M

MAITRISE GABRIEL FAURE
Fondée en 1948 et dirigée par Thérèse Farré-Fizio, prix de virtuosité de la ville de Marseille (piano) et professeur d'Education Nationale, la Maîtrise Gabriel Fauré, depuis ses premiers "grands prix du disque" pour ses enregistrements de Caplet, Britten, Tomasi, a acquis une solide réputation de qualité dans le monde choral.
Au cours de plus de 1500 concerts en France et à l'étranger, (50 tournées sur 4 continents, dans 43 pays), la Maîtrise Gabriel Fauré a surtout interprété les compositeurs qui caractérisent le génie français, sans oublier les maîtres classiques et romantiques non plus que les trésors du répertoire traditionnel international et national, à commencer par celui de sa chère Provence d'origine.
La Maîtrise Gabriel Fauré est invitée par de nombreux festivals dont celui d'Avignon (au cours duquel elle interprète pour les 80 ans d'Olivier Messiaen les Trois petites liturgies sous la direction de Kent Nagano), d'Aix-en-Provence, de Saint-Victor à Marseille, de Varna en Bulgarie, d'Edimburg et elle se produit partout dans le monde.
En 1995, sous la direction de Michel Plasson, elle collabore, au Capitole de Toulouse, avec Françoise Pollet, à la création de Médée de Rolf Liebermann, et réalise une troisième tournée au Japon, ainsi qu'une coproduction discographique. En 1996, des concerts en Bulgarie et en Allemagne sont programmés. L'Italie et les autres pays de la communauté européenne seront ses destinations avant 1998 au cours de laquelle Thérse Farré-Fizio fçêtera ses 50 ans de direction du groupe qu'elle a fondé.
La Maîtrise Gabriel Fauré joue un rôle important dans l'animation culturelle de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur où elle alterne les concerts publics et les initiatives à caractère social. Enfin, soucieuse de favoriser les échanges artistiques, avec les autres pays, la chorale féminine phocéenne invite des chorales du monde entier à se produire en France: notamment des choeurs japonais en 1995, des choeurs italiens en mars 1996, et pour le Premier Eté Choral de la Sainte-Baume, des ensembles venus d'Espagne, de Grèce et d'Italie, fin juillet 1996. La Ma"trise Gabriel Fauré repart en tournée au Japon cet été.

MALGUINA
Tatiana et Rodolfo RUBINO ont commencé en 1998 à jouer ensemble en tant que duo au Conservatoire Régional de Ponta Delgada aux Azores (Portugal), où ils enseignaient le piano. Depuis lors, ils se sont produits dans de nombreux concerts à deux pianos et à piano à quatre mains en Italie, au Portugal, en Suisse et en Russie. Leur répertoire extrêmement varié comprend non seulement les œuvres les plus importantes du genre piano à quatre mains, mais également des œuvres rarement jouées en concert. Ils privilégient les compositeurs qui ont su mieux adapter leur art aux exigences très spécifiques de ce genre de musique de chambre : Brahms, Mozart, Liszt, Rachmaninoff, Shostakovitch, Debussy, Stravinsky et Poulenc.

MANTELIN, Mady
est engagée depuis longtemps dans l'oralité et le verbe. Après avoir exercé pendant 12 ans comme Avocate à la Cour, elle revient au théâtre dans les années 1980 et s'y consacre dans un " théâtre à deux voix " qui monte des spectacles d'auteurs et des créations originales, toujours à partir de textes. À part les divers stages pratiques qu'elle a suivi, elle jouit d'une double formation théâtrale : universitaire (licence d'études théâtrales en 1992) et pratique (Diplôme national d'enseignement du théâtre, D. E. de du Ministère de la culture en 2006). Mady Mantelin a réalisé de nombreuses mises en scène et des rôles au Théâtre dans un répertoire de l'antique au contemporain. Dans son atelier à Paris, elle enseigne la lecture à voix haute, la prosodie et la prise de parole en public.
Son " Théâtre à Deux Voix " a mis en scène des textes également antiques et modernes : l'Épopée de Gilgamesh (avec un montage sonore " rave " techno), ainsi que des œuvres (parfois aussi la correspondance) de Victor Hugo, Maupassant, Dickens, Apollinaire, Bonnefoy, Mozart, Cézanne, Maria Callas, René Char, Andrée Chédid, François Cheng, Albert Cohen, Marguerite Duras, Paul Eluard, Dario Fo, Jean Giono, Le Clézio, Pablo Neruda, Amos Oz, Pier Paolo Pasolini, Octavio Paz, Fernand Pouillon, Jacques Prévert, Arthur Rimbaud, Françoise Sagan, Nathalie Sarraute, Georges Simenon, B. Streiff, Jules Supervielle, Egon Schiele, J. Tardieu, Jules Verne, A. Vialatte, Boris Vian, Oscar Wilde, F. Xenakis, A. B. Yahoschua, et Stefan Zweig.

