Q/R

QNG Quartet New Generation

Andrea Guttmann
(Hallein, Autriche)
Lauréate à plusieurs reprises au concours Jugend musiziert, Andrea Guttmann reçut des bourses de la part des gouvernements d'Autriche et des Pays-Bas, et étudia à Salzburg (Mozarteum), à Milan, à Barcelone, et à Amsterdam (où elle réside depuis 1998). Spécialiste en la musique du Moyen Âge tardif, elle est fondatrice de l'ensemble polyphonique " Via Artis ".

Hannah Pape (Kiel, Allemagne)
Lauréate à plusieurs reprises au concours Jugend musiziert, Hannah Pape fut boursière du programme européen Erasmus et réalisa ses études à Berlin, à Amsterdam et à Hambourg. Elle réside et enseigne à Berlin.

Heide Schwarz (Berlin)
Lauréate à plusieurs reprises au concours Jugend musiziert, Heide Schwarz fut boursière de la Ville de Passau (Bavière) et gagna le premier prix au Concours de Flûte à Bec à Utrecht. Ancien membre du Quatuor Cumulus, elle s'intégra au " Quartet New Generation " en 2002. Elle obtint son diplôme de soliste avec distinction à Berlin en 2002, ville ou elle réside et enseigne actuellement.

Susanne Fröhlich (Passau, Allemagne)
Lauréate à plusieurs reprises au concours Jugend musiziert, Susanne Fröhlich gagna également les concours de flûte à bec à Engelskirchen et à Utrecht. Elle fut boursière de la Ville de Passau (Bavière) et des prestigieux Cours d'Été de Darmstadt. Ayant étudié à Amsterdam et à Berlin, elle est spécialiste en musique contemporaine et en performances multimédia. Elle est non seulement membre de la Compagnie " Black Jackets ", mais a également fondé un trio de musique baroque.

QUINTE ET SENS
L'ensemble vocal Quinte et Sens est né en mars 1999 de la passion de six chanteurs pour le répertoire a capella tant profane que sacré. Amateurs désireux de découvrir un répertoire plus intimiste, initialement choeur de chambre des ???????????????????, ils s'attachent à explorer la richesse de chaque oeuvre dans le respect de l'écriture, du contexte
historique et humain. Après trois années d'existence, le sextuor Quinte et Sens est formé aujourd'hui de six musiciens confirmés. Ils ont pour vocation de redécouvrir et de diffuser le répertoire polyphonique Renaissance, Baroque et Contemporain. Chaque oeuvre nouvelle abordée engage un véritable travail de fond, global et cohérent, alliant recherche et formation. S'inspirant du travail et de la qualité de formations déjà connues, A Sei Voci, Cantus Cölln, The Sixteen, l'ensemble vocal Quinte et Sens aspire à la renommée grâce à son exigence et ses compétences multiples. Ce Sextuor aime à faire partager la passion de son travail vocal à un public toujours plus nombreux et avide de talents. Depuis sa création, Quinte et Sens s'est produit lors de nombreux concerts en région et hors département : sur la côte d'Azur (Monaco, Menton et la Turbie), dans des festivals musicaux (Beaumont du Périgord à l'occasion des mardi de Bannes et Daux lors du sixième festival choral) et dans la région (Castanet Tolosan). Cet ensemble s'est également produit dans plusieurs églises toulousaines, Notre-Dame de la Dalbade, Saint Sernin…et bordelaise, Notre Dame de Talence. Le sextuor Quinte et Sens est formé aujourd'hui de six musiciens et solistes confirmés, deux soprani, une mezzo-soprano, un haute-contre, un ténor et une basse.
   Céline LALO, soprano. Elle étudie le piano puis le chant, qui devient sa passion, à l'Ecole Nationale de Musique de Muret (31). Elle fait ensuite partie du choeur supplémentaire du Capitole avec lequel elle enregistre "Lakmé" et "Chants sacrés" avec Roberto Alagna sous la direction de Michel Plasson. Elle participe à de nombreuses productions du prestigieux ensemble vocal "Les Eléments", dirigé par Joël Suhubiette (Festival de Saint-Céré, Festival d'Auch, "Dialogue des Carmélites" et enregistrement de "Carmen" avec M.Plasson,…). Elle se produit également en soliste, accompagnée d'une formation de musique de chambre (Festival de Mont-Louis et de Bedeilhac). Elle perfectionne sa technique vocale et développe son répertoire avec Maryse Arsène-Henry, professeur de chant à l'ARPA et anciennement à Radio France.
  Elsa SIGRIST, soprano. C'est une autodidacte de la musique. Sa voix pure lui vaut d'être soliste au sein des Choeur des Pays d'Oc, sous la direction de Paul Badens. Elle entreprend ensuite des études musicales et vocales, confiant le développement de sa voix à Maryse Arsène-Henry avec qui elle parfait maintenant sa technique vocale.
  Marie SUSINI, mezzo-soprano. De formation plus classique, elle est très tôt initiée à la musique au travers du piano, par Arto Benon, professeur à l'Ecole Normale de Musique de Paris. Après l'obtention de son Diplôme de Fin d'Etude en formation musicale, elle se met au chant en arrivant sur Toulouse et découvre sa passion pour la polyphonie, elle intègre le Groupe Vocal de Toulouse sous la direction d'Alix Bourbon. Elle poursuit son travail vocal sous la direction de Maryse Arsène-Henry.
  Antoine STRUB, haute-contre. C'est à l'âge de huit ans qu'Antoine débute sa formation de musicien, dans le cadre de l'école nationale de musique et de danse du Tarn : il suit pendant dix ans les classes de violon, solfège et chant choral. C'est ainsi qu'il a l'occasion, à onze ans, de participer en tant que soliste à une série de concert avec l'orchestre du Capitole de Toulouse, puis à une tournée avec l'ensemble Organum de Marcel Péres. Il chante actuellement dans l'ensemble "Les Eléments" de Joël Suhubiette, et l'Ensemble baroque de Toulouse.
  Pierre MARASSÉ, ténor. Comme pour notre mezzo-soprano, c'est le piano qui fait naître sa passion pour la musique. Elève pendant près de douze ans à l'académie Marguerite Long il a l'occasion de travailler sous la direction de professeurs renommés comme Madame Vidal Bertaud. Parallèlement, il chante au sein de nombreux choeurs amateurs de bon niveau où il découvre et aime le répertoire polyphonique. Il travaille sous la direction de Pierre Vié avant d'intégrer, lui aussi, le Choeur d'Alix Bourbon. Il parfait sa technique vocale avec Geneviève Philip.
  Patrick SUBLAURIER, basse et direction. Enfant doué, il découvre la musique très tôt (quatre ans et demi) par l'intermédiaire d'un instrument atypique mais au combien difficile : l'accordéon concert. Elève assidu de Monsieur Norsic, il intègre le Conservatoire National de Région de Poitiers où il obtient son Prix de solfège. A 18 ans, il passe de
nombreux Concours Internationaux et obtient notamment le 2 ème Prix International au Trophée Mondial de l'Accordéon à Sachsenheim ainsi que le 3 ème Prix de Musique de Chambre au Concours International Lacroix de Saint Etienne. Musicien brillant, il parfait sa technique sous la direction de Monsieur Gui Ferla au Conservatoire National de Région de
Toulouse. Il décroche un 1 er Prix en instruments et un 1 er Prix d'analyse. Il étudie aussi l'écriture et l'harmonie, obtenant sa Licence de Musicologie à Toulouse. Chef de choeur adjoint des Choeurs du Pays d'Oc, il s'épanouira vocalement sous la direction d'Alix Bourbon au sein du Groupe Vocal de Toulouse. Lui aussi parfait sa formation vocale sous les conseils de Maryse Arsène-Henry.


RACHET, Xavier
1999 : médaille d'or de trombone du CNR de Bordeaux
2000 : médaille d'or de trombone à l'unanimité du CNR fde Toulouse
médaille d'or de musique de chambre du CNR de Bordeaux
médaille d'or de "lecture à vue" du CNR de Toulouse
2002 : Titulaire du diplôme d'état de professeur de trombone par le CEFEDEM Aquitaine
Expériences:
Musicien dans diverses formations ( orchestre dont " Symphonistes d'Aquitaine" , ensemble de cuivres des Landes, musique de chambre...).  Professeur de trombone et de tuba dans les écoles de musique de Saint Pierre du Mont et Mont de Marsan ( Landes ). Membre du quatuor " Marsouth" .

RADIGON
, Isabelle. L'artiste lyrique Isabelle RADIGON s'installe en Roumanie en septembre 2000 pour se perfectionner auprès de maîtres roumains. En 2002, elle est invitée par l'Opéra et la radio de Cluj-Napoca pour deux spectacles de la voix humaine de Poulenc. En 2003, elle devient soliste à l'opéra de Craiova où elle débute dans Oscar du Bal Masqué de Verdi et fait de nombreuses tournées en Europe avec Carmen de Bizet où elle tient le rôle de Frasquita. En 2004 elle est invitée par l'orchestre de Brasov, où elle chante la cantate de JS Bach BWV 52 pour soprano solo. En 2005, c'est l'orchestre de chambre de la radio de Bucarest qui l'invite à chanter le dixit Dominus de Haendel, retransmis en direct sur les ondes. Réinvitée par ce même orchestre en février 2006, elle participe à un concert en hommage à Mozart. En avril,elle chante, à Brasov, la 4eme symphonie de Mahler,sous la direction de Cristian Orosanu. En Juillet, elle est invitée au concert de clôture des rencontres d'Art Lyrique de Cambes où elle chante avec orchestre l'Exultate Jubilate de Mozart. Son répertoire comprend le lied et la mélodie,et porte une affection particulière aux oeuvres pour guitare et soprano du 18e et 19e siècles.

RAWNSLEY Rosalind s’est formée à la narration et à la dramaturgie au Queen’s Gate College de Londres. Elle a dirigé un grand nombre de productions théâtrales musicales pour les jeunes et les adultes, mais son intérêt particulier se porte sur le travail avec des musiciens dans des programmes qui mélangent les mots et la musique. Elle a interprété en France et dans de nombreux endroits au Royaume Uni, incluant des apparitions à South Bank, St. John’s, Smith Square, l’église de James,Sussex Gardens et le Barbican Centre à Londres; Tewkesbury Abbey, Carlisle Cathedral, et ailleurs avec l’organiste Robin Kimber, à Dartington Summer School of Music avec le claveciniste Rogers Covey-Crump et d’autres, et pour des Societés de Musique et Festivals des Arts dans tout le pays avec un certain nombre de groupes de musique de chambre.

REYMONDET Lorin, piano
Lorin Reymondet, né à Mourenx (Pyrénées-Atlantiques, France), commence ses études musicales dès l'âge de huit ans avec la flûte traversière à l'école de musique municipale de Lons. Jusqu'à l'âge de dix-huit ans il reçoit une formation dans diverses disciplines musicales telles que la musique de chambre, l'harmonie, l'analyse, le solfège ou encore la direction de chœur. En tant que flûtiste il a entre autre participé à des concerts avec l'harmonie paloise et l'orchestre symphonique de Pau.
Après l'obtention de son Bac avec mention, il se passionne pour le piano et commence à prendre des cours particuliers avec Guy Teston (professeur a l'ENM de Pau) et intègre dans le même temps la classe d'accompagnement de Marina Pacowski au CNR de Bayonne.
En 2008, il termine avec succès ses études musicales a Bayonne avec l'obtention de son DEM, spécialité accompagnement. Deux ans plus tard il intègre le CNSM de San Sebastian dans la classe du pianiste et pédagogue reconnu Emmanuel Ferrer, avec qui il travaille depuis 2006, afin de poursuivre son apprentissage. Actuellement en troisième année il se perfectionne dans plusieurs domaines pianistiques tels que l'accompagnement (vocal et instrumental) avec Maciej Pikulski et Irini Gaitani, la musique de chambre avec Karsten Dobers ou encore la musique contemporaine avec Ricardo Descalzo.
Tout au long de ses études il participe à plusieurs stages (Vienne, St-Petersbourg, Mesnil des arts) et reçoit des cours et des master class de Marta Zabaleta, Sylvaine Billier, Jean-Philippe Guillo, Aurélie Forre, Enrique Ricci
A partir de 2006 et jusqu'en 2010, il se produit en tant qu'accompagnateur au théâtre du versant, lors des concerts du Chœur Ermend Bonnal et anime les stages de l'association "Cantere Lirica".
Il se produit régulièrement au sein de l'ensemble Tio Nel à l'occasion de concerts tant en France qu'en Espagne, ainsi qu'avec le Trio Lal (clarinette, violoncelle et piano).
En plus de ses études musicales et de ses activités pianistiques, il donne des cours de piano au sein de diverses associations et des cours particuliers dans la région de Bayonne.

REYNOSO Joel piano
Né au Brésil en 1990, Joel REYNOSO commence ses études de piano à l’âge de six ans en Argentine (province de Mendoza). Sa famille s’installe à Buenos Aires en 2002, où il étudie le piano sous la houlette de Antonio De Raco, ainsi que l’harmonie, la composition et l’analyse. Joel Reynoso poursuit ses études en Espagne sous la férule d’Iván Cítera au Conservatoire Supérieur de la Région d’Aragón (Zaragoza), où il obtient son diplôme avec mention d’honneur. En outre, Reynoso a participé activement à des masterclasses données par Elizabeth Leonskaja, Andrzej Jasisnki, Blanca Uribe et Kaya Han. Il se perfectionne actuellement dans la classe de Josep Colom à Alcalá de Henares (Madrid).
Joel Reynoso s’est produit dans plusieurs salles en Argentine (Mendoza, Buenos Aires) ainsi qu’en Espagne – entre autres, dans le cycle « Grands Classiques de du Répertoire de Piano (Centre Civique de l’Université de Zaragoza, 2008) et dans le festival Sin Fronteras (Zaragoza, 2012). Il a gagné le 2ème Prix dans la 2ème Catégorie du 7ème Certamen Nacional de Piano (Veguellina de Órbigo, León, Espagne, 2006), tandis qu’au Concours « Infanta Cristina « (Madrid, 2008) il a atteint la finale.

RICCI
Enrique, piano
Né à Buenos Aires et devenu citoyen espagnol, Enrique Ricci vit actuellement à Barcelone, où il travaille depuis de longues années en étroite collaboration avec le Grand Théâtre du Liceu en tant que chef de chant, chef d’orchestre et superviseur artistique et musical. Il a débuté sa carrière en tant que chef de chant et d’orchestre au Teatro Colón de Buenos Aires. Sa longue et brillante carrière d’accompagnateur vocal et de chef l’a mené à travailler avec de grandes figures du monde lyrique, telles Victoria de los Ángeles, Montserrat Caballé, Alfredo Kraus, Nicolai Gedda, Régine Crespin, Hermann Prey, Peter Schreier, Agnes Baltsa, Karita Mattila, Francisco Araiza et Giuseppe di Stefano. Pendant plusieurs années, Ricci a collaboré étroitement avec José Carreras à l’occasion de galas d’opéra, de méga-concerts et de récitals devant un très nombreux public. Il est également à la baguette de l’enregistrement du CD « Zarzuelas » de José Carreras avec l’English Chamber Orchestra.
Son activité internationale l’a mené à diriger, entre autres, les orchestres suivants: Washington National Symphony Orchestra, London Royal Philharmonic, Münchner Symphoniker, Nordwestdeutsche Philharmonie , Philharmonie Tchèque, Filarmonia Hungarica, et l’Orchestre de l’Opéra National de Chine (Pékin).

DANTAS ROCHA
Vasco
Né en 1992, le pianiste portugais Vasco Dantas Rocha étudie actuellement le piano en 4ème année au Royal College of Music (Londres) dans sa quatrième année sous la houlette des professeurs Dmitri Alexeev et Niel Immelman.
Il s’est déjà fait remarquer comme lauréat d’un grand nombre de concours internationaux : l’« Esther Fisher Prize » pour le meilleur élève de piano lors du Chappell Medal Competition en 2013 ; le « Premio Antena 2 » de la radio portugaise ; le Prix de la Fondation Henry Wood en 2011 et en 2012 ; le prix « Casa de Musica » en 2009 ; et dix Premiers Prix absolus, à savoir : Concurso Internacional de Piano do Fundão, Concurso Internacional de Piano do Alto Minho, Concurso De Piano Ría de Vigo, Concurso Internacional de Piano “Florinda Santos”, Concurso de Piano “Santa Cecília”, Concurso de Piano “Marília Rocha”, Concurso de Piano Póvoa de Varzim, Concurso de Piano de Paços’ Premium, Concurso De Piano Elisa Pedroso et Concurso De Música De Câmara Maestro Ivo Cruz.

Vasco Dantas Rocha commence à apprendre le piano à l’âge de quatre ans, et à six ans il donne sa première prestation en public au Musée des Tramways de Porto. En 2000 il est admis avec distinction à la classe de piano du Prof. Rosgard Lingardson au Conservatoire de Porto, où il obtiendra sa Médaille d’Or avec les meilleures notes. Il participe en tant qu’élève actif à des masterclasses de piano et de violon avec des professeurs renommés, tels Paul Badura-Skoda, Boris Berman, Peter Donohoe, Dmitri Alexeev, Luiz de Moura Castro, Alvaro Teixeira Lopes, Pedro Burmester, Ian Jones, John Lill, Cristina Ortiz, Fausto Neves, Phillipe Cassard, Andrew Ball, Youri Bogdanov, Betty Haag-Kuhnke et Sergei Covalenco.
Vasco Dantas joue également du violon, instrument qu’il commence à apprendre à l’âge de sept ans avec le professeur José Paulo Jesus. Il se fait remarquer en tant que violoniste au sein des orchestres « Momentum Perpetuum », « Orchestre des Jeunes des Conservatoires de Musique d’État de Portugal » et en tant que premier violon de l’Orchestre Métropolitain Junior de Lisbonne.
Il donne son premier récital de piano solo en 2011 à Porto, et se produit également en tant que pianiste soliste avec plusieurs orchestres, dont l’Orchestre Symphonique de Porto. Ainsi, il a déjà collaboré avec des chefs comme Martin André, Günter Neuhold, Nicholas Kok et Pedro Neves. En tant que pianiste et violoniste, Vasco Dantas Rocha s’est produit lors d’une centaine de prestations publiques dans plusieurs salles importantes au Portugal, en Espagne, en Grèce, en France, en Allemagne et au Royaume Uni. Il s’est produit en direct à la radiotélévision pour la première fois à l’âge de six ans. Ont suivi des interviews pour Antena 2 et Porto Canal, ainsi que des enregistrements en CD et pour la radiotélévision portugaise et espagnole (Radio Gallega).

ROMAN, Henri
Après avoir obtenu son diplôme au conservatoire d Angoulême, Henri Roman est admis au conservatoire supérieur de musique de Lyon dans la classe d’Amaury Wallez, où il obtient un premier prix en 2002 et le Certificat d’Aptitude en 2004. Il travaille ensuite régulièrement dans diverses formations de musique de chambre, dont le Quintette Confluences (avec lequel il obtient un 3ème Prix au Concours International Henri Tomasi en 2004), l’Ensemble Cénoman (avec lequel il a créé le Concerto pour Basson et Orchestre « Les trois étoiles » de Benoît DANTIN), l’Octuor à vent du Festival de la Chaise Dieu et le Trio « À vent propos » (avec lesquelles il donne des concerts en Inde, au Pakistan, au Japon, en Amérique du Sud, en Europe...).
En tant que soliste avec diverses formations orchestrales (l’Orchestre Paul Kuentz, L’Orchestre des Équipages de la Flotte de Brest, l’Orchestre de l’Université de Taipeï, l’Ensemble Antonio Vivaldi, l’Ensemble Cénomans...), il aime faire découvrir le répertoire pour basson, trop souvent méconnu. En février 2009 il obtient un 2ème Prix au Concours International d’Interprétation de Musique Française consacré au basson, à Ville-d’Avray (Paris). Professeur de basson et de musique de chambre au conservatoire du Mans, Henri Roman fait partie de l’Orchestre de Chambre de Paris depuis 2007.

ROUBET Pierre-Emmanuel , ténor
Pierre-Emmanuel ROUBET commence le piano à l’âge de cinq ans et le pratique jusqu’à vingt ans ayant obtenu le diplôme d’étude musicale en « piano jazz » au conservatoire national de région de Toulouse. Par la suite et ce pendant une dizaine d’années il se produit sur scène (Olympia, Cigalle, TNT et autres théâtres français ainsi qu’a l’étranger…) comme pianiste et accordéoniste. En parallèle il se découvre une passion pour le chant lyrique et particulièrement l’opéra – en effet, il rencontre Jane BERBIÉ, Sophie KOCH et Didier LACLAU-BARRÈRE avec qui il travaille le chant jusqu’à ce jour. Il a l’occasion d’interpréter des rôles tels que Pâris de la « Belle-Hélène » d’Offenbach ; Basile des « Noces de Figaro » de Mozart ; Thespis et Mercure du « Platée » de Rameau œuvre reprise aux mois d’avril et juin 2012 à Odyssud (Toulouse) puis à l’abbaye de Sylvanès ; Mozart dans le « Mozart et Salieri » de Rimski-Korsakov en version française ; Tony dans le « West Side Story » de Bernstein… En 2014 il sera Gérald dans « Lakmé » de Délibes, mais aussi Tybalt dans le « Roméo et Juliette » de Gounod donné au festival lyrique de Marmande, ou encore ténor dans le « Fairy Queen » de Purcell pour trois représentations à Odyssud Toulouse et Piquillo dans La Périchole d’Offenbach pour l’opéra de Rennes

ROULLAND Benoît , guitare et arrangements
Après avoir obtenu brillament un premier prix de Supérieur avec félicitations et son prix d'Excellence, il se distingue sur le plan international au concours Giuliani de Bari en Italie et au concours international René Bartoli qu'il remporte. Ses maîtres sont Roberto Aussel et Alvaro Pierri. Sa sonorité pleine, ronde et puissante, sa musicalité et son immense sensibilité font de lui un soliste hors pair : "il va falloir vous habituer au succès" lui prédit-on. Seul guitariste sélectionné à l'Académie internationale Maurice Ravel en 1993 et aux Musicades de Lyon en 1995, il côtoie ainsi les plus grands maîtres de la musique de chambre. Il réalise de nombreux arrangements pour l’OPERITA TRIO et le DUO SOSTENUTO, dont certaines sont déjà éditées.

ROZARIO, Patricia, soprano
Née à Bombay, Patricia Rozario a étudié à la Guildhall School of Music & Drama de Londres, ou elle a gagné la prestigieuse Médaille d'Or et le prix Maggie Teyte. Depuis lors, sa carrière s'est épanouie dans l'opéra, en récital, au travers d'enregistrements et de restransmissions. Sa voix unique et son talent ont conduit plusieurs compositeurs de renommée internationale a composer pour elle, notamment Arvo Pärt et John Tavener, qui a écrit à lui seul plus de trente oeuvres pour Patricia, scellant ainsi une collaboration unique entre les deux artistes. Patricia a chanté sous la baguette de Sloti, Ashkenazi, Jurowski, Gardiner, Belohlavek, Pinnock et Andrew Davis, à Aix-en-Provence, Amsterdam, Lyon, Breme, Anvers, Wexford, l'English National Opera, Glyndebourne et Opera North et donné de nombreux récitals en Amérique du Nord, au Canada, en Russie en Australie, ainsi qu'à travers l'Europe et dans les plus grandes salles du Royaume-Uni. En 2001, la reine Elisabeth II lui décerne une OBE (Order of the British Empire).
Une artiste versatile, son répertoire s'étend du Baroque à la musique contemporaine. Elle a créé de nombreuses pièces, souvent écrites pour elle, dont Como Anhela la Cierva de Pärt, Bestly Tales de Roxanna Panufnik, ou encore Life Eternal, Ikon of Eros, Veil of the Temple de Tavener a Londres et a New York, Lament for Jerusalem en Australie et Schuon Lieder au Festival Ravinia de Chicago. Patricia n’est apparue pas moins de huit fois aux Proms de Londres.
Pour l'opéra elle a incarné le role d'Ilia (Idomeneo) à Glyndebourne, Zerlina (Don Giovanni) au festival d'Aix-en-Provence, Servilla (La clémence de Titus) à Lyon..
Sa dicographie comprend les Chants d'Auvergne avec Pritchard, le Stabat Mater de Haydn avec Pinnock, Le viol de Lucrèce avec Hickox, le Golem de Casken (salué par Grammophone Magazine), ainsi que des enregistrements avec Graham Johnson pour son intégrale des Lieder de Schubert pour Hyperion, la plupart des oeuvres de John Tavener (dont Ahkamotova Songs avec Steven Isserlis). Plus récemment elle a enregistré des Lieder de Strauss avec Charles Owen au piano.

RUBINO Rodolfo et Tatiana MALGUINA. En 1998 ils ont commencé à jouer ensemble en tant que duo au Conservatoire Régional de Ponta Delgada aux Azores (Portugal), où ils enseignaient le piano. Depuis lors, ils se sont produits dans de nombreux concerts à deux pianos et à piano à quatre mains en Italie, au Portugal, en Suisse et en Russie. Leur répertoire extrêmement varié comprend non seulement les œuvres les plus importantes du genre piano à quatre mains, mais également des œuvres rarement jouées en concert. Ils privilégient les compositeurs qui ont su mieux adapter leur art aux exigences très spécifiques de ce genre de musique de chambre : Brahms, Mozart, Liszt, Rachmaninoff, Shostakovitch, Debussy, Stravinsky et Poulenc.