V/W

VALBUENA, Carolina est née à Santander en 1978 et commence ses études musicales au Conservatoire de Torrelavega avec le compositeur Nobel Samano. Après s'être brillamment diplômée en 1996 elle étudie au Conservatoire" Juan C. Arriaga" de Bilbao avec Carlos Ibarra et y obtient en 2000 le Prix d'Honneur de Piano. La même année elle poursuit ses études avec F. Garera Escobar et J. Lopez Gimeno au Conservatoire Royal Supérieur de Madrid, et ensuite avec Emmanuel Ferrer-Laloê.
Elle a déjà "donné plusieurs concerts en Espagne et en France et a obtenu le Prix d'Honneur du Degré Supérieur du Conservatoire de Bilbao et le Prix Ciudad de Cartagena au Concurso Intemacional del Mediterraneo.

VANDEVILLE, Jacques . La critique unanime a vanté les qualités exceptionnelles de cet artiste: "Virtuose sans faille, sonorité d'une rare beauté, finesse extrême dans tous les registres, verve mélodique innée, musicien parfait, jeu magnifique".Le hautboïste Jacques Vandeville a remporté les Prix Internationaux de Munich, Moscou, Prague, Vienne, Genève. Au concours international de Moscou,
il fut nommé à l'unanimité "Artiste Emérite de l'Union Soviétique". Jacques Vandecille se place comme l'un des premiers instrumentistes européens. Il se produit avec les plus illustres formations: le Concertgebouw d'Amsterdam, l'Orchestre de la Suisse-Romande, la Philharmonique Tchèque. Il est aussi soliste des orchestres de la radio où il crée de très nombreuses partitions contemporaines, tout en interprétant les grandes ouvres baroques et classiques, étant parvenu en musique contemporaine à produire plusieurs sons
simultanés (accord au 1/3 et au 1/4 de ton) ainsi que d'autres effets sonores sur une seule note, au moyen de doigtés originaux.
En musique de chambre, il se produit notamment avec clavecin: son duo avec Michèle DELFOSSE, créé en 1978, interprète les grands noms de la Musique Baroque et se produit fréquemment en France et à l'étranger devant une presse et un public enthousiastes.

VASSILIEV, Alexis
Alexis Vassiliev est né en Russie du Nord dans un milieu musical. Dès son plus jeune âge, il étudie le piano, puis s’oriente vers le chant. Formé d’abord dans la tradition du XIXe siècle, il se dirige ensuite vers le style savant du XVIIIe et la musique baroque. Après le conservatoire et l’Académie Gnessin de Moscou, il vient en France, où il bénéficie de l’enseignement de Régine Crespin et de Viorica Cortez. Il suit également des masterclasses, notamment avec Paul Esswood. Grâce aux techniques acquises auprès de maîtres français et italiens, il maîtrise un répertoire qui se déploie sur une période qui va du XVIe au Xxe siècle. Lauréat de
prix nationaux et internationaux, Alexis Vassiliev donne de nombreux concerts en France et à
l’étranger.

VELAIN
, Erika a eu 15 ans le 24 Juin 2000. Elle commence les études de violon à l'âge de 4 ans sous la fémle de maître Papavrami, lequel dirige l'école du Centre Pierre RODE à Gradignan.
En Décembre 93 elle a remporté le 1er Prix -à l'unanimité du jury- du Concours International de la ville de Roubaix, et en 94 le 1er Prix du Concours de "Radio-France" en catégorie supérieure. A titre de récompense elle s'est produite en soliste la même année à Paris avec l'Orchestre de "Radio-France" dans l'interprétation du 1er mouvement du Concerto de Mendelssohn. Elle a déjà donné de nombreux concerts à l'étranger et elle a eu l'honneur de jouer à 8 ans devant la Reine d'Espagne et aussi devant le Président de la République lors de l'exposition universelle à Séville. Après l'avoir auditionnée, sir Yehudi Mehudin lui dit toute son émotion face à la qualité musicale exprimée, et lui propose de lui ouvrir son école à Londres. . . Depuis son récital mémorable au Mesnil Saint Martin en Août 1994 à l'âge de 11 ans, la jeune violoniste bordelaise n'a cessé de progresser:
En Avril 95 elle remporte à l'unanimité le Concours International pour Cordes de la Vdle de Volgograd (ex Stalingrad) en Russie. Sergueï Krautchenko, président du jury, violoniste et pédagogue réputé au Conservatoire Tchaikowsky à Moscou l'invite à ses master-classes à Tours. Et depuis Septembre 1995, Erika est scolarisée dans la prestigieuse &ole Centrale de Musique de Moscou dans sa classe de jeunes prodiges.
En 1996, elle remporte le Concours de la Ville de Doubna, et est auditionnée par Vladimir Spivakov qui l'invite à se produire dans son festival à Colmar enJuillet.
En 1997, lauréate du Concours Chostakovitch à Hanovre et du Concours Rubinstein à Moscou, elle participe avec un orchestre à une toumée dans plusieurs ville de Russie. Erika a l'honneur de faire partie des "nouveaux noms" en Russie, et de la Fondation Spivakov; à ce titre elle joue à Vienne et au Festival de Colmar, cette année, accompagnée par "Les Virtuoses de Moscou" dirigés par Vladimir Spivakov.

VISOVAN Aurelia
Née à en 1990 à Sighetu Marmatiei (Roumanie), Aurelia VISOVAN commence le piano dès l’âge de cinq ans dans sa ville natale, sous la houlette de Monica Chifor. Dès ses débuts, elle se sent très à l’aise en scène et aime jouer devant un public. Ainsi, à l’âge de six ans, elle commence à participer à des concours nationaux et internationaux ; elle a gagné jusqu’à maintenant plus d’une vingtaine de Premiers Prix. À l’âge de douze ans, elle poursuit ses études à Cluj-Napoca sous la férule de Gerda Türk. Cette même année elle se produit pour la première fois avec orchestre dans le Concerto en Ré Majeur de Haydn. Elle se fait un nom en tant que jeune pianiste roumaine, et est invitée à donner de plus en plus de concerts et de récitals, collaborant avec plusieurs orchestres de son pays natal. En 2008 elle est admise comme élève de l’Académie de Musique G. Dima à Arad, où Adriana Bera sera son professeur.
Depuis 2011, Aurelia VISOVAN étudie à l’Université de la Musique et des Arts Scéniques à Vienne, actuellement dans la classe de Martin Hughes. Grâce à sa facilité d’adaptation à différents partenaires et styles musicaux, elle se fait rapidement un nom dans la capitale autrichienne et profite des conseils de musiciens de renom, tels que Natalia Gutman, Pavel Vernikov, Johannes Meissl et les membres du Trio Altenberg. Depuis 2013 elle étudie aussi le clavecin dans la classe de Gordon Murray et a déjà joué de cet instrument dans des concerts de musique ancienne à la Collection Tagliavini de Bologne et pendant la Semaine J. S. Bach de Vienne. En tant que pianiste, elle est régulièrement invitée à jouer en Autriche, en Allemagne, en France, en Espagne, au Portugal et au Japon.
2013 est également l’année où elle donne son premier concert dans la Grande Salle de la Philharmonie de Berlin, interprétant le 2ème Concerto pour Piano de Tchaikovsky avec le Sinfonie-Orchester Berlin sous la direction de Stanley Dodds. En 2015 elle gagne le 1er Prix au Concours Santa Cecilia de Porto.

VOGT, Bruce concertiste canadien et international, se produit tant en soliste que musiçien de chambre en Angleterre, U.S.A., Allemagne, Tchécoslovaquie, Norvège et en France. Au Canada, il est un invité régulier de la radio CBC et ses enregistrements de la musique de Franz Liszt lui ont valu une réputation internationale comme interprète de Liszt.
Né pans le sud de l'Ontario, Bruce Vogt a complété ses études musicales initiales avec Damjana Bratuz et Anton Kuerti. Plus tard il étudie aux Etats-Unis, en Angleterre, en Suisse et en Italie, travaillant avec Gyorgy Sebok, Louis Kentner, Fou Ts'Ong et Dario de Rosa. Il a enseigné à l'Université d'Acadie, University of Western Ontario, et Lakehead University et est actuellement Professeur Associé à l'Université de Victoria, où il est également le chef du Département de Piano.

WAINER Azucena , mezzo-soprano est professeur d'espagnol aux Universités de Bordeaux 1, 2 et 3 ainsi qu'interprète et traductrice d'anglais, espagnol et français.
Azucena commence à Buenos Aires des études de piano à l'age de sept ans, de guitare à 8 ans et du chant à 15 ans. Elle poursuit des études de musique à la faculté de Musicologie de l'Université Catholique de Buenos Aires et de lettres à l'Université Nationale de Buenos Aires. Elle chante le Stabat Mater de Pergolèse avec l'Orchestre Philharmonique de Buenos Aires.
En France, de 1987 à 1989, elle suit le cours de chant de Madame Christiane Castelli et Madame Monique Cohen au C.N.R. de Bordeaux. Puis elle étudie l'interprétation d'opéra avec Mme Elizabeth Dickinson à Calviac en Périgord et se produit dans divers concerts d'extraits d'opéra ét d'opérette dans le Périgord.
Actuellement elle suit des cours de chant avec Mme Monique Cohen.
Elle a fait du théâtre amateur, et, dans ses moments libres, elle aime faire de la peinture et lire la littérature anglaise, américaine, française, espagnole et hispano américaine, dans la langue d'origine.

WESTEEL-DORANGEON,  Andrée a débuté la pratique du violon à Dunkerque à sept ans, puis s'est engagée dans des études musicales d'abord en propédeutique à Nancy avec Monsieur et Madame Dautremer. Puis elle a obtenu le certificat d'aprtitude à l'enseignement musical en 1969, au Lycée La Fontaine à Paris. Parallèllement, elle a suivi les cours de violon de Monsieur Liagre au Conservatoire de Boulogne où elle a obtenu le 2e prix. Enseignant la musique et le chant choral dans les collèges, elle a perfectionné sa formation par de nombreux stages de direction chorale, notamment avec Stéphane Caillat à Paris et Eliane Lavail à Bordeaux.
Professeur de musique au collège de Belvès depuis quatorze ans, elle assure dans le cadre de ses fonctions la coordination des chorales de collège de la Dordogne. Après une assez longue interruption, elle reprend la pratique du violon en 1995, et depuis elle travaille sous la direction de Micheline Lefebvre, professeur émérite au CNR de Bordeaux. Elle organise dans le département et même à l'extérieur des concerts regroupant l'Ensemble Vocale de Belvès qu'elle a créé, et une formation instrumentale plus réduite à laquelle participent le hautboïste Jean-Louis Lapouge et la pianiste Stella Lakin.

WICKSTROM, Eric Né en Suède en 1972, Erik Wickström commence l'étude du piano à l'age de 7 ans. Il Il reçoit sa première formation musicale à la maîtrise " Adolf Fredrik " à Stockholm, puis à Helsingborg. Il approfondit ensuite ses études artistiques au Danemark, où il entre au Conservatoire Royal de Copenhague dans la classe d'Anne Öland. Il y obtient les premiers prix d'Analyse, d'Accompagnement, de Musique de Chambre et de Soliste. Durant ces années, il participe également aux masterclasses de Tatiana Nikolajeva, András Schiff et Viktor Merzhanov et étudie avec Tatiana Shebanova au Conservatoire de Varsovie, et à Thy il suit une Masterclass avec Christine Paraschos. Erik Wickström poursuit son perfectionnement en France, recevant la médaille d'Or, le Prix d'Excellence et la médaille d'Honneur (1er prix) pour ses études au CNR de Bordeaux avec Alain Motard et à Paris avec Bernard Ringeissen.

Désirant poursuivre le dialogue musical après la fin de ses études, Wickström étudie les œuvres et collabore avec des compositeurs tels que Noël Lee, Christian Lauba, Richard Errington et Theo Loevendie. De par son intérêt pour la composition, il participe au Stage de Composition et Festival " Gaudeamus " à Amsterdam. Engagé dans la création contemporaine, il est aussi régulièrement sollicité en tant que soliste, arrangeur et conseiller musical dans les domaines du théâtre et du film.

Très tôt il reçoit de nombreux prix et distinctions. Il est notamment lauréat du concours International de Kil, il reçoit le Prix Culturel P & E Christensen, est lauréat de la Fondation de la Famille Royale Danoise, des Fondations Augustinus, Whitlock, Axelson-Johnson, Witkowsky, Carlgren-Kempe, Golje, Wachtmeister, Banque Nationale Danoise…
Erik Wickström possède un vaste répertoire, et se montre un défenseur ardent de la musique scandinave (Nielsen, De Frumerie, Thyrenstam…) Depuis ses débuts l'âge de 15 ans, il se produit en tant que soliste et chambriste et se fit remarquer à plusieurs reprises à la télévision et la radio scandinave. Il est invité aux festivals de Dinard, Piquemil, Festival International de Stockholm... Erik Wickström vit à Paris depuis 1995, d'où il poursuit une carrière internationale.
www.erikwickstrom.fr
www.myspace.com/erikwickstrom

WITSENBURG, Edward né à Amsterdam, a commencé ses études de harpe à l'âge de dix-sept ans auprès de Phia Berghout et a obtenu son diplôme du Conservaoire d'Amsterdan avec les félicitations du jury. Il a ensuite joué dans divers orchestres néerlandais, dont l'Orchestre de la Résidence de La Haye. En 1957, il s'est vu nommé professeur au Concervatoire Royal de la même ville, où il enseigne encore actuellement. En 1959, il a remporté l'un des remiers prix du Premier Concours International de Harpe d'Israël. Ayant reçu un bourse du gouvernement néerlandais, il est ensuite allé prendre des cours à New-York avec le célèbre harpiste Marcel Granjany.
En 1965, Edward Witsenburg a arrèté de jouer en orchestre afin de pouvoir se consacrer complètement à ses activités de soliste et de pédagogue ainsi qu'à la musique de chambre. Il a formé plusieurs générations d'excellents harpistes et a été nommé professeur de faculté au Mozarteum de Salzbourg en 1989.
Depuis 1967, il enseigne régulièrement la harpe au pays de Galles dans le cadre de divers stages et fait également autorité dans ce domaine dans divers autres pays.
En 1995, il a ainsi donné des concerts, des masterclasses et des conférences en Australie. Il donne régulièrement des "récitals conférence", lors desquelles il joue un certain nombre de harpe de sa propre collection, celle-ci comprenant des instruments datant du moyen-âge jusqu'à nos jous.
De 1975 à 1981, Edward Witsenburg a été invité par Nikolaus Harnoncourt à participer aux représentations-Monteverdi qui ont été données à l'Opréra de Zürich. Celles-ci ont eu une renomée internationle. Sa collaboration avec Harnoncourt a aussi abouti aux représentations de "Jules César" de Haendel à Vienne, du "Couronnement de Poopée" de Monteverdi pendant le Festival de Salzbourg, de "l'Anima del Filosofo" également à Vienne, et à une excécution mémorable sur instrument anciens du Concerto pour flûte et harpe de Mozart à Graz.
Edward Witsenburg est connu des amateurs de musique non seulement pour ses grandes qualités techniques et musicales, mais également pour sa sonorité puissante, perpétuant ainsi la tradition de Rosa Spier, célèbre harpiste néerlandaise.