" Sa voix dégage une impression de sérénité envoûtante puisée à la source même des mots ... Attention des spectateurs captivée, passant du rire à l'émotion, de la révolte à la tendresse. " (Le Provençal)

" C'est une voix vibrante et un jeu subtil, des yeux qui suggèrent, un minimum de gestes et c'est avec ce peu qu'elle donne beaucoup à voir et à entendre "
La Marseillaise

" Mady Mantelin dit, elle lit, elle met au monde des textes... engagée dans une mission qui serait, je crois, de nous faire aimer un livre, un auteur. ... elle nous fait entrer à l'intérieur d'un livre... elle joue à ne pas jouer, à être la plus vraie possible par la seule densité de sa présence et de son immense talent. "
Jacques SALOME in Vaucluse l'hebdo, été 2004.

" Il y a dans la vie des acrobates, des gens qui vont chercher le meilleur pour vous l'offrir... C'est le travail de Mady Mantelin, d'une habileté étonnante car tout est suggéré : demi-teintes, lumières, respirations, silences, musique "
E. AMY

MARISOVA, Stella
originaire de la patrie de Dvorak, Stella Marisova est une chanteuse de taille petite douée d’une voix superbe -- soprano léger colorature puissante et colorée, capable de remplir de joie l’espace d’une cathédrale ou d’une grande salle de concert, mais dont la finesse exceptionnelle en chantant la musique de chambre fait les délices de son public. Ses récitals donnés dans les églises, abbatiales et salles de concert, ont su séduire le public de France, du Royaume Uni, de République Tchèque et de nombreux festivals d’Europe. Soliste de l’Opéra Mozart de Prague et au Théâtre Reduta et à l’Opéra Janacek de Brno, elle a donné des concerts en tant que soliste avec l’Orchestre Philharmonique de la ville Hradec Kralové, avec l’Orchestre Philharmonique de la ville Zlin, avec l’Orchestre Philharmonique de la ville Olomouc et lors du FOK de Prague en République Tchèque -- mais aussi avec le National Symphony Orchestra of London, l'Ensemble Baroque de Toulouse et le Collegium Musicum d'Aquitaine, entre autres.
Installée à Bordeaux depuis quinze ans, elle donne des leçons de chant, des masterclasses pour élèves avancés, des ateliers d'initiation au chant et des séances collectives de chant et relaxation.
Parmi toutes ces activités, elle se consacre également à la promotion de la culture de son pays natal, dans le cadre de l’association Franco-Tchèque d’Aquitaine.
www.franco-tchèque-aquitaine.com
www.stella-marisova-artiste.com

MARTIN
Elisa Née à Madrid, Elisa MARTIN a étudié le piano sous la houlette de Iván Cítera et de Miguel Ángel Ortega Chavaldas au Conservatoire Supérieur d’Aragón (Zaragoza), où elle obtient son diplôme en juin 2013 avec les meilleures notes. Elle a participé activement à des masterclasses avec des professeurs comme Nino Kereselizde, Josep Colom, Imre Rohmann, David Kuyken, Andras Kemenes, Frank Wibaut, Marta Gulyás, Ralf Nattkemper, Alexander Kandelaki, Begoña Uriarte, Ángel Sanzo, Claudio Martínez-Mehner, Eldar Nebolsin et Rita Wagner. Lauréate des concours Hazen Intercentros (Madrid) et Jacinto Guerrero (Toledo), elle associe actuellement sa formation pianistique et ses activités artistiques avec l’enseignement.

MARTINAUD-MONDET,
Françoise mezzo-soprano, étudie le chant au Conservatoire National de Région de Bordeaux dans la classe Robert Massard, puis elle entre au Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris dans la classe de Régine Crespin, où elle obtient successivement ses premiers prix de chant en opéra, oratorio et art lyrique. Parallèlement à ses études, elle participe à de nombreux master classes entre autres avec Christa Ludwig pour le répertoire allemand, Irène Aitof et Jean Christophe Benoit pour la mélodie française.
Elle aborde l’opéra dans les rôles de Geneviève dans Pélleas et Mélisande, Dame Marthe de Faust au festival de Loches, Mahagonny de Kurt Weil puis le Medium de Menotti à la Péniche Opéra. Sa jeune carrière est marquée par ses débuts à l’Opéra Bastille dans les rôles de la Troisième servante dans Elektra et dans celui de Stella des Contes d’Hoffmann ainsi qu’au théâtre du Châtelet dans Der Rosenkavalier (dir. Armin Jordan) et la Femme sans ombre (dir. Christoph von Dohnányi). Elle interprète sur scène de nombreux grands rôles du répertoire lyrique : l’Heure Espagnole de Maurice Ravel à Luxembourg dans le rôle de Conception sous la direction Léopold Hager, le Page de Salomé sous la direction d’Alain Lombard, la Petite Renarde Rusée de Janacek. Elle a été ensuite Carmen à Lille (dir. Jean Claude Casadesus) puis Charlotte dans Werther et Orphée de Gluck à Rennes (dir. Jonathan Darlington).
Françoise Martinaud-Mondet se produit régulièrement en récital dans un répertoire de mélodies et de lieder.

MARVAL, Marie Louise de,
pianiste suisse, a assuré sa formation musicale en Suisse avec Erwin Laslo.
Elle s'est produit en récital ou en concert avec orchestre en Suisse, France, Italie, Grèce et USA. Elle a réalisé de nombreux enregistrements pour la radio et la télévision suisse. Elle est professeur au Conservatoire de Musique de Neuchâtel. Depuis quelques années, elle est l'accompagnatrice des chanteurs de L'avant-scène opéra.

MAYO Carmen
, piano
Née à León (Espagne), elle étudie l'harmonie et la piano au conservatoire de sa ville natale. Elle finit ensuite ses études supérieures en musique de chambre et en piano au Conservatoire Supérieur de Madrid sous la houlette d'Emmanuel Ferrer-Laloë. Carmen Mayo amplifie ses connaissances et aptitudes artistiques en assistant à des masterclasses avec Luiz de Moura Castro, Miquel Farré, Y. Solomon, P. Aegerter, John Salmon, Joaquín Achúcarro, Félix Ayo, Jordi Savall… Boursière du gouvernement de la région de Valencia, elle se spécialise en pédagogie musicale (Kodály, Willems, Orff, Dalcroze...) à la Carnegie Mellow University de Pittsburgh aux États-Unis.
En tant que soliste et chambriste, elle donne des récitals en Espagne et à l'étranger. Elle réalise également des enregistrements des œuvres pour alto et piano de Mendelssohn, Schubert et Brahms pour la Radio Nationale d'Espagne. Au cours des dernières deux années, elle dirige et réalise à Valencia une émission de radio dédiée à la musique de chambre. Divers conservatoires l'invitent à donner des cours de musique de chambre, et elle figure comme membre du jury pour divers concours.
Depuis 1990, Carmen MAYO est professeur de musique de chambre au Conservatoire Supérieur de Valencia (Espagne). Dans cette même ville, elle travaille également comme coordinatrice déléguée de la Fondation Eutherpe, dédiée à promouvoir la carrière de jeunes interprètes, et organisant une importante série de concerts.

MEIER
Cyprile , soprano
Après avoir obtenu une médaille d'or de formation musicale au C.N.R. de Clermont-Ferrand, Cyprile Meier étudie le chant à la Maîtrise de Notre-Dame de Paris où elle obtient un diplôme de perfectionnement aux techniques du chant, puis à l'E.N.M. de Mantes-la-Jolie dans la classe de Bernard Malet où elle obtient une médaille d'or et un diplôme de perfectionnement, mention Excellence. Parallèlement, elle suit de nombreuses mnasterclasses avec notamment Vera Rosza, Howard Crook, Dominique Vellard, Udo Reinemann et Martin Isepp. Soliste de l'Ensemble de Musique Baroque Da Camera (Dir. D. Meier) pendant 11 années, elle approfondit ensuite le répertoire médiéval et contemporain avec l'Ensemble Mora Vocis (voix de femmes solistes a cappella). Elle pratique la musique d'ensemble au sein de plusieurs formations telles que Arsys (Dir. P. Cao), le Choeur de Chambre de Namur (Dir. J. Tubery), Les Eléments et l'Ensemble Jacques Moderne (Dir. J. Suhubiette), Les Musiciens du Louvre (Dir. M. Minkowski). Membre permanent du prestigieux Choeur de Chambre « Les Éléments » (J. Suhubiette) et de « Résonance Contemporaine » (A. Goudard), elle dirige depuis 2004 l’Ensemble Baroque Da Camera avec 18 chanteurs et 8 instrumentistes.

MENEZES
Marta, piano
Marta Menezes a commencé ses études musicales de piano au Conservatoire de Musique de Minde (Portugal). En 2006, elle est entrée à l’Ecole Supérieur de Musique de Lisbonne, en licence avec Miguel Henriques. Apres avoir obtenu son Diplôme, elle a continué à étudier avec Miguel Henriques et Jorge Moyano. Actuellement elle est inscrite en Master of Performance au Royal College of Music, avec le pianiste Dmitri Alexeev.

Marta a participé à de nombreux concours au Portugal ainsi qu’à l’étranger où elle a été lauréate au 2ème concours National de Ourém (2005), Concours International Scriabin (Paris 2006), Concours de piano de la ville de San Sébastien (2007), 18ème Concours International de piano “Rome 2008”, 15ème Concours International Maria Campina (2010), 7ème Concours Ibérique de Piano du Alto Minho (2010) et Ier Concours International Chopin à Bagnères de Bigorre (France - Juillet 2010). Marta est souvent invitée pour jouer en avant-première des morceaux de compositeurs portugais contemporains. Elle a déjà joué la première mondiale des œuvres de Sérgio Azevedo, André Miranda, Diogo Alvim et Nuno da Rocha, avec enregistrement pour la radio portugaise Antenne 2.

MÉTOT, Pascal. Comédien dans l’âme, ce normand de naissance découvre l’univers théâtral grâce à une formation complète d’art dramatique et de clown sans oublier le théâtre de rue.
Tout en étant régulièrement programmé par la Compagnie José Manuel Cano Lopez dans les spectacles : Cabaret du bout de la nuit, Kafka Labiche, Mama Luna Mama Noche, Lope de Aguirre Traitre, Les malheurs de Sophie, Paroles d’acteurs... ainsi qu’au cinéma avec Rabelais (France 2), Vidocq (TF1), il poursuit une activité d’enseignant d’art dramatique en Touraine.

MIRACLE
Olga. Née à Sacramento (États-Unis),elle étudie le chant et le piano au Conservatoire Supérieur de Musique de Barcelone, où elle obtient trois diplômes de professeur supérieur avec prix et mentions honorifiques. Elle réalise également des études de traduction, de philologie et de musicologie. Depuis lors, Olga MIRACLE poursuit une intense carrière de soliste dans en opéra, oratorio, lied et musique ancienne, en Catalogne et à travers l'Europe (Festival d'Edinburgh, etc.). En 2010 elle a chanté les rôles principaux féminins dans Les Noces de Figaro, dans L'Elisir d'amore et dans d'autres opéras et oratorios. Olga MIRACLE est membre fondateur des groupes de musique ancienne: " Stella Splendens " (musique médiévale), " Arie Musicali " (musique baroque) et " Massada " (musique sépharade). Elle poursuit une constante recherche en faveur de la récupération du patrimoine musical catalan et a enregistré sur trois CD's: Cançons Populars Catalanes i Occitanes, Sardanes i cançons de Pau Sicart et Alió, Morera, Toldrà, de la Renaixença al Noucentisme.
www.olgamiracle.com

MOON Chang-Rok , piano
Néà Séoul (Corée du Sud), il commence à apprendre le piano grâce à sa mère, dont l'influence dans le domaine musical sera décisif. À l'âge de quatorze ans il émigre à Madrid et étudie sous la férule de Pedro Lerma. Chang-Rok MOON finalise ses études supérieures de piano au Conservatoire Royal de Madrid avec un premier prix et médaille d'or à l'unanimité. Il obtient une bourse de la banque Chase Manhattan pour étudier à la Royal Academy of Music (Londres) avec le professeur Christopher Elton. Il y obtient son diplôme trois ans plus tard, summa cum laude.
S'ensuivent des années d'activité frénétique : MOON participe à des concours nationaux et internationaux, obtenant le 1er Prix au Concours International de Piano de Jaén et le 2e prix aux concours internationaux " Pilar Bayona " et " Fondation Guerrero ". Désabusé, il finira par quitter cette voie, étant arrivé à la profonde conviction que l'art n'est pas fait pour qu'on y entre en compétition les uns avec les autres.
Chang-Rok MOON s'est produit en tant que soliste, chambriste et soliste avec orchestre, dans grand nombre de salles de Corée du Sud, Espagne, Angleterre, France, Allemagne, Israël... recevant toujours les éloges très favorables du public et de la critique musicale. Il élargit et amplifie constamment son répertoire. MOON est actuellement professeur de piano au conservatoire de Valencia.

MORGAN, Hannah. Originaire du Pays de Galles, Hannah commence à apprendre la clarinette à l'âge de 10 ans ; quatre ans plus tard, elle obtient une place au Royal Welsh College of Music and Drama (Cardiff), où elle étudie sous la férule de Leslie Craven. Une bourse lui permettra de poursuivre ses études de Bachelors et de Masters au Royal College of Music à Londres, où elle étudie avec les professeurs Richard Hosford, Tim Lines, Janet Hilton et Bob Hill. Au cours de sa carrière, elle joue dans plusieurs orchestres, dont le BBC Symphony et le BBC National Orchestra of Wales. Elle est également récipiendaire du Prix Selmer de Clarinette en mémoire de Frederick Thurston. Hannah voudrait remercier tous ceux qui l'ont soutenue au cours de ses études, notamment la Comtesse de Munster, le Musicians Benevolent Fund (Ian Fleming Musical Theatre Award), le Richard Carne Trust, le Fonds Leverhulme et le Elisabeth Evans Trust.

MORINIÈRE, Antoine
C’est à l'âge de huit ans qu’Antoine débute la guitare avec Jean Luc Rocchietti au Conservatoire de Marmande. A 15 ans, il décide d’entamer le cheminement qui l’amènera à une carrière de concertiste. En 2011, Antoine rentre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe d’Olivier Chassain et de Laurent Blanquart, et commence à voyager avec sa guitare à travers l’Europe (Pologne, Allemagne, Portugal, Autriche, Espagne, Roumanie, Belgique...) jusqu’à l’obtention de sa licence de concert avec la mention Très Bien au CNSMDP en 2014. Dédicataire d’une suite de 3 pièces de Rikako Watanabe (professeure au CNSMDP), il effectua la création de la première pièce durant sa tournée en Espagne en 2012. Lauréat du concours Santa Cecilia de Porto, il enregistrera son premier CD avec le label KNS Classical dans le courant de l'année 2015. Antoine est le lauréat de nombreux concours internationaux: 1er prix au concours international de guitare d'Antony (2015), 1er prix au « Santa Cecilia Music Competition » (Porto, 2014), 1er prix au « Olsztyn Guitar Competition » (Pologne), 1er prix au « Concours International Léopold Bellan » (Paris), 2eme prix au « Vienna Guitar Competition » (Autriche) et 2eme prix au « Anna Amalia Guitar Competition » (Weimar).

MOTTE, Chloé La. Après avoir débuté ses études de flûte dans une école de musique municipale de Seine et Marne, elle s' inscit à l' E.N.M de Bergerac, dans la classe de Mme Lannoy.
En 1998, elle obtient son C.F.E.M avec une mention très bien.
En 2000, elle entre dans le niveau supérieur au C.N.R de Bordeaux, dans la classe de Mr Dinouard.
En 2002, elle obtient son D.E.M avec une mention bien en flûte seule, avec mention bien en musique de chambre classique et avec une mention très bien en musique de chambre contemporaine.
La même année, le jury du concours Léopold Bellan lui décerne un premier prix dans le niveau excellence.

MOURA Eugénia, piano
La pianiste portugaise Eugenia Moura a étudié avec Helena Sá e Costa, ainsi qu’avec Fernando Jorge Azevedo, Sequeira Costa, Winifred Wolf et Vlado Perlemutter, au Portugal et en Autriche. Après avoir terminé le cours supérieur de piano et une maîtrise d’histoire à Porto, elle a poursuivi des études à l’université de Boston (Master of Music Education) et à la Sorbonne, Paris IV, en Histoire de la Musique et Musicologie avec Édith Weber. Elle donne des concerts comme soliste avec orchestre sous la direction de chefs comme Miguel del Castillo et Ernst Schelle et en musique de chambre, au Portugal, en Espagne, en France, en Autriche et au Maroc. Invitée comme membre de jury de plusieurs concours de piano, elle est la directrice de l’Académie de Musique Fernandes Fão et la directrice artistique du Concours Ibérique de Piano, du « Festival da Primavera » et du Festival « Percursos da Música ».Plusieurs de ses articles ont été publiés dans des journaux spécialisés de musique et d’histoire. Elle a enseigné à l’École Supérieure de Musique et des Arts du Spectacle, à Porto, à l’École Supérieure d’Éducation, à Viana do Castelo, et à l’Université de Surrey-Roehampton, à Londres. Elle a crée le premier Master en Enseignement de la Musique au Portugal.

MULE, Nathalie
est née le 2 juin 1963 dans une famille de musiciens. Elle fait ses études au Conservatoire National de Région de Nancy où elle obtient en 1979 un 1er prix à l'unanimité de violon, un 1er prix à l'unanimité de musique de chambre ainsi qu'un 1er prix d'analyse musicale accompagné du prix spécial de la SACEM.
En 1981, elle obtient le 1er prix interrégional de violon et entre au Conservatoire Supérieur de Paris dans la classe de Christian Ferras.
En 1983, elle obtient son prix de violon puis est reçue sur concours, premier soliste à l'Orchestre National Bordeaux Aquitaine.
Elle fut également violon solo de l'ensemble Musique Nouvelle jusqu'en 1991, ce qui la familiarisera avec le répertoire contemporain.
Nathalie Mule participe régulièrement à des concerts de musique de chambre. Elle s'est également produite en soliste avec l'Orchestre National Bordeaux Aquitaine, l'Orchestre de Metz ainsi qu'en Allemagne.


MUÑOZ DE BUSTOS, Pilar est née à Madrid en 1979. Dès l'âge de 8 ans elle débuta ses études musicales au Conservatoire Professionnel de Musique de Majadahonda (Madrid) où elle fut l'élève des professeurs de piano Mercedes Barros et Antonio Leòn-Robuster. En 1998, elle y obtint le diplôme de "grado profesional" de piano avec un 1er Prix d'Honneur. Elle a travaillé sous la conduite des pianistes Santiago Casanova et Leonel Morales ainsi que du compositeur Rafael Cavestany. En 1998 elle réussit le concours d'entrée au "Rotterdams Conservatorium", en Hollande où, actuellement, elle suit les cours du Maître Aquiles Delle Vigne, disciple de Claudio Arrau et concertiste de renommée internationale. Elle a participé, à titre d'interprète, au Festival de Musique espagnole organisé par la TAFT School de l'Etat du Connecticut (Etats Unis). Elle a suivit des cours aux "Internacionales de Música" de Cartagène et à l'Académie Internationale d'Eté du Mozarteum de Salzbourg. Elle a aussi suivi des Master-class données par Nelly Ben-Or, Mamiko Suda, Fernando Garc'a Torres, Almudena Cano et Fernado Puchot, entre autres. Elle débuta sa carrière d'interprète en Hollande comme soliste à la K&O-Kapelzaal de l'Université de Leide, le 18 mai 2000. En juillet de la même année, elle enregistra pour les programmes classiques populaires de la Radio Nationale Espagnole. La même année elle s'est produite en concert à la "Hogeschool voor Muziek", en Hollande, et au Théâtre Romea de Murcia ainsi qu'à l'Auditorium Alfredo Kraus de Madrid.

MURILLO, Patrick. Patrick MURILLO
Né à Saint-Jean-de-Luz, au pays Basque, Patrick Murillo apprend très tôt la guitare et la mandoline avec sa mère à l’Estudiantina de Ciboure, orchestre à plectre que dirige son grand père, Albert Kaempf ; il y apprend les techniques instrumentales ; mais surtout l’amour de la musique partagée. Après des études à l’université de Pau et des pays de l’Adour où il obtient une maîtrise options direction de chœur et électro-acoustique dans la classe de Guy Maneveau, il s’inscrit au conservatoire national de région (CNR) de Bayonne pour y passer son Diplôme d’études musicales supérieures et obtient une médaille d’or à l’unanimité en guitare, écriture, analyse, composition, solfège et musique de chambre.
Pasionné par la pédagogie, il passe son CAPES de musique et devient professeur d’éducaiton musicale dans les collèges : d’abord dans le Nord où il chante dans le prestigieux chœur régional de Lille sous la direction de grands chefs comme Jean-Claude Casadessus, Michel Piquemal, Alain Lombard ou Jean-Claude Malgoire, puis à Marmande où il exerce depuis 14 ans au Lycée Val de Garonne enseignant dans les classes CHAM (horaires aménagés musique) et dans les classes à option musique de lycée.
Il dirige depuis son arrivée dans le sud ouest le chœur Val de Garonne de Marmande avec qui il a présenté des œuvres variées allant du répertoire basque aux chœurs d’opéras, en passant par de nombreuses pièces religieuses pour finir avec la grande messe en ut mineur K 427 de Mozart que le chœur a présenté en 2011 accompagné par l’Estudiantina de Ciboure que Patrick Murillo dirige également à présent, assurant ainsi la relève familiale à la tête du groupe de ses débuts.
Cherchant par ailleurs à ouvrir son champ de compétences, il a aussi édité un CD de comptines pour enfants (« les 5 sens », aux éditions éveil et découvertes) et a été concertiste (guitare et mandoline) avec Françoise Billoir au piano ainsi qu’au sein de l’Estudiantina.

.MUSTER, Sylvain basse. Parallèlement à sa formation d'instituteur à l'Ecole normale, il étudie le chant et le trombone basse au Conservatoire de musique de Neuchâtel. Il reçoit un prix de virtuosité en juin 2002. Depuis deux ans, il travaille avec Grace BUMBRY à Salzburg. Diplômé du Studio d'Opéra Suisse à Bienne en 2000, il a tenu différents rôles à la scène, dont notamment Leporello et le Commandeur dans Don Giovanni, et Figaro dans I Nozze di Figaro de Mozart, Colline dans La Bohème de Puccini, Rodolfo dans La Sonnambula de Bellini, Don Basilio dans Il Barbiere di Siviglia. En été 2002, il a interprêté Maître Ramon dans Mireille de Gounod produit dans le théâtre antique par le festival d'Arles.
Il chante régulièrement dans le répertoire d'oratorio, comme par exemple le Messie de Haendel, le Requiem de Mozart ou La petite Messe solennelle de Rossini. En avril 2002, deux opéras de poche composés par Sylvain MUSTER sur des textes de Raymond Devos ont été créés à Colombier (Suisse).