de l'interprétation. En tant qu'auteur, il a composé des œuvres pour divers groupes de Chambre et pour le piano seul. En particulier, deux quatuors à cordes, un concerto pour piano et orchestre, " Elegía a los arbóles caídos ", pour orchestre de Chambre, " Danza de los Pájaros " pour trio de deux clarinettes et violoncelle, " Escena Selváticas ", " Fantasía ", " Préludios Románticos " et " Miniaturas " pour piano seul. Récemment, il a composé " Lamiaren Heriotza ", une œuvre de commande pour un quintette de harpe, flûte, violon, violon-alto et violoncelle, œuvre crée en mai 2005 par les membres de l'Orchestre Symphonique de Tenerife, à Santa Cruz de Tenerife. En 2005, toujours, il a interprété sa propre musique pour le piano au Sigyn Hall de Turku (Finlande), au Chillida Leku, dans le cadre de la Quinzaine musicale de Saint Sébastien, à la Fondation Juan March de Madrid, au cours d'un cycle dédié à la musique espagnole pour le piano de ces dernières années. Dans ce même cycle, le pianiste Gustavo Díaz-Jerez a joué pour la première fois ses " Escenas Selváticas ".
Ses activités d'enseignant, auxquelles il accorde une particulière attention, se sont déroulées de diverses manières. En tant que professeur de piano, il a travaillé sans interruption depuis 1987 dans divers centres de Saint Sébastien, Londres et Madrid. Il ha collaboré avec Radio Cope de Guipúzcoa pour la réalisation d'un " Guide d'écoute pour auditeurs ". Il a donné de nombreux conférences-concerts notamment dans le cadre d'un Cours d'été de l'Université Carlos III de Madrid, nommé " Musique : pensée et émotion ". Il a donné des cours magistraux de piano à Madrid et de musique de chambre à l'Ecole Supérieure de Musique de Turku (Finlande) en 2004 et 2005. En 2005, aussi, il a donné un cours de musique de chambre destiné aux professeurs du Conservatoire Professionnel de Palencia. Depuis 2002, il est professeur de musique de chambre au Centre Supérieur de Musique du Pays Basque, " Musikene ".

LOPEZ, Antonio Galera fait ses premières études de piano et de flûte au conservatoire de sa ville natale de Valencia. Depuis 2003 il étudie parallèlement sous la férule de maître Nelson Delle-Vigne Fabbri à l'École Normale de Musique de Paris "Alfred Cortot", où il obtient son Diplôme Supérieur d'Enseignement avec mention spéciale à l'unanimité du jury. Il y poursuit actuellement ses études pour un diplôme supérieur d'exécution avec une bourse des Jeunesses Musicales de Madrid.
Antonio Galera a également été sélectionné pour des bourses de l'Institut Valencien de Musique IVM, du Comité Albert Roussel et de la Fondation Bell'Arte, ainsi que pour le prix de la Yamaha Music Foundation of Europe en 2004.
En 2006, son professeur Nelson Delle-Vigne l'invite à participer à l'" International Certificate for Piano Artists " à Bruxelles. Il y reçoit les conseils de François-René Duchable, Jean-Philippe Collard, Michel Béroff, France Clidat, Jerome Lowenthal et Stéphane Lemelin. En outre, ce projet lui permet de lancer sa carrière professionnelle aux États-Unis, à Taiwan, en République Dominicaine, au Canada, en Italie, en France et en Belgique.
Ayant déjà donné plus de 200 récitals et concerts, Antonio Galera est le lauréat de nombreux concours et festivals : " Mestre Serrano, " Città di Piossasco " (Turin), " Sociedad de Conciertos de Alicante ", " Ciutat de Valencia ", " Marisa Montiel-Linares ", " Capdepera-Mallorca ", " Ciutat de Carlet " et " Piano en Saintonge ". Entre ses prestations récentes figurent : K595 de Mozart dirigé par Philippe Entremont en République Dominicaine et par Lee Hsiu Wen à Taiwan, K465 de Mozart avec l'Orchestre Philharmonique de Valencia, Concerto No. 2 de Rachmaninov au Palau (Barcelone) et le Triple Concerto de Beethoven en tournée avec le Jeune Orchestre de la Generalitat de Valencia. En février 2010, son interprétation du concerto de Grieg avec la Palm Beach Symphony obtient un grand succès auprès du public et de la critique.

LORENCOVA-BORDES, Simona flûte
Née en République Tchèque, Simona Lorencova-Bordes a suivi des études de flûte au Conservatoire de Musique de Pardubice et à l'université de Hradec Kralové. Elle a participé à de nombreux cours d'interprétation animés par Clara Novakova, Barthold Kuijken, Zdenek Bruderhans et Patrick Gallois, ainsi qu'aux stages de flûte baroque avec Carin van Heerden, Peter Holstlag et Ashley Solomon. Pendant de nombreuses années, elle a fait partie de l'ensemble Muzikari, spécialisé en musique ancienne et traditionnelle tchèque, et avec lequel elle a enregistré plusieurs disques. Elle a donné des concerts en tant que soliste en République Tchèque, en France et à l'étranger. Installée dans le Lot, elle enseigne dans plusieurs écoles de musique et se produit régulièrement comme soliste ou au sein de différentes formations.

LOZANO
Alfonso, saxophone
Séduit dès son plus jeune âge par la sonorité du saxophone, Alfonso Lozano s’intéresse très rapidement aux différents membres de la famille de cet instrument.
Après un brillant parcours académique tant en Espagne qu’en France, il fonda en 2001 l’ensemble Takloy et se passionne pour l’interprétation des musiques de son temps. Il réalise alors un travail d’échange avec des compositeurs et artistes de renommée internationale venus d’horizons divers tels que la danseuse de flamenco Concha Castillo, le percussionniste français Didier Lasserre ou la pianiste japonaise Yoshiko Tominaga.
Refusant de s’exprimer dans un langage unique, il s’investit dans la création et la recherche de nouveaux modes de jeu à travers les multiples esthétiques de la musique écrite ou improvisée.

LUKOYANOV Pavel
Né en 1982 à Moscou. Lauréat de concours internationaux et nationaux, il joue sur les instruments traditionnels de musique folklorique russe - harpes de ZVONCHATYE.
En 2007, il est diplômé de l'Académie russe de musique Gnessine. Son répertoire solo comprend de nombreuses œuvres de différents styles et genres, de la musique ancienne à la musique d'avant-garde. Les programmes de concert du musicien entrelacent étroitement des sons classiques, de jazz, de musique ancienne et postmoderne , d'airs folkloriques et de musique pop, ethno et folk. À l'heure actuelle c'est un concertiste très actif, se produisant dans des salles de concert à Moscou, Saint-Pétersbourg, Krasnoïarsk, Nijni-Novgorod, Bryansk, Tver, Samara, Koursk, Tolyatti, Ekaterinburg, Orel, Penza, Kirov. Il a fait des tournées en Autriche, Allemagne, Belgique, Hollande, République tchèque, Hongrie, Luxembourg, Lituanie, Lettonie, Norvège, Suède et Chine. Paul Lukoyanov collabore avec des compositeurs contemporains - Oleg Merkulov, Vadim Biberganom, Victor Panin Viktor Malyarov, Sergei Plekhanov, Vladimir Boyashovym, Natalia Rozanova Svetlana Yashina, étant le premier interprète de nombreuses œuvres originales pour le dulcimer (cymbalum).

LUNE ET SOLEIL. Le Duo "Lune & Soleil a choisi un répertoire d'une grande richesse instrumentale et vocale, allant de la "Bossa-Nova" au "Chôro", mélodies et rythmes qui représentent les multiples couleurs du Brésil.
Lourival Silvestre (guitare, cavaquinho, chant), a obtenu 2 prix de composition de l'Institut Goethe de Munich, ainsi que le Prix d'Honneur de l'Orchestre Symphonique de Brasilia. Il a déjà travaillé et enregistré avec des musiciens de renom international tels que Michel Legrand, Georges Moustaki et Maurice André. Il est professeur de guitare dans deux conservatoires de la région parisienne.
Francesca Perissinotto (flûte, guitare, chant), est diplômée de l'Ecole Normale de Musique de Paris et Premier Prix d'Excellence avec félicitations du jury en guitare. Parallèlement, elle étudie la flûte traversière et obtient un prix en degré supérieur au Concours Léopold Bellan. Elle développe également la technique vocale avec son père Francisco Grandey. Compositeur. Francesca a composé la pièce qui donne son nom au Duo Lune & Soleil.

LUNTS, Michael étudia à l'École Supérieure de Musique et d'Arts Dramatiques à Cardiff (Wales). Inspiré par les deux disciplines majeures enseignées par cette institution ainsi que par ses propres expériences en tant qu'interprète de musique et de théâtre, il se décida à poursuivre une carrière tout à fait individuelle comme acteur professionnel et comme pianiste classique.

Ayant travaillé dans nombre de théâtres au Royaume-Uni, tant en tournée que comme membre de la troupe, il s'est produit dans de nombreuses pièces allant de Shakespeare à Noel Coward, et dans des théâtres comme la Salisbury Playhouse et le Palace au West End londonien. Il a fréquemment combiné ses rôles d'acteur avec l'interprétation et avec la direction musicale. Pendant de nombreuses années, il enseigna à l'École Supérieure de Musique Chetham à Manchester, mêlant la musique et l'art dramatique pour inspirer ses élèves.

Au cours des dernières quinze années, Michael Lunts a su mettre au point une combinaison unique qui mêle le théâtre et la musique classique. Ses portraits dramatiques de Chopin dans Winter in Majorca et dans la suite de cette pièce, The Last Ballade, de Rachmaninov dans A Meeting of Minds et de Schubert dans A Wanderer Fantasy l'ont mené en tournée dans tout le Royaume-Uni et à l'étranger, depuis le Festival d'Edinburgh jusqu'à Phnom Penh en Cambodge, ainsi qu'en Inde, au Moyen-Orient, en Australie, au Canada, en Allemagne et en France, ainsi qu'à bord des bateaux de croisière Cunard. Michael Lunts se produit régulièrement dans de nombreux festivals au Royaume-Uni et en Irlande.

Quand il ne se produit pas en solo, il aime faire renaître l'art de la tradition anglaise des " Intimate Revues " en duo avec des partenaires. M. Lunts collabore actuellement avec la chanteuse et actrice Susan Flannery dans une série de cinq productions pleines de verve, où un rôle important est accordé à la chanson comique. Avec More Tea, Vicar? ils se sont déjà produits jusqu'en Australie et en Arabie Saoudite. Leur production de Noel Coward intitulée Pass The Port a connu un grand succès au Festival d'Edinburgh en 2003, tandis que Wits' End, leur évocation du New York de Gershwin, donne à Michael l'occasion tant attendue d'interpréter la Rhapsody in Blue